Bastille et Nation, prochaines places à être réaménagées
lundi 17 novembre

Bastille et Nation, prochaines places à être réaménagées

admin
1Je partage

La nouvelle place de la République plus piétonne et vélo-friendly a déjà plus d’un an ! Prochaine place à connaître une métamorphose ? La place de la Bastille ! Cette semaine, les élus parisiens se pencheront sur la première étape du grand chantier du réaménagement de la place.

Une des places les plus populaires et mythiques de la capitale vivra bientôt une transformation ! Le rond-point de la Bastille est aujourd’hui monopolisé par les automobilistes et manque d’espaces dédiés aux piétons. Comme pour République, Anne Hidalgo souhaite donner plus de place aux piétons et mobilités douces, avec des voies réduites pour les voitures et une végétalisation sur l’ensemble des rives de la place.

La Mairie de Paris souhaite ainsi nous faciliter le passage à vélo et renforcer notre sécurité tout en nous offrant un lieu de rencontre et un espace à vivre. Exit le rond-point, bonjour la place-paysage. Sont imaginés : l’aménagement d’un plateau piétonnier entre le canal et la colonne de la place, circulable par les transports en commun. Il serait prolongé par un miroir d’eau et un belvédère se poursuivant par un emmarchement raccordé par des rampes aux quais du port de l’Arsenal. De nouvelles activités pourraient également y trouver leur place et les Parisiens sont invités à participer pour proposer leurs idées.

Après les places de la Bastille et celle de la Nation, le plan d’embellissement s’intéressera aux places d’Italie, du Panthéon, de Denfert-Rochereau et de Montparnasse.

Elle est pas belle la vie à vélo ?

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

ROBIN dit :

« La nouvelle place de la République plus piétonne et vélo-friendly … »
Qu’est-ce que c’est que ce charabia ? Respectez les lecteurs ! N’y a-t-il pas de mots français précis pour exprimer votre pensée comme attrayant, accessible, accueillant, enchanteur, etc., et ce, pour les bicyclettes, car « vélo » qui est une abréviation considérée comme familière à l’écrit au moins n’est pas dans le « Dictionnaire de l’Académie française ».

Un bulletin public doit donner l’exemple d’un français correct, surtout à Paris, capitale de la francophonie.
Au secours Victor Hugo, ils tuent notre belle langue, notre Trésor national !

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...