Opération remise en forme #1 : le vélo pour retrouver la ligne
jeudi 30 avril

Opération remise en forme #1 : le vélo pour retrouver la ligne

admin
0Je partage

On vous apprenait la semaine dernière 7 bienfaits qu’un usage régulier de la bicyclette nous apporte. Cette semaine, on vous explique comment le vélo remodèle votre corps et vos muscles… histoire d’avoir les clés en main pour être canon à la plage !

Ce n’est pas pour rien s’il existe dans les salles de sport des machines qui ressemblent au vélo. Ce n’est un secret pour personne : le deux-roues est un excellent outil pour développer les muscles et affiner notre silhouette. Renforcer vos cuisses ou vous affiner, c’est possible en adoptant les bonnes méthodes et la bonne posture lors de vos balades !

Combien de calories peut-on brûler en une heure ?

En moyenne, une balade d’une heure peut nous faire brûler entre 570 et 850 calories. L’avantage étant que chacun y va à son rythme. Que vous soyez une tortue ou un Schumacher, pas de panique, vous brûlerez des calories !

Quels muscles sont utilisés quand on pédale ?

Détrompez-vous, lors d’une balade à vélo, vos cuisses ne sont pas les seules muscles sollicités !

« Il y a environ 11 muscles qui participent non seulement au pédalage mais aussi au maintien du vélo à une certaine vitesse et à un bon équilibre. On distingue deux catégories de muscle : les muscles de la partie inférieure du corps, jusqu’aux hanches, qui servent surtout au pédalage et les muscles de la partie supérieure du corps, le tronc, qui sont surtout utilisés pour le maintien du guidon et le travail en danseuse » explique Marianne Chabin, médecin du sport.

muscles_velo

Avis à ceux qui montent jusqu’à Montmartre ou aux Buttes Chaumont ! « Les bonnes montées sont parfaites pour ceux qui cherchent à muscler leur cuisses, tandis que les longues balades sur terrain plat sont idéales pour ceux qui cherchent à s’affiner« .

Les muscles des jambes sont toujours en mouvement car c’est grâce à eux que l’on fait avancer le vélo, mais le reste du corps est utilisé pour l’équilibre sur le vélo. Saviez-vous que c’était un excellent moyen de faire bouger notre sangle abdominale et ainsi aplatir notre ventre ? Pour utiliser le maximum de muscles, le mieux est donc de changer de position de temps en temps, et privilégier la position de danseuse pour les abdos et le fessier !

A quelle fréquence doit-on faire du vélo pour voir des résultats ?

Les professionnels sont tous d’accord : il faut prévoir trois entrainements par semaine d’environ 30 minutes afin de brûler la graisse tout en musclant votre corps. Une bonne balade au Bois de Vincennes tous les dimanches et un aller-retour boulot/dodo tous les jours de 30 minutes (quitte à faire un détour pour rallonger le trajet) devraient donc suffire pour voir du changement au bout de 3 semaines !

Qu’est ce qu’on mange ?

Attention, ces exercices ne sont pas une raison pour s’empiffrer de gâteaux ! Un régime adapté est de rigueur. Au petit dej’, faites vous plaisir : 2 tranches de pain complet ou un bol de céréales, un fruit, des fruits secs, un yaourt… Evitez simplement les viennoiseries. A midi, on opte pour une salade en entrée avec crudités, des protéines (poulet, dinde, poisson, oeufs…) pour nous donner le plein d’énergie et des vitamines et fibres que l’on trouve dans les fruits et légumes.

www.moussierdietetique.fr

www.moussierdietetique.fr

L’idéal est de manger 2 heures avant l’entraînement histoire d’avoir eu le temps de digérer et d’éviter les crampes. Et n’oubliez pas : buvez beaucoup d’eau, avant, pendant et après l’entrainement ! Une petite fringale en milieu d’après-midi ? Pas de panique : un fruit frais, un carré de chocolat, un yaourt ou des noix sont des collations idéales pour ne pas mourir de faim avant le dîner (que l’on préférera un peu moins copieux que le déjeuner, histoire de dormir à poing fermé).

Le vélo, un booster d’énergie !

Si vous avez une flemmingite aigüe à l’idée de bouger votre popotin, sachez qu’une étude du magazine  « Psychotherapy and Psychosomatics » a démontré que pédaler renforce votre énergie de 20% et diminue votre fatigue de 65%. Pourquoi ? Faire du vélo libère de la dopamine, neurotransmetteur lié à l’énergie. Pas besoin de pédaler à fond, les personnes qui pédalent doucement trois fois par semaine lutte mieux contre la fatigue !

Pour être canon, à vos guidons !

Crédits photo : Kurt McRobert

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...