Plan vélo Paris 2020 : votre avis intéresse la Mairie !
mercredi 17 décembre

Plan vélo Paris 2020 : votre avis intéresse la Mairie !

admin
24Je partage

Alors que se déplacer à vélo est devenu un mode de transport à part entière dans la capitale depuis plusieurs années, la Mairie de Paris souhaite placer la barre encore plus haut ! D’ici 2020, l’ambition est de tripler le nombre de déplacements réalisés à vélo dans les rues de Paris. A la clé : une baisse de la pollution, une activité physique régulière pour les Parisiens et Parisiennes, et des rues apaisées. Pour préparer ce plan d’actions qui favorisera dès 2015 les aménagements en faveur du vélo, on fait appel à vous, à nous, chers cyclistes urbains !

Entre 2001 et 2010 le nombre de déplacements quotidiens à vélo a été multiplié par 3, notamment grâce à la mise en place de Vélib’ et du développement des infrastructures à destination des cyclistes. L’objectif de la Mairie de Paris ? Augmenter ces déplacements sains et non polluants pour les tripler d’ici 2020. Dans ce plan vélo d’envergure, plusieurs axes sont abordés pour lever les obstacles à la pratique du vélo : la sécurité, le confort, la pollution, le vol ou encore l’apprentissage du vélo .

Quel type d’aménagement préférez-vous ?

En répondant au questionnaire mis en ligne sur le site internet de la ville de Paris, vous pourrez faire part de votre avis de cycliste urbain et notamment de vos habitudes et préférences de déplacement. Préférez-vous les bandes cyclables ? Les pistes unidirectionnelles ? Les couloirs de bus ?

Répondez au questionnaire

.

Quelles rues aménager en priorité ?

Vous serez aussi amené à donner votre avis sur la localisation des différents aménagements proposés pour faciliter vos déplacements cyclables à Paris : la circulation sur les grandes places telles que Bastille ou Italie, le franchissement des portes de Paris, les grandes artères, les traversées nord-sud ou est-ouest, etc.

Grâce à vos contributions, la ville de Paris pourra enrichir le projet de plan qui a déjà été discuté avec les conseils de quartier et les mairies d’arrondissements. Usagers de l’espace public parisien, cyclistes, piétons, automobilistes… tous les avis sont bons à prendre. Alors, à vos claviers !

Pour répondre au questionnaire

Crédits photos : Henri Garat et Jean-Baptiste Gurliat

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

emmanuelle ex co dit :

Luc Il suffit de lire sur les bornes le fonctionnement ou sur internet qu’on ne peut pas utiliser en continue le vélo.
Il n’y a pas de pigeon par contre avoir des évocations mentales et accuser autrui – c’est tellement plus facile

Luc BIGAY dit :

Bonjour à tous.De passage à Paris nous avons loué 4 vélib. Je ne pense pas que ce chois a été le bon ( la prochaine fois je louerai une voiture je pense que cela me coûtera beaucoup moins cher ) location débité sur la carte 36,70 par vélo=146,80 pour 9 heures.Et oui quant on est de passage on est des beau PIGEONS. Cette société qui s’occupe de tout cela dois avoir des ramifications dans la mafia, je ne vois aucunes autre explication . Pour réclamation on m,a dit que c’était le tarif et que je n’avais qu’à lire toutes les condition explicative ..DONC LE PRIX EST NORMALE. PERSONELLEMENT JE N’AI JAMAIS VU UNE ARNAQUE PAREILLE.

Mathieu_exCO dit :

@thomas
Tu peux nous détailler ton plan ? En quoi la construction de stationnement automobile supplémentaires relancerait l’emploi, au-delà de la main d’oeuvre nécessaire à la construction de ceux-ci ?

thomas dit :

arreter le vélo dans paris et surtout les autolib.vire hidalgo et delanoe ,remettez des parking a voiture cela permettra peut etre de relancer l’emploi

Danièle dit :

Les rues à contre sens, c’est beaucoup trop dangereux, pour les cyclistes – les rues sont bien trop étroites – ET pour les piétons qui ne s’attendent pas à voir surgir un vélo de ce côté interdit aux automobilistes (beaucoup de cyclistes ne font ABSOLUMENT PAS attention, et croient qu’ils ont tous les droits). Quant au stationnement bicycette, quand on se déplace avec son propre vélo, il n’y en a VRAIMENT pas assez à Paris ! Alors qu’il y a pas mal de possibilités, la ville a su trouver des emplacements pour les stations vélib, mais c’est loin d’être le cas pour le stationnement des particuliers !

bultrano dit :

Dommage que le velib ne s étendent pas dans l île de France moi qui suis a chaville je suis obligé d aller rejoindre paris en transport.

