Pic de pollution : nos conseils pour les usagers de Vélib’ !
jeudi 19 mars

Pic de pollution : nos conseils pour les usagers de Vélib’ !

Rachel
19Je partage

L’été est là, le pic de pollution aussi malheureusement ! Pour réduire les émissions de particules nocives, des mesures d’urgence sont mises en place comme la gratuité de Vélib’ ce jeudi 2 et vendredi 3 juillet. En tant qu’usagers Vélib’, découvrez les recommandations à suivre.

A vélo, l’exposition à la pollution est moindre !

D’après le Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue à la Pitié-Salpétrière, vous êtes moins exposés à la pollution à vélo qu’en voiture, bus ou métro car vous échappez à l’effet bocal des habitacles fermés ! C’est pour cette raison qu’il faut encourager le plus grand nombre à laisser la voiture ou le scooter au garage pour privilégier Vélib’, les transports en commun ou électriques.

 

Autre étude, celle de l’Oramip (Observatoire Régional de l’air en Midi-Pyrénées) réalisée en 2008 à Toulouse qui a comparé l’exposition aux pollutions selon les différents modes de transport et dont le tableau ci-dessous résume les résultats :

Recommandations pour les abonnés Vélib’

Évitez les grands axes de circulation et privilégiez les quartiers zone 30 ou encore les pistes cyclables éloignées de la circulation automobile. Vous pouvez ainsi réduire votre exposition directe à la pollution en empruntant les itinéraires passant par les petites rues de Paris. On oublie les pointes de vitesse à vélo et on roule calmement pour ne pas augmenter votre rythme respiratoire.

Les personnes sensibles ayant des difficultés respiratoires sont invitées à réduire leurs activités physiques et à prendre les transports en commun pour ne pas s’essouffler.

Les dispositifs mis en place à Paris pour réduire le phénomène

Pour favoriser les déplacements en transports en commun, le stationnement résidentiel dans Paris est gratuit. Pour se déplacer autrement, Vélib’ et Autolib’ propose un accès gratuit au service (plus de détails ici pour Vélib’). Les déplacements des agents de la Ville en voitures et deux-roues motorisés sont suspendus : 532 véhicules et 371 roues-motorisés municipaux sont immobilisés pendant toute la durée des épisodes de pollution. Seul les circulations des voitures hybrides et de celles liées à la santé et à la sécurité sont autorisées.

Pourquoi un pic de pollution ?

Quand la concentration de particules (poussières en suspension dans l’air émises par la combustion des carburants, le chauffage…) atteint 50 microgramme/m2 en moyenne sur 24 heures, le seuil d’information est levé car on considère qu’une exposition présente un risque pour les personnes fragiles (bébés, personnes âgées, malades). La procédure d’alerte est déclenchée à partir de 80 microgrammes/m3 car il y a un risque pour toute la population. En hiver, le recours accru au chauffage et les conditions météorologique sont défavorables à la dispersion des polluants (comme le temps anticyclonique actuel). Elles sont également favorisées par un phénomène d’ « inversion de température ». En situation normale, la température de l’air diminue avec l’altitude et l’air chaud contenant les polluants s’élève naturellement. En situation d’inversion de température, avec le sol qui se refroidit notamment pendant la nuit en hiver, les polluants se trouvent piégés par un « couvercle » d’air chaud.

Rappelons que c’est grâce à vous et à votre usage de Vélib’, des transports en commun et autres modes de déplacement doux que la pollution baisse d’année en année dans Paris. On compte sur vous pour convaincre votre entourage d’utiliser plus régulièrement Vélib’, Autolib’ et les transports en commun, merci !

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Whitebeam dit :

Les feux de cheminées contribueraient autant à la pollution que le trafic routier. L’arrêté préfectoral les interdisant a pourtant été annulé en janvier 2015.

Emmanuelle Ex Co dit :

Denis les vélib ne sont pas gratuits pour toute la journée uniquement l’abonnement 1.8 €
Si les usagers ont pris pour toute la journée le vélib la note sera salée

Denis dit :

Tous coupables!

Au lieu de râler contre les politiques, puisque les velib’s sont gratuits, les « gens » les prennent pour la journée!!!
Résultat : les bornes sont vides!!!

Encore une fausse Bonne Nouvelle le vélib gratuit au cause des nazes

marie dit :

je suis révoltée par le manque d’action des pouvoirs publics de tous bords concernant les véhicules polluants dans les grandes villes ,STOP ;il faut le courage d’en limiter l’accès à Paris notamment ,Mesdames Messieurs les politiques DU COURAGE si non on va tous en subir les conséquences sur notre santé, lutter contre la pollution est un DEVOIR de tous les citoyens et en premier lieu ceux qui ont les pouvoirs décisionnels !!!

