Un nouveau plan vélo pour Paris
jeudi 25 septembre

Un nouveau plan vélo pour Paris

admin
52Je partage

Le 16 septembre dernier, lors du Comité Vélo du 11ème arrondissement, certaines mesures du Nouveau Plan Vélo 2014-2020 ont été dévoilées afin d’échanger avec les associations de cyclistes parisiens. Des premières pistes qui envisagent une ville de plus en plus bike-friendly, à l’image de nos voisins hollandais !

Au printemps prochain, pour améliorer la présence du vélo à Paris, la Ville soumettra au Conseil de Paris toutes les mesures de son Plan Vélo pour les 5 années à venir. Le projet, qui vous sera présenté sur ce blog, doit être finalisé en fin d’année. Il a fait l’objet de plusieurs semaines de concertation avec les vingts arrondissement, mais le « comité vélo » du 11e a déjà révélé quelques mesures qui seront mis en place d’ici 2020.

On sait déjà qu’un des objectifs est que 15% des trajets soient effectués à biclou dans 5 ans. Pour y arriver, d’avantage de places de stationnement seront mises à disposition des cyclistes. On envisage aussi d’installer un petit nombre d’arceaux à chaque carrefour et à d’autres endroits de la capitale pour permettre aux cyclistes de se garer au plus près de leur destination. Des stationnements vélo près de lieux spécifiques et de passages seront également renforcés : musées, bibliothèques, centres sociaux et certains établissements scolaires…

Il est également proposé que certains tunnels réservés aux parkings de voitures soient fermés et transformés en véritables vélostations, comme celui de l’avenue du Maine (15e).

Vélib’ continuera de jouer un rôle important avec notamment le souhait d’une métropolisation du service et pourquoi pas, l’intégration de Vélib’ à assistance électrique.

Et selon vous, quelles sont les mesures ou aménagements nécessaires pour améliorer la vie des utilisateurs de Vélib’ ou de vélo ?

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Nathalie dit :

Faire du vélib un moyen de transport réellement ECOLOGIQUE : alimenter les bornes en électricité par un panneau SOLAIRE au-dessus de la borne comme à BERLIN .

Pierre dit :

Pour la question des vélibs indisponibles en altitude, quelques pistes :
Il y a bien quelques rues pentues et quelques unes difficiles en Vélib mais l’accès aux stations « hautes » reste relativement aisé avec au besoin un contournement astucieux.
1 – Il faut arrêter de se donner bonne conscience en reportant sur Vélib, la responsabilité de la remontée des Vélib.
2 – Si vous prenez un vélib en haut pour descendre, c’est que vous avez besoin de descendre et plus tard de … remonter au point de départ. Remontez donc à Vélib.
3 Principe du partage intelligent dans le peer-to-peer : Vous pouvez prendre mais si vous ne donnez pas, votre accès est progressivement restreint et même coupé. La prise est liée à votre contribution. Vous apprenez rapidement que pour continuer à prendre, il faut jouer le jeu.
Application à Vèlib : Un credit est accordé débité par la prise et crédité par la dépose á cette même station Explication => mise en garde individualisée => refus de service à cette stations et rétablissement progressif du service au fur et à mesure de la recharge du crédit
4 Le bonus actuel favorise la remontée avec seulement un crédit temps et non un crédit de disponibilité.

Bonne année à tous.

PS : Les vélectriques sont interdits à New-York !

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...