Aller à la gare en vélo avec Véligo
lundi 16 mars

Aller à la gare en vélo avec Véligo

admin
1Je partage

D’ici fin 2016, 9000 places de stationnement sécurisé pour vélos  « Véligo » seront à la disposition des cyclistes dans 180 gares franciliennes : de quoi créer les conditions d’une intermodalité des transports. Les Franciliens vivant à proximité de ces 180 gares RER ou de train auront ainsi la possibilité d’aller avec leur vélo personnel à la gare pour prendre leur train, leur deux-roues les attendant sagement dans une consigne ou un abri Véligo.

Un voyageur sur deux s’imagine aller à la gare en vélo !

Ce service Véligo a été créé par le STIF (Syndicat des transports d’Ile-de-France) et la Région Ile-de-France pour inciter les voyageurs à choisir le vélo comme mode de déplacement pour rejoindre les transports en commun. Une option qui répond à une demande des voyageurs : 52% des voyageurs affirment pouvoir « certainement » venir à la gare en vélo si un abri vélo sécurisé est proposé dont 16,5% « très certainement » (enquête menée par la SNCF auprès de 3000 voyageurs dans 20 gares). Entre l’idée de prendre son vélo et sa concrétisation au quotidien, il y a évidemment un écart. Mais il n’empêche qu’un voyageur sur deux s’imagine prendre son vélo pour rejoindre la gare…

De 9 000 places Véligo en 2016 à 20 000 en 2020

Expérimentés dès 2012, des espaces Véligo sont actuellement en service dans 21 gares franciliennes. Un déploiement qui correspond à 1364 emplacements pour garer son vélo, situés obligatoirement à moins de 70 mètres de la gare ou station. On distingue les abris simples, où des arceaux abrités des intempéries sont à libre disposition des voyageurs, et les espaces en consigne, accessibles uniquement aux abonnés et placés sous vidéo-surveillance. L’abonnement de 20 euros par an, permet, directement avec son Passe Navigo, d’ouvrir la consigne collective où chaque abonné à sa place. À noter, le STIF a fixé un montant pour l’abonnement de 10 à 30 euros, c’est le propriétaire-gestionnaire de la station qui fixe le montant de l’abonnement : la SNCF a choisi 20 euros mais des villes ou communautés d’agglomération qui souhaiteraient mettre en place des Véligo non prévues par la SNCF peuvent le faire en partenariat avec le STIF et alors proposer un abonnement compris dans cette fourchette.

Le programme de déploiement des Véligo 2014-2016 lancé par le STIF prévoit l’aménagement de plus de 9000 places Véligo dans 180 gares et stations. Les subventions du STIF ont d’ores et déjà été attribuées à 33 projets. De nouvelles places seront ainsi probablement mise à disposition dès 2015.

Les gares équipées et déjà programmées :

Essonne

En service : Boussy-Saint-Antoine, Corbeil-Essonnes, Montgeron-Crosne.

Programmées : Brétigny, Brunoy, Étampes, Évry-Courcouronnes, Grigny-Centre, Massy-Palaiseau, Sainte-Geneviève-des-Bois et Savigny-sur-Orge.

Val-de-Marne
En service : Ivry-Sur-Seine.

Programmées : Créteil-Pompadour, Bagneux, Mairie de Chevilly, Fontenay-sous-Bois, Val-de-Fontenay, Mairie d’Ivry, Pierre et Marie Curie, École Vétérinaire, Maisons-Alfort les Julliottes, Maisons-Alfort Stade, Maisons-Alfort Alfortville, Villeneuve-Saint-Georges, Villeneuve-Triage, Vitry-sur-Seine.

Val d’Oise
En service : Cergy
-Préfecture, Montigny-Beauchamp, Neuville Université, Pont-De-Bezons-Terminus, Saint-Ouen-L’ Aumône-Liesse.

Programmées : Ermont-Eaubonne, Cormeilles-en-Parisis, Louvres et Garges-Sarcelles.