Steve dit :

Merci Phil !

Phil dit :

Oú sont les recommandations pour pratiquer du vélo/vélib (tous) les jours de pollution ? Masque, avec quel filtre(s), foulard, lunettes, … ??? Y’a t-il une protection efficace ?
— De plus, on nous conseille de prendre le métro en cas de pollution aux particules… Mais en même temps, on nous apprend (dans le tableau, regardez) que la concentration de PM10 est 4 à 5 plus élevée qu’en voiture ou en bus !!! Quelqu’un peut justifier ce conseil ?…?!

Robert dit :

Une nouvelle fois les « responsable politiques » sont irresponsables, une bande de lâches, il ne pensent qu’au pouvoir et avant les municipales pas question de s’en prendre au culte de la bagnole et des scooters et motos très polluants, pourtant au Japon le diesel est interdit à cause de ses effets néfastes sur la santé ! Que font les écologistes dans ce gouvernement de baratineurs !!!

Etienne dit :

L’ARS recommande d’éviter les efforts d’endurance pour TOUS (y compris adultes bien portants), le système Velib devrait être bloqué en cas de forte pollution. C’est à mon sens totalement irresponsable (et pas coupable?) d’inciter à utiliser le vélo dans ces conditions.
C’est fou que la mairie de Paris tienne un langage plus qu’ambigu sur la question !!!
Que font les (vraies) écolos ? Ou sont les interdictions de rouler pour les vehicules diesel ?

laurent dit :

on croit rêver devant une telle inaction et un tel mépris pour la santé de tout le monde. ça fait des années qu’on dépasse les seuils autorisés de particules fines diesel et que rien n’est fait. Alors que l’organisation mondiale de la santé a reconnu que ces particules sont hautement cancérigènes et génèrent pathologies et morts prématurées. Aucune mesure sérieuse prise, pas même une simple campagne d’information.

Elisabeth dit :

Et aujourd’hui on est à combien de particules??

Didier dit :

« D’après le Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue à la Pitié-Salpétrière, vous êtes moins exposés à la pollution à vélo qu’en voiture »…
Sauf qu’en vélo comme on a une activité physique assez soutenue, on respire à plein poumons un air pollué.
Je doute fortement que faire du vélo à Paris les jours de pics de pollution soit une bonne idée. Au contraire, c’est suicidaire !

de castelbajac dit :

Bien , bien, alors vive la pollution!

[…] – la gratuité de la formule 1 jour Vélib’ à compter de jeudi et pour toute la durée de cet épisode de pollution : Au lieu d’être à 1,70€, le ticket "1 jour" délivré en station Vélib’ sera gratuit. Il vous permettra de réaliser, pendant 24h, tous vos déplacements à Vélib’. Les 30 premières minutes de chaque trajet seront gratuites. Au delà, la tarification classique sera appliquée. […]

Alexandre dit :

Et les gars (et les filles) le vélo ce n’est pas pour lutter contre la polution! Circulez en voiture y a trop de polution; La personne qui écrit ce genre d’anneries sur le site com.con est payé par Vélib??? Franchement, stoppez la circulation des automobilistes mais pas les vélos bande d’ignares conversateurs, moule à gaufres, bachibouzouks &@'(-è!!!?

POTIER dit :

incroyable on rêve, la Mairie de Paris décourage l’utilisation de Velib lors de pic de pollution alors même qu’elle devrait (avec la Préfecture de police et l’Etat) être plus coercitive sur l’usage des automobiles.
Dur dur de se débarasser du tout voiture pendant 50 ans !

Cordialement.

Stephan dit :

Et si on limitait l’accès au véhicule thermiques dans Paris? Les bus, voitures et scooters électriques, c’est maintenant!

Matthieu dit :

Je suis d’accord avec Thierry et Positan sur le fait que c’est le monde à l’envers. Ceux qui ne polluent pas et bravent le froid devraient ne plus rouler car ceux qui polluent et restent au chaud continuent de le faire ?
Ceci dit je vous remercie de vous inquiéter pour notre santé et de l’air que nous respirons pendant nos déplacements.

thierry dit :

on marche sur la tete. C’est trop pollué, arretez le vélo… En fait il faudrait arreter les autos et les camions et c’en serait fini de la pollution non ?
Ah j’oubliais, il y a 3 bonnets rouges en bretagne, donc on marche sur la tête. désolé. bon tant pis, je vais prendre ma voiture alors.

positan dit :

Je ne veux pas vivre dans une ville ou’ je dois renoncer a’ utiliser le velo parce que il y a trop de pollution. Ce sont les voitures qui ne doivent pas circuler dans la ville. L’entree a’ Paris des voitures doit etre reglementee.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...