La Défense à vélo, premières impressions
jeudi 23 juillet

La Défense à vélo, premières impressions

admin
1Je partage

L’expérimentation, depuis le 13 avril, d’ouvrir le parvis de La Défense aux cyclistes se poursuit jusqu’au 13 septembre 2015. Focus sur les premiers retours.

Une large majorité en faveur de cette ouverture

Au départ de cette expérience de cohabitation des piétons et des cyclistes sur l’espace public du parvis de La Défense, un constat : en dépit de l’interdiction les vélos se multipliaient sur les points d’attache, signe d’une envie grandissante de se déplacer à deux-roues. Une enquête réalisée en octobre 2014 allait clairement dans le sens de l’ouverture de la dalle aux vélos :

66% des salariés et 78% des habitants
sont favorables à la circulation à vélo sur la dalle

« Le nombre de cyclistes  augmente et il y a une forte demande de la part des entreprises de favoriser pour leurs salariés les circulations alternatives. Nous avons donc lancé cette expérimentation avec une forte campagne de communication afin de sensibiliser les cyclistes et piétons au respect mutuel » explique Marie-Célie Guillaume, Directrice générale de Defacto

20 % des salariés aimeraient venir à vélo

2% des salariés viennent régulièrement travailler en vélo à La Défense, mais 20% aimeraient utiliser ce mode de transport.

5% de cyclistes en plus en semaine

Après trois mois d’expérience, les premiers retours sont encourageants. Statistiquement, Defacto, l’Etablissement public de gestion du quartier d’affaires de La Défense, à l’origine du projet, évalue à 5% le nombre de salariés supplémentaires se déplaçant à vélo.

Les week-ends, le succès est encore plus important
avec 15% de cyclistes supplémentaires

D’un point de vue qualitatif, la page Facebook La Défense permet, via les commentaires, de recueillir des avis de cyclistes ayant testé La Défense à vélo. Un utilisateur se dit par exemple « trop heureux que La Défense soit passée au vélo » et un autre souhaite déjà qu’on aille plus loin. Car, dit-il, « on a le droit de circuler » mais encore faut-il pouvoir se garer. Il faut donc aussi selon lui multiplier les stationnements vélo qui seraient « appréciables ». Du côté des piétons, Defacto précise que certains piétons estiment que les cyclistes roulent trop vite.

Aucun accident recensé

L’une des interrogations, et ainsi l’un des objectifs de l’expérimentation, est justement d’évaluer comment cohabitent vélos et piétons sur le parvis. Quand l’espace public est ainsi partagé, la règle est que le piéton a toujours la priorité, les cyclistes devant adapter leur vitesse et trajectoire en conséquence, et ainsi rouler au pas et s’arrêter autant de fois que nécessaire.

Le piéton toujours prioritaire

Un important plan d’accompagnement et de sensibilisation a été mis en œuvre par Defacto : une signalétique renforcée, des animations vidéo sur les écrans JCDecaux du quartier, des affiches papiers, des informations sur le site web et via les réseaux sociaux, une sensibilisation des entreprises, des flyers dans les boîtes aux lettres des habitants, dédiés aux vélos, etc.

© Epiceum-Defacto

© Epiceum-Defacto

Depuis le début de l’expérimentation, aucun accident n’a été signalé ni par les services de polices municipale et nationale ni par ceux de Defacto, présents sur le terrain pour informer et accompagner les cyclistes et piétons, et leur dispositif de signalement « Defacto Vu ». Précisons qu’en quatre ans, seulement trois accidents ont été recensés pour 1000 à 3000 cyclistes se déplaçant chaque jour à vélo.

Le parvis définitivement cycliste ?

Reste à savoir ce que décideront les Maries de Courbevoie et Puteaux, à même d’autoriser durablement la circulation des vélos sur le parvis. S’ils décident de pérenniser l’autorisation de circulation des vélos, des aménagements seront réalisés pour améliorer les accès, créer de nouveaux arceaux de stationnement, une signalétique dédiée, etc.

En revanche, il n’y aura pas de création de pistes cyclables sur la dalle.

Des pistes cyclables seraient plutôt accidentogènes

En effet, le flux des piétons étant multidirectionnel (surtout sur un grand espace comme le parvis) et les pistes cyclables invitant les cyclistes à accélérer en considérant que la piste leur est réservée, le risque de collision augmente. Un espace partagé entre piétons et cycliste a donc été privilégié, accompagné d’une campagne de sensibilisation : les cyclistes doivent rouler au pas et le piéton est toujours prioritaire.

L’expérimentation prend fin le 13 septembre, à vous de tester La Défense à vélo !

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

MOTTE dit :

Comment être satisfait de vélib ? je suis inscrit depuis peu pour réaliser que beaucoup de vélos sont en mauvais état, station dont il manque des vélos (belleville station 10040) ou vélos cassés dotn le voyant est vert !. Récemment à cette même station j’ai déposé mon vélo et le voyant est devenu rouge, n’ayant pas de téléphone sur moi j’ai attendu 5mn puis suis parti … le lendemain je n’ai pas pu utiliser un nouveau vélib car j’étais supposé ne pas avoir déposé mon vélo la veille… donc suis interdidt d’utiliser un vélib, la caution de 150 € sera prélévé à cause d’un dysfionnement .. cela me laisse amer

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...