Opération remise en forme #4 : le vélo développe le système neurosensoriel
mercredi 20 mai

Opération remise en forme #4 : le vélo développe le système neurosensoriel

admin
0Je partage

Parmi tous les bienfaits cités dans nos 7 bonnes raisons de se remettre en selle, voici celui qui va vous convaincre de prendre l’air, et non de rester cantonné au vélo en appartement. Car contrairement au vélo d’intérieur, le Vélib’ permet d’être en contact avec son environnement : l’ouïe, la vue, l’odorat et le toucher s’en voient développés !

Et oui, vous ne vous en doutiez peut-être pas, mais votre ouïe, votre vue, et votre odorat se développent lors de vos balades. Comme l’instinct animale, tous nos sens peuvent être stimulés. Le bruit du moteur qui s’approche derrière vous va solliciter votre ouïe et vous permettre de la développer pour être plus alerte et connaître la localisation sonore d’un véhicule. Notre vue est tout autant touchée puisque le champ visuel est large et va vous guider, vous permettant d’éviter les obstacles, de suivre les panneaux d’indication, et d’appréhender les dangers.

Faire du vélo à l’extérieur c’est aussi découvrir son environnement d’une nouvelle manière, d’aller plus loin que son quartier de prédilection. Qui ne s’est jamais arrêté devant une boulangerie qui dégageait une délicieuse odeur de pain tout droit sorti du four ? Ou devant un resto qui affichait des plats succulents ? Toutes les odeurs que Paris dégage alimente notre palette de senteurs, nous permettant d’identifier et de reconnaître différents endroits. Les différents mouvements du guidon et les freins, quant à eux, activent votre toucher et développent vos réflexes, histoire de ne pas tomber la tête dans le guidon !

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...