20 expositions à ne pas manquer en 2015
jeudi 29 janvier

20 expositions à ne pas manquer en 2015

admin
1Je partage

Entre deux balades à Vélib’, évadez-vous dans le monde de l’art, sous toutes ses formes. S’il est difficile de concurrencer le programme 2014, on peut d’ores et déjà vous affirmer que les expositions les plus attendues en 2015 seront tantôt magiques, souvent saisissantes, et parfois déroutantes. Vélazquez, David Bowie, Michelangelo Antonioni, Jean-Paul Gaultier, Le Corbusier… voilà déjà quelques noms qui devraient vous faire saliver d’envie ! Bien entendu, cette première esquisse n’est pas exhaustive, et les institutions parisiennes vous réservent encore de nombreuses surprises. 

1. I Vélib’ I can Fly

Paris Rendez-Vous, le concept-store de l’Hôtel de Ville de Paris, accueillera l’exposition I Vélib’, I Can Fly. 19 œuvres d’artistes internationaux, tous passionnés de vélo, dévoileront une vision de Paris inédite, parcouru en toute liberté avec Vélib’. A travers ces 19 sérigraphies les Parisiens sont invités à venir plonger dans un univers artistique inédit. Des ateliers et espaces de création permettront également aux visiteurs d’exprimer ce qu’ils ressentent lors d’une balade à Vélib’ dans la capitale.

Du 2 avril au 16 mai
Paris Rendez-Vous / Hôtel de Ville de Paris
29 rue de Rivoli, Paris 4ème
Exposition gratuite

2. Icônes américaines. Chefs-d’œuvre du SFMoma et de la collection Fisher

sf_moma

Durant la rénovation du San Francisco Museum of Modern Art, le Grand Palais accueille les œuvres les plus emblématiques du musée, ainsi que des pièces de la collection Fisher, l’une des collections privées d’art moderne et contemporain les plus importantes du monde.

Du 8 avril au 22 juin
Au Grand Palais

3. La planète mode de Jean-Paul Gaultier

L’exposition présente des pièces inédites du créateur (haute couture et prêt-à-porter), créées entre 1970 et 2013. Elles sont accompagnées de croquis, archives, costumes de scène, extraits de films, de défilés, de concerts, de vidéoclips, de spectacles de danse et d’émissions télévisées.

Du 1er avril au 3 août
Au Grand Palais

4. Georges Noël

georgesnoel

À l’occasion de la donation de 5 œuvres majeures de Georges Noël par la fondation Clarence Westbury et la succession de l’artiste, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris rend hommage à cet artiste français, né en 1924 à Béziers et mort en 2010 à Paris.

Du 22 janvier au 3 mai
Au Musée d’Art Moderne

5. Darger Henry

T310 PL 92-93

L’œuvre brute et obsessionnelle restée secrète jusqu’à la mort de cet artiste très éprouvé par une vie tragique. Écrit de nuit de façon compulsive, illustré de délicats pastels, ce roman dessiné relate l’incroyable épopée cruelle de fillettes que la cruauté des adultes poursuivait.

Du 29 mai au 11 octobre
Au Musée d’Art Moderne

6. Pierre Bonnard. Peindre l’Arcadie

pierre-bonnard

Pratiquant l’art sous des formes multiples – peinture, dessin, estampe, art décoratif, sculpture, photographie, Bonnard a défendu une esthétique essentiellement décorative, nourrie d’observations incisives et pleines d’humour tirées de son environnement immédiat.

Du 17 mars au 19 juillet
Au Musée d’Orsay

7. Splendeur et Misères

tmp_1fc6f99294847cf33871ee0c1d6a3db5

De L’Olympia de Manet à L’Absinthe de Degas, des incursions dans les maisons closes de Toulouse-Lautrec et Munch aux figures audacieuses de Vlaminck, Van Dongen ou Picasso, l’exposition s’attachera à montrer la place centrale occupée par la prostitution dans le développement de la peinture moderne.

22 septembre 2015 au 20 janvier 2016
Au Musée d’Orsay

8. Ghost of a dream – Gone the Sun

ghost-of-a-dream-dream-ride-2010-lauren-was-adam-eckstrom-galerie-paris-beijing_large

Ghost of a Dream explore et documente les aspirations futiles et les rêves matérialistes d’une société contemporaine constamment en quête d’évasion et de renouveau.

Du 7 février au 28 mars 2015
Galerie Paris-Beijing 

9. L’Italie de Bernard Plossu

bp10_italie_2008-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

Né au Vietnam en 1945, nourri de la contre-culture américaine et de l’esthétique de la Nouvelle Vague, Bernard Plossu souhaitait devenir cinéaste. Ce cinéphile averti et passionné sera photographe. De 1960 à 1965, il fréquente la Cinémathèque où il voit les classiques de Dreyer, Bergman, Buñuel, Eisenstein, Bresson et bien sûr Truffaut, Godard, Jessua.

Du 4 février au 5 avril
Maison Européenne de la Photographie

10. Eric Rondepierre. Images Secondes

er07_loupe-n8-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

Son activité artistique joue sur les rapports dynamiques qu’entretiennent deux pratiques. Elle comprend à la fois un travail photographique qui a fait l’objet de multiples expositions en France et à l’étranger depuis le début des années 90, et un travail d’écriture, qui, mené simultanément, a donné lieu à une dizaine d’ouvrages.

