<< Conseil

Le code de la route à vélo en 10 questions
mardi 24 février

Le code de la route à vélo en 10 questions

Marion
159Je partage

Vous avez décidé de quitter petit à petit le métro parisien pour favoriser le vélo et avez besoin d’un petit rappel concernant le code la route ? On répond à toutes vos questions ! 

Petite révision du code de la route appliquée aux cyclistes :

1/ Un cycliste peut-il circuler sur le trottoir ?

NON ! Sauf pour les enfants de moins de huit ans, on ne peut pas rouler à vélo sur les trottoirs. Par contre, circuler à pied en poussant son vélo à la main est toléré (Article R412-34).

OUI, si une piste cyclable, matérialisée par deux bandes blanches et le pictogramme vélo, a été aménagée sur une portion du trottoir : elle devient alors une portion de chaussée dédiée aux cyclistes. Soyez vigilants et tolérants, les piétons ont parfois eu l’habitude pendant des années de circuler ici…

2/ Un cycliste peut-il circuler dans une rue ou aire piétonne ?

OUI, en respectant certaines règles et sauf indication contraire. Les conducteurs de cycles peuvent circuler sur les aires piétonnes (…) à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons (Article R431-9).

Autrement dit, en cas d’affluence, ne vous énervez pas sur votre sonnette, les piétons sont prioritaires.

D’une manière générale, depuis le 12 novembre 2010, tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre (article R415-11).

3/ Est-on obligé d’emprunter les pistes et voies cyclables ?

OUI et NON, certains aménagements doivent être empruntés obligatoirement, d’autres de manière facultative. On les distingue par la forme des panneaux : carrés, ils signalent un aménagement facultatif, ronds, un aménagement obligatoire. Globalement, ces pistes et bandes cyclables sont conçues pour vous faciliter la vie, alors autant les emprunter. A lire sur le Blog, Emprunter les aménagements cyclables, une obligation ou une possibilité offerte aux cyclistes ?

4/ Peut-on circuler dans tous les couloirs de Bus ?

NON ! Comme nous l’avait expliqué Raymond Uger, tous les couloirs de bus ne permettent pas aux cyclistes et aux bus de cohabiter en toute sécurité. Certains sont ainsi autorisés, d’autres interdits aux cycles. On les distingue grâce à ces panneaux et panonceaux :

Couloir de bus autorisé aux cyclistes

Couloir de bus interdit aux cyclistes

S’y ajoute la signalisation spécifique créée par la Mairie de Paris : un panneau signalant l’interdiction du couloir aux cyclistes, accompagné du panonceau de rappel d’interdiction

Panneau « sens interdit » avec mention « interdit sauf bus taxis vélos »

5/ Peut-on perdre des points sur son permis de conduire suite à une infraction commise à vélo ?

NON. La réponse du Ministère de l’Intérieur est claire : « il ne peut y avoir de retrait de points que pour les infractions commises avec un véhicule pour la conduite duquel un permis de conduire est exigé. C’est ainsi qu’une infraction au code de la route commise à bicyclette ou avec une voiturette, par exemple, ne donne pas lieu à retrait de points ». Si par erreur, on vous retirait des points, vous pouvez les récupérer adressant par courrier une demande de recours gracieux à la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ), Service national des permis de conduire, Place Beauveau, 75800 Paris Cedex 08.

Cependant, en cas d’infraction vous risquez des amendes et, sur décision d’un juge, une suspension du permis, prévue dans de nombreux cas comme la conduite sous l’influence de l’alcool, le franchissement d’une ligne continue ou d’un feu rouge, des dépassements dangereux, etc.

6/ Quelle est la distance minimum que les véhicules doivent laisser pour pouvoir doubler un vélo ?

Pour vous doubler le conducteur du véhicule « doit se déporter suffisamment pour ne pas risquer de heurter l’usager qu’il veut dépasser. Il ne doit pas en tout cas s’en approcher latéralement à moins d’un mètre en agglomération et d’un mètre et demi hors agglomération s’il s’agit d’un véhicule à traction animale, d’un engin à deux ou à trois roues, d’un piéton, d’un cavalier ou d’un animal » (Article R414-4 ).

Bon à savoir : dans les rues étroites et à sens uniques, les associations cyclistes recommandent de rouler au milieu plutôt que de trop serrer à droite et d’inciter l’automobiliste à doubler alors qu’il n’y a pas le mètre de distance suffisant. D’une manière générale, mieux vaut ne pas rouler trop collé au trottoir ou aux voitures stationnées, au risque de se laisser surprendre par une portière qui s’ouvre, un piéton qui déboule, etc.

7/ Indiquer que l’on va tourner avec son bras, est-ce une obligation ?

OUI, « tout conducteur qui s’apprête à apporter un changement dans la direction de son véhicule ou à en ralentir l’allure doit avertir de son intention les autres usagers » (Article R412-10). Le cycliste étant un conducteur de véhicule comme un autre au regard du code de la route, il est soumis à cette règle.

Surtout, indiquer votre intention de changer de direction aux autres usagers de la route vous protège. Il est également recommandé d’établir autant que possible un contact visuel et/ou à utiliser sa sonnette pour attirer l’attention d’un automobiliste, motocycliste ou piétons qui ne vous aurait pas vu. A lire sur le blog : Tourner un art en devenir.

