Biker2biker : le coaching vélo bruxellois
mardi 28 octobre

Biker2biker : le coaching vélo bruxellois

admin
0Je partage

La région de Bruxelles a lancé un service innovant de coaching, Biker 2 Biker. Un cycliste expérimenté guide un cycliste urbain débutant pour l’aider à prendre ses marques sur ses trajets quotidiens. Il suffit de s’inscrire comme « city biker » ou « city trainer », de renseigner son trajet quotidien dans son profil puis de se lancer. Plus largement, Biker2biker est une « plateforme de rencontre des cyclistes bruxellois ».

Le concept n’est pas totalement nouveau, il existe en France les « bus cyclistes » qui permettent de réaliser ses trajets à plusieurs, guidé par un cycliste expérimenté. La « ligne » de ce bus de cyclistes comporte des arrêts et horaires de passage pour permettre de rejoindre le groupe de cyclistes, gagner en confiance, en visibilité sur la route et en convivialité. Mais le principe bruxellois est quand même très original.

Un coaching personnalisé

La particularité de l’expérience bruxelloise est de proposer un coaching personnalisé en créant des duos. « Bruxelles Mobilité et les associations vélo avec lesquelles elle collabore ont toujours estimé que le coaching personnalisé était la voie à suivre pour encourager la mise en selle » m’a expliqué Véronique Dehasque, chargée de communication de Bruxelles Mobilité, autorité organisatrice des transports dans la région-capitale belge. Le succès des médias sociaux a été l’occasion de développer une plateforme d’échanges sur le web. Mais le projet a d’abord été un rendez-vous annuel.

Pour bien comprendre l’histoire de Biker 2 biker, précisons les objectifs poursuivis. « Dans la foulée du Plan des déplacements régional Iris 2 et dans la continuité du plan Vélo 2010-2015, le Gouvernement bruxellois avait confié à Bruxelles Mobilité la mission de concevoir et de proposer des mesures destinées à encourager la pratique du vélo en ville, explique Véronique. Sur un territoire restreint et fortement urbanisé comme celui de la Région de Bruxelles-Capitale, les déplacements à vélo jouent un rôle fondamental dans la politique de mobilité durable : non polluants, silencieux, bons pour la santé, mais surtout terriblement efficaces pour des déplacements en ville ».

Le Plan Vélo 2010-2015 fixait ainsi une priorité à la sensibilisation au vélo. L’objectif est « de crédibiliser » le choix du vélo comme mode de déplacement en ville via « des actions de sensibilisation participatives qui mettent concrètement en selle les usagers dans leurs déplacements quotidiens » ajoute Véronique.

De la « Bike Experience » à Biker2Biker

En 2010 est donc créé la « Bike Experience », coordonnée par les associations cyclistes (Pro Vélo, Gracq, Fietsersbond, Cyclo, les Ateliers de la rue Voot) et la Région de Bruxelles. En mai, pendant deux semaines environ, les automobilistes (et autres types d’usagers) sont invités à tenter de prendre vélo pour se rendre à leur travail. Ils sont équipés (prêt gratuit de vélo contre caution), conseillés sur les itinéraires et, les 3 premiers jours, « formés à la pratique du vélo en ville en étant accompagnés temporairement par un coach vélo dans les déplacements domicile-travail » raconte Véronique.

Reconduite en 2011 et 2012, la « Bike Experience » a rencontré un succès croissant. En 2013, il a ainsi été décidé « la mise en place d’une Bike Experience continue, ouverte à toutes et tous, et toute l’année : Biker2Biker était né » raconte Véronique. La plateforme, lancée en 2014, existe depuis six mois et « le recrutement des coachs et des bikers se fait via les canaux de communication grand public mais également via le canal des entreprises avec la collaboration de la cellule Entreprise de Pro Vélo » précise Véronique. Une incitation des entreprises qui me semble très intéressante… Les apprentis cyclistes urbains qui ne possèdent pas de vélo personnel sont orientés vers la location d’un vélo en libre-service (Villo ! le cousin bruxellois du Vélib’), une location chez un professionnel ou vers la liste des vendeurs de vélos.

Déjà près de 700 inscrits

Le site affiche aujourd’hui 360 citybikers et 325 citytrainers. Il est encore un peu tôt pour tirer un bilan de l’expérience. « Notre objectif premier était de faire connaître la plateforme » précise Véronique. Le visuel de la campagne de communication est très réussi selon moi ! Pour le moment, Bruxelles Mobilité est en phase d’observation et d’évaluation du dispositif Biker2Biker. « Volontairement, nous avons choisi de ne pas être intrusif dans les contacts entre les trainers et les bikers.  Notre objectif pour les 6 mois à venir est clairement de créer de l’interactivité entre les trainers et les bikers via des actions que nous réfléchissons pour l’instant » explique Véronique. Aujourd’hui, on peut soit localiser sur une carte les citytrainers et citybikers inscrits en fonction de leur trajet principal (renseigné au moment de l’inscription) soit passer une petite annonce.

Quel effet sur la part modale du vélo ?

J’ai demandé à Véronique si une telle expérience pouvait avoir une incidence sur la part modale du vélo dans le type de déplacements. La part modale du vélo à Bruxelles est de 4% . Ce que l’on sait, c’est que « les éditions précédentes de Bike Experience ont directement rencontré un franc succès et ont démontré qu’un tel accompagnement personnel était manifestement nécessaire » explique Véronique. L’édition 2014, du 5 au 16 mai, a permis de constituer 320 duos de cyclistes. Les chiffres sont incroyables : « pas moins de 3 participants sur 4 ont ensuite continué à utiliser le vélo au moins une fois par semaine pour se rendre au travail » m’a dit Véronique ! Des chiffres encourageants pour Biker2Biker… Je lui ai également demandé si les citybikers étaient plutôt des abonnés Villo ou des gens possédant un vélo personnel. « Nous n’avons pas de données chiffrées sur ce point » souligne Véronique mais le « ressenti » pointe plutôt dans la direction du vélo personnel.

Je n’ai pas réussi à recueillir de témoignages d’utilisateurs mais le concept me semble intéressant dans la notoriété et la visibilité qu’il donne à toutes les bonnes volontés pour promouvoir le vélo. Je vous invite d’ailleurs à consulter (voir à créer ?) les lignes de bus cyclistes existantes en région parisienne pour partager et réaliser à plusieurs des itinéraires en Petite couronne, dans Paris, pour les relier…

Merci à Véronique pour le temps qu’elle m’a consacré !

Plus d’infos sur

www.biker2biker.be

www.buscyclistes.org

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...