Du 4 février au 5 avril
Palais de Tokyo

11. Le Bord des Mondes

stick_of_butter_bord_des_mondes

Peut-on faire des œuvres qui ne soient pas « d’art »? C’est en s’interrogeant avec Duchamp sur l’essence de la création et ses territoires que le Palais de Tokyo explore les mondes interstitiels, à la lisière de l’art, de la création et de l’invention.

Du 18 février au 18 mai
Palais de Tokyo

12. Taryn Simon, Vues arrière, nébuleuse stellaire et le bureau de la propagande extérieure

SIMON2012.Cutaways_shot01

Depuis une dizaine d’années, son œuvre ambitieuse s’élabore autour de questions culturelles et politiques (justice, sécurité, religion, recherche scientifique, médecine, défense, économie), sondant leurs travers afin de mieux briser l’illusion d’une image objective, d’une réalité capturée sur le vif.

Du 24 février au 17 mai
Musée du Jeu de Paume

13. Florence Henri, Miroir des avant-gardes, 1927-1940

FlorenceHenri_11_FemmeAuxCartes
Le Jeu de Paume présente un vaste panorama de la production photographique de Florence Henri, développée entre 1927 et 1940, qui comprend aussi bien ses autoportraits, compositions abstraites, portraits d’artistes, nus, photomontages, photocollages, que des photographies documentaires prises à Rome, à Paris et en Bretagne.

Du 24 février au 17 mai 2015
Musée du Jeu de Paume

14. Germaine Krull

GKrull_Autoportrait
Germaine Krull est à la fois l’une des figures les plus connues de l’histoire de la photographie, pour sa participation aux avant-gardes des années 1920-1940, mais aussi l’une des femmes-photographes les plus célèbres. Elle figure dans nombre de grandes collections muséales et dans la totalité des manifestations sur la photographie d’avant-garde de l’entre-deux-guerres.

Du 2 juin au 27 septembre
Musée du Jeu de Paume

15. Shadows, Andy Warhol 

À l’automne 2015, le musée d’Art moderne de la Ville de Paris exposera une série encore relativement peu connue de Andy Warhol (1928-1987) qu’il réalisa en 1978. Ce sera la plus grande installation qu’ait jamais livrée Andy Warhol : 102 toiles, mises bout à bout, qui couvrent quelque 130 m de murs, ce qui laisse imaginer l’importance qu’il lui accordait. La série Shadows (Ombres) part de 2 clichés d’ombres pris dans son célèbre atelier, et est présentée comme une variation extrêmement abstraite autour de la mort ou plutôt de l’angoisse qu’elle est capable de générer en nous.

Du 2 octobre 2015 au 7 février 2016
Musée d’art Moderne

16. Le Corbusier, mesures de l’homme

c-4

Une rétrospective de ce théoricien des temps modernes, pour lequel le corps humain était la base même de toute compositions architecturale. Trouver la juste proportion…

Du 29 avril au 3 août
Centre Pompidou

17. David Bowie is… Watching You

Archives personnelles inédites de David Bowie. Plus de 300 objets, manuscrits de chansons, costumes de scène, clips, films, photographies et instruments de musique pour cet artiste unique et indémodable !

boutique-warner-cd
Du 3 mars au 31 mai
Philharmonie de Paris

18. Michelangelo Antonioni 

michelangelo-antonioni-jack-nicholson

L’exposition, qui privilégie la chronologie de la vie et de l’œuvre du cinéaste, explore les liens entre Antonioni et les arts plastiques, au travers des toiles prestigieuses de De Chirico, Morandi, Burri…

Du 8 avril au 19 juillet
Cinémathèque Française

19. Paris Magnum 

Depuis 80 ans, les photographes de l’agence Magnum observent les métamorphoses de la capitale. Un témoignage exceptionnel présenté à l’Hôtel de Ville du 12 décembre 2014 au 28 mars 2015. En décidant, au lendemain de la guerre, de devenir les propriétaires exclusifs de leurs images, les fondateurs de Magnum ont contribué à faire évoluer le statut du photographe. Avec leurs héritiers, ils ont posé un regard affuté, sensible, mais fidèle sur Paris et ses habitants.


Exposition « Paris Magnum » : 80 ans d’histoires… par mairiedeparis

Jusqu’au 28 mars
Hôtel de Ville

20. Picasso et l’art contemporain

L’exposition revient sur la confrontation féconde que les artistes contemporains ont menée, depuis les années 1960, avec l’oeuvre de Picasso. A la fois chronologique et thématique, le propos retrace les différents moments de la réception critique et artistique de l’oeuvre de Picasso, les étapes de la formation du mythe associé à son nom. Aux grandes phases stylistiques, à certaines oeuvres emblématiques de Pablo Picasso, telles que Les Demoiselles d’Avignon et Guernica, répondent les oeuvres contemporaines de Hockney, Johns, Lichtenstein, Kippenberger, Warhol, Basquiat ou encore Jeff Koons. Une belle cartographie de l’art contemporain en somme !

Du 7 octobre au 26 février 2016
Grand Palais

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Petitbon Anastasia dit :

Merci pour ces riches informations
Très simple et explicative
Bonne présentation

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...