Seine-et-Marne
En service : Chelles-Gournay; Combs-La-Ville-Quincy, Fontainebleau-Avon, Villeparisis-Mitry-Le-Neuf

Programmées : Ozoir-la-Ferrière et Cesson.

Hauts-de-Seine
En service : Gennevilliers, Meudon

Programmée : Le Stade (Colombes)

Yvelines
En service :
Rambouillet, Saint-Quentin-En-Yvelines, Sartrouville, Trappes

Programmées : Plaisir-Grignon, Le Vésinet-Centre, Le Vésinet-Le Pecq et Versailles-Rive-Gauche.

Seine-Saint-Denis
En service :
Épinay-Villetaneuse et Saint-Denis 

Si la gare près de chez vous n’est pas concernée, pas de panique, la seconde phase de déploiement, d’ici fin 2016, prévoit d’équiper encore 116 nouvelles gares et stations pour atteindre les 180 gares et stations prévues.

92% d’abonnés satisfaits

Sur l’année 2014, 75% des emplacements en consigne sécurisées étaient attribués à des abonnés. Leur profil pointe vers un usage domicile-travail puisque 87% d’entre eux sont des actifs. Ils sont vraisemblablement aussi des habitués du vélo : 73% des abonnés possèdent plus d’un vélo.

Par ailleurs, les abonnés viennent d’une zone distante de 1 à 3 km de la gare de transports en commun et effectuent ainsi un trajet en moyenne de 14 minutes pour la rejoindre (on parle de « temps de rabattement »). La raison principale avancée en faveur de l’utilisation du vélo plutôt qu’un autre mode de déplacement est la rapidité (66%), le gain étant estimé à 7 minutes de moins que le même trajet réalisé à pieds ou en bus. Deuxième avantage pointé : les bénéfices de l’activité sportive (30%).

Principaux avantages avancés par les abonnés Véligo

92% des abonnés au service de consigne Véligo sont satisfaits et mettent en avant la sécurité renforcée avec cet espace fermé, réservé aux abonnés. Notons toutefois que 25% des cyclistes apprécient aussi les abris en accès libre, notamment pour leur facilité d’usage pour des déplacements courts sur le réseau ferré.

Tous à vélo !

L’objectif est clairement que les cyclistes potentiels d’Ile-de-France dispose d’une solution pour combiner les modes de transports : vélo personnel jusqu’à la gare puis train ou RER puis pourquoi pas… Vélib’. Étant donné que l’abonnement à Véligo comme à Vélib’ peuvent être couplés au Passe Navigo, on dispose alors d’une carte unique pour combiner les modes de déplacements. Une des clés du succès sera probablement la qualité des aménagements cyclables pour se rendre de son domicile jusqu’à la gare et le choix de l’emplacement de la station (à 70 mètres maximum de la gare). Mais on peut imaginer qu’être équipé en Véligo est pour une ville ou une communauté d’agglomération l’opportunité de développer ses aménagements cyclables.

L’ambition du STIF est qu’en 2020, plus de 20 000 places Véligo soient disponibles. Et n’oublions pas qu’à celles-ci, il faut ajouter toutes les autres places de stationnement classique pour vélos qui pouvaient déjà exister à proximité des gares. Elles sont estimées à environ 10 000 hors Paris, et même 12000 si on dépasse le rayon de 70 mètres autour de la gare que le STIF a choisi de se fixer…

Y’a plus qu’à rouler !

Plus d’informations sur le site du STIF.

Pour information, la plaquette est en cours de refonte en mars 2015, la carte des stations n’est ainsi pas totalement à jour à la différence de la liste publiée dans ce billet. Merci aux équipes du STIF pour leur aide dans la réalisation de ce billet !

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

JAG dit :

Ils ne sont pas vraiment sécruisés. Je m’y suis fait volé mon RR540 le 21 decembre 2015 en gare de Neuville Université.
Les caméra sont bidons, et personnes ne bougent pour vous dédommager !
Payer un abonnement pour ça est honteux.
Encore bravo le STIF !

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...