Enfin, pour votre sécurité, n’oubliez pas que si le vélo en ville n’est pas aussi dangereux que ce que l’on imagine parfois, la première cause d’accidents graves est bien identifiée : les angles morts. Voir et être vu est essentiel.

8/ Le cycliste doit-il disposer d’équipements obligatoires ?

Votre vélo doit être obligatoirement équipé d’une sonnette, de freins avant et arrière, de phares avant et arrière, de réfracteurs. Il vous appartient de bien vérifier le bon état de votre vélo avant de vous élancer. D’autres équipements ne sont pas obligatoires mais peuvent améliorer la sécurité du cycliste surtout la nuit comme : un casque, un gilet fluorescent et/ou des brassards réfléchissants. 

9/ Peut-on téléphoner à vélo ?

NON. Comme « l’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit (R412-6-1, 2ème classe) » et les cyclistes étant des conducteurs de véhicules comme les autres, il est interdit de téléphoner à vélo. S’il n’est pas interdit d’utiliser un kit dits mains libres, de nombreux professionnels soulignent que téléphoner est une distraction qui peut donc se révéler dangereuse. Près d’un accident corporel de la route sur dix est associé à l’usage du téléphone portable, que le conducteur utilise ou non un kit mains-libres selon le rapport de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) rendu public en mai 2011. Sachez que vous risquez une amende de 35€ ! Quelques minutes sans téléphone, ça ne coute rien…

10/ Peut-on circuler côte à côte à vélo ?

OUI, mais… Les cyclistes peuvent circuler à deux maximum mais « ils doivent se mettre en file simple dès la chute du jour et dans tous les cas où les conditions de la circulation l’exigent, notamment lorsqu’un véhicule voulant les dépasser annonce son approche » (Article R431-7). En ville, cela revient souvent à devoir passer son temps à se replacer en file indienne…

Les cyclistes sont aussi tenus de respecter des distances de sécurité suffisantes « pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d’arrêt subit du véhicule qui le précède. Cette distance est d’autant plus grande que la vitesse est plus élevée. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d’au moins deux secondes » (Article R412-12).

Bonne route à tous !

D’autres questions ? Consulter le code de la route

securitevelib

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Titou dit :

De qui se moquent les cyclistes. Comme si respirer l’air méchamment pollué de Paris en vélo donnait tous les droits à ces amateurs sur les trottoirs. Mais ça va y a une justice puisquils se viande ne et quelquefois mortellement. Le pire est que ces imbeciles sont prêts à vous tamponner sur les clous vu qu’ils ont hélas le droit de passer au rouge, quelle erreur. Vous me direz les mêmes pas smicards de livreurs de bouffe en bicyclette sont pas mal non plus, venez donc les observer ces fangios du guidon sur l’esplanade de la défense qd les cadres ont faim….C les 24h des rillettes du Mans. Malgré la loi, les blessés, les morts et LES PLAINTES, rien n’y fait on laisse jusqu’au jour où 1 piéton va péter un câble ou qu’un connard va tuer 1 BB dans une poussette. Que tous ces cakes aillent prendre des leçons aux Pays-Bas.

DARTOIS-Jean-Pierre dit :

Que faire quand certain piéton emprunte la piste cyclable, alors qu’il y une piste pour eux.

DARTOIS6jean-Pierre dit :

Que faire quand certain piéton emprunte la piste cyclable, alors qu’il y une piste pour eux

Federic Hernández Monreal dit :

Y at-il une loi ou d’un règlement de voyager en vélo dans les groupes de 50 personnes Dedes Perpignan à La Junquera?
Nous sommes un club de cyclisme de Blanes (Girone) Spagne, nous voulons faire une traversée de Perpignan à Barcelone.

freebike dit :

Y at-il une loi ou d’un règlement de voyager en vélo dans les groupes de 50 personnes Dedes Perpignan à La Junquera?
Nous sommes un club de cyclisme de Blanes (Girone) Spagne, nous voulons faire une traversée de Perpignan à Barcelone.

freebike dit :

Existe alguna ley o normativa para viajar en bicicleta en grupos de 50 personas dedes Perpignan hasta La junquera?
Somos un club ciclista de Blanes (Girone) Spagne, que queremos hacer una travesia desde Perpignan hasta Barcelona.

Anonyme dit :

Je crois que certaines règles ont évolué depuis cet article. Par exemple je crois que l’usage du kit main libre n’est plus non plus autorisé. Et je me demande si le mètre de distance obligatoire pour doubler un vélo n’a pas diminué. Serait-il possible de faire régulièrement le point sur le code la route ?

Mathieu_exCO dit :

@pieton
En 2014 (derniers chiffres publiés par la préfecture de Police de Paris), 10071 cyclistes ont été verbalisés à Paris. Il est donc faux de dire que les cyclistes ne respectant pas les règles de conduite ne sont jamais verbalisés.

pieton dit :

pourquoi les cyclistes ne respectant pas les règles de conduite ne sont jamais verbalisés?
A quand l’obligation pour eux aussi de respecter le même code de la route auquel sont soumis les conducteurs des autres véhicules .!!!

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...