Boucher dit :

Moi j’utilise mon vélo personnel je viens de temps en temps du 93 me balader a Paris. Merci de libérer Paris aux vélos et aux piétons la journée de 10 h a 18 h celà ferait moins peur aux cyclistes et de plus vous protègeriez les monuments qui sont magnifiques et franchement le bruit des voitures quand on est piétons ou sur le vélo gâche un peu les balades c’est abrutissant et en plus je pense que les habitants auraient un peu de calme car ça ne doit pas être vivable certains quartiers

Ferrieux dit :

Difficile de se prononcer sur des itinéraires qu’on ne connaît pas. On pourrait filtrer les réponses au questionnaire en fonction des usages que l’on fait du vélib. Pas si difficile à faire peut-être avec les données connues par les gestionnaires de Vélib. On peut donc connaître l’historique de circulation de chaque vélibien…

Emmanuelle Ex Co dit :

Phil il y a de nombreux cyclistes qui vont au travail en vélo et qui ne sont pas des rentiers. Sur une année il n’y a pas tant que cela de jours où il est très difficile de faire du vélo ; maintenant quand on cherche un argument pour ne pas le faire on en trouve toujours
Je vis à Paris depuis 16 ans et depuis 10 ans sans voiture avec enfants et c’est tout à fait faisable. Les courses on peut se faire livrer par les supermarchés de quartier. Certains livrent à pied avec des caddies et en plus vous ferez des économies par rapport aux hypermarchés où on dépense toujours plus vu qu’il y a une offre « alléchante » surtout pour le portefeuille
La location ponctuelle de voiture coûte bien moins cher que d’avoir un véhicule à l’année à moins que vous ne partiez tous les week ends à la campagne
Enfin comme dit Mathieu pas d’accidentologie en hausse avec les double-sens cyclables. Ceux qui en ont peur sont ceux qui le pratiquent occasionnellement

Kline dit :

Le problème du vélo en général et du velib, c’est le stationnement. Tourner pour trouver une place ou faire des km pour trouver une station pourvue, c’est simplement décourageant et si on travaille c’est tout simplement trop risqué

Mathieu_exCO dit :

@Phil
Allemagne, Pays-Bas, Danemark, Suède, pays de rentiers et de promeneurs ?

Aucun surplus d’accidentalité n’a pour l’instant été mesuré depuis la mise en place des double-sens cyclables.

Par contre, effectivement, on a bien l’impression que ceux qui pensent une partie des pistes cyclables à Paris ne sont pas ceux qui font du vélo.

Phil dit :

Je ne suis pas utilisateur de vélib j’ai mon vélo depuis longtemps, bien avant vélib . Mais comment aller au travail et se déplacer en rendez vous sans arriver en sueur voire mouillé quand on s’est pris la pluie ? Le vélo ou Vélib c’est bien pour les rentiers et la promenade pas pour les laborieux. En plus les rue étroite a contre sens sont hyper dangereuses. Je pense que ceux qui font les tracés des pistes n’ont jamais roulé en velo dans Paris ! Bref le velo c’est pas la solution, la voiture pour l’instant on a pas trouvé mieux surtout quand c’est un outil de travail. Enfin et pour finir, j’ai une voiture aussi pour les courses, les weekend et vacances en famille, c’est pas du luxe c’est une nécessité. Qu’est ce que j’en fais en semaine surtout maintenant avec la hausse prohibitive du stationnement résidentiel? Je vais devoir la prendre meme quand je n’en aurai pas besoin! Faut réfléchir comme si vous étiez des utilisateurs! Je crois que la vérité n’est qu’une histoire de gros sou qu’on nous maquille en ecolo!

Luc dit :

Exemple d’aménagement aberrant: place des ternes, les vélos sont maintenant invités à prendre la rue latérale, mais l’accès à la rue latérale n’a pas été adapté: il y a une bordure de quelques centimètres. (déjà eu une crevaison à cause de cette bordure).

JEAN dit :

Au vu des aberrations en matière d’aménagements pour cyclistes à Paris, c’est à se demander si nos décideurs sont un jour montés sur un vélo????

gerard dit :

Questionnaire qui sera difficile à exploiter :
– pas possible de noter qu’on ne connait pas un aménagement. Par convention je met une note moyenne, mais est ce que tout le monde va opter pour cette convention ?
– Le problème principal des aménagements actuels est leur qualité : continuité des aménagements, signalisation, entrée et sortie d’aménagement, virages, marquages. Rien dans le questionnaire pour dire tout cela. J’échangerais pourtant volontiers 1 km de piste cyclable contre une amélioration de celles qui existent.

marqué dit :

Pourquoi n’y a-t-il pas de station à Mairie de MONTREUIL, tête de ligne 9, 4 ou 5 lignes de bus et centre de ville?

hendi dit :

Bonjour,
les pistes cyclables en plein trottoir ne sont toujours pas pratiques et sécuritaires
Un conseil aux élus : qu’ils aillent consulter ou faire les essais eux mêmes à l’étranger , aux Pays Bas par exemple avant de faire leur synthèse honnête au lieu de faire bla bla électoral !

Cava dit :

BRAVO pour le projet consistant à mettre la majorité des parisiens sur une bicyclette !
Et on oublie un argument : le vélo c’est pas polluant, c’est bon pour la santé physique, mais aussi pour la santé morale : ça rend diablement moins con et moins violent que la bagnole !

Ray dit :

Bonjour,

Dommage qu’à chaque tentative pour répondre au questionnaire concernant le plan vélo, le navigateur affiche :
Google Drive
L’application est actuellement inaccessible.
Bonne journée quand même

Yita Dharma-Hillyard dit :

Je suis d’origine hollandaise. Aux Pays-Bas on sépare les feux pour les vélos et voiture. Ils partent 5-10 secondes avant. Aux grands croisements ils ont des temps de traversent ensemble.
Aussi aux croisement la traversée des piétons est séparée des voitures qui tournent.

Moors dit :

Fana de vélib je trouve qu’on fait tout pour nous décourager : l’absence de « purge » des stations saturées. Impossible de se poser à Beaubourg après 12h ni à St Germain l’après-midi , inversement quand je rentre chez moi à 20h ( pierre demours) il me faut faire 4 stations pour en trouver une avec de la place ( au diable) et rentrer à pied …
Le PC doit avoir une vision du remplissage, ce ne serait pas sorcier de déclencher une « purge » dès qu’un site est proche de la saturation. Maintenant quand j’ai un rv j’hésite à prendre un vélib par peur de tourner en rond à l’arrivée ( si sur écran je vois 2 places libres , je ne suis pas sûr qu’elles le seront quand j’arriverai)
J’ai déjà alerté l’an passé , j’ai eu une réponse aimable , mais rien n’a été fait.

Florent dit :

Bonjour à tous , j’utilise le service velib depuis le premier jour. Je suis également vetisite le week-end et en loisirs sportifs. Je dispose aussi de 4 permis différents à 36 ans. Je note de façon hebdomadaire des expériences de vélo dans Paris. Pourquoi depuis 5 ans, je double le même vélo le matin, et que lui me redouble au rouge a chaque fois. Pourquoi certaines traces sont dessinées comme au blowling. »Velib strike sur touriste en douce balade » pourquoi la piste s’arrête sur un trottoir – pourquoi ce poteau dans le virage et pourquoi les voitures coupent toujours cette zone… J’aimerai aussi pouvoir apporter ma petite expérience sur ce que Paris essaye de faire. Le progrès est là, mais évitez-nous les cauchemars

LAXENAIRE dit :

Si un jour vous organisez une table ronde sur le vélo dans Paris, je suis à votre disposition. Utilisateur de VELIB je suis à la fois admiratif de ce que la ville de Paris a fait pour les cyclistes et de l’insouciance pour ne pas dire plus des autres usagers. Je précise que je respecte le code de la route et les autres usagers… Cordialement

Abel dit :

Attention, attention : il y a plusieurs erreurs sur le questionnaire accompagnant la carte reproduite ci-dessus : les portions de la rue La Fayette dans le 9° et le 10° (8 et 11) ont été interverties, ainsi que les avenues Bosquet et La Bourdonnais (18 et 19) et les avenues d’Ivry et de Choisy (26 et 27). Et la rue de Turbigo (12) est placée bien ailleurs que là où elle est réellement. Il y a aussi des approximations sur les numéros 4/5, 15, 24, 30 et 31.
Ces erreurs ont été signalées aux services. Attendez pour remplir ce questionnaire qu’elles aient été réparées, afin que les résultats pour cette page soient utiles.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...