Les 5 projets éco-friendly du budget participatif
mercredi 24 septembre

Les 5 projets éco-friendly du budget participatif

admin
1Je partage

Ca y’est, le jour-J est arrivé ! Il est temps de voter pour les projets qui feront le Paris de demain ! Sur les 15 propositions du Budget Participatif qui visent à améliorer notre cadre de vie, quels sont les 5 qui touchent le plus les usagers Vélib’ ?

Découvrez les 5 projets qui représentent les valeurs de Vélib’, pour une ville plus verte où l’on respire !

Pour respecter l’environnement dès le plus jeune âge

Cultiver dans les Ecoles (1 M€)

« Apprendre la patience, respecter l’environnement et le travail des autres, comprendre le climat, maîtriser la gestion raisonnée de l’eau, découvrir la biodiversité en ville, aborder l’alimentation et la consommation durable… : autant d’apprentissages pour les enfants parisiens de trois à douze ans.

Ainsi, si ce projet est adopté, chaque école parisienne sera dotée d’un kit de base permettant de réaliser un jardin pédagogique, ce kit comprenant des potagers et vergers en « bacs-sacs » et en bacs en bois (terreau + outils), des arbres fruitiers en pleine terre, des composteurs à lombrics individuels et collectifs, ainsi que des récupérateurs d’eau de pluie. Outre les enfants, le projet associe la communauté éducative et les associations, sur le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire. »

Voter

Pour faire respirer nos murs

Des jardins sur les murs (2 M€)

« Faire disparaître une quarantaine de murs aveugles en les végétalisant. Ce tour de passe-passe n’embellit pas seulement les quartiers concernés. Il contribue aussi à l’environnement – en créant un microclimat – et à la biodiversité, en offrant un abri aux oiseaux et aux petits mammifères. Et si on faisait respