Les expos à voir avant la fin d’année
vendredi 12 décembre

Les expos à voir avant la fin d’année

admin
0Je partage

Les fêtes approchent, et apportent avec elles une magie certaine. En plus des décorations qui embellissent et illuminent nos rues, les galeries et musées nous offrent de belles expériences visuelles.

►►► Magnum à l’Hotel de Ville

Fondée par Henri Cartier-Bresson, l’Agence Magnum regroupe des photographes incroyables comme Martin Parr, Robert Capa ou encore Raymond Depardon et bien sûr Cartier-Bresson lui-même qui ont su capturer l’âme de la capitale et nous livre ici leurs plus beaux portraits de Paris. L’Hôtel de Ville a donc sélectionné avec l’agence les clichés les plus marquants de l’évolution de la ville et de ses habitants. Comme une frise chronologique visuelle de luxe, l’exposition, avec ses 150 photos vient témoigner de la mutation constante d’une grande ville comme Paris, entre moments tendres et évènements politiques majeurs.

Du 11 décembre 2014 au 28 mars 2015
Hôtel de Ville de Paris
5 rue Lobau, 75004 Paris
Exposition gratuite

►►► Inoubliable Marilyn à la Galerie de l’Instant

Sa blondeur, ses yeux de biches et son sourire super sexy nous enchanteront et nous séduiront toujours. Une belle expo vous propose de vous plonger à nouveau dans son univers glamour et hollywoodien, mais à travers des photos de sa vie privée.

Du 12 décembre au 25 février 2015
Galerie de l’Instant
46, rue de Poitou Paris, 75003

►►► Ren Hang à la Galerie Nicolas Hugo

Ren Hang est l’emblème d’une jeunesse chinoise en quête de liberté et de nouvelles expériences : régulièrement censuré dans son pays, il exposera ses clichés à la galerie Nicolas Hugo jusqu’au 21 décembre. Le travail de Ren Hang est à son image : libéré, érotique, cru, sans pudeur, mais poétique et délicat. Autodidacte, le jeune photographe utilise un petit appareil argentique pour capturer ses modèles, souvent ses propres amis. Devenu le protégé de Weiwei (symbole de l’art contestataire en Chine), Ren Hang est plébiscité à travers le monde pour ses clichés de nus artistiques, mais reste régulièrement censuré en Chine.

Jusqu’au 21 décembre
Ren Hang à la galerie Nicolas Hugo
5 rue de Médicis, 75006

►►► Jacques-André Boiffard, La parenthèse surréaliste au Centre Pompidou

Méconnu auprès du grand public, Jacques-André Boiffard est pourtant une légende de la scène photographique surréaliste. De la Nouvelle Vision et du Surréalisme, on connait bien Brassaï ou Man Ray, mais moins Jacques-André Boiffard. Pourtant, le photographe a réussi en une dizaine d’année a marquer d’une empreinte forte le courant surréaliste, avant de retourner à la médecine. Le Centre Pompidou, en choisissant d’inaugurer sa toute nouvelle galerie permanente destinée à la photographie avec son œuvre, a souhaité rendre à l’artiste la place qu’il mérite dans l’histoire de la photographie.

Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou, 75004
Jusqu’au 2 février 2015

►►► Fabienne Leclerc Anima à la Galerie In Situ

La galerie in Situ présente pour la première fois le travail de Dominique Zinkpè. Né en 1969 à Cotonou, ce plasticien béninois autodidacte a fait ses premiers pas avec la sculpture et l’installation, pour se tourner petit à petit vers la peinture et le dessin. L’espace de ses toiles ou de ses feuilles s’anime de créatures hybrides et mystérieuses, en perpétuels mouvements et tensions oscillant de l’euphorie à la menace, sans qu’on puisse discerner la vraie nature de leurs rapports.

Du 13 décembre 2014 au 31 janvier 2015
Galerie in Situ
17-19 rue Michel Le Comte, 75003

►►► Garry Winogrand au Jeu de paume

Le Jeu de Paume présente la première rétrospective, depuis vingt-cinq ans, du grand photographe américain Garry Winogrand (1928-1984). Chroniqueur célèbre de l’Amérique de l’après-guerre, Winogrand est encore mal connu, tant il a laissé de travail à accomplir dans l’archivage, le développement et le tirage de ses photographies. Il est cependant sans conteste l’un des maîtres de la photographie de rue américaine, au même titre qu’Evans, Frank, Friedlander ou Klein.

Du 14 octobre au 8 février
Jeu de Paume
1 place de la Concorde

►►► Sonia Delaunay au Musée d’Art Moderne

Première grande rétrospective parisienne consacrée à Sonia Delaunay depuis 1967, l’exposition organisée par le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris rassemble, aux côtés de trois reconstitutions exceptionnelles d’environnements, plus de 400 œuvres : peintures, décorations murales, gouaches, estampes, mode et textiles. Cette monographie qui suit l’évolution de l’artiste de l’aube du XXème siècle à la fin des années 1970, met en lumière l’importance de son activité dans les arts appliqués, sa place spécifique au sein des avant-gardes européennes, ainsi que son rôle majeur dans l’abstraction dont elle figure parmi les pionniers.

Jusqu’au 22 février 2015
Au Musée d’Art Moderne
11 Avenue du Président Wilson, 75016 

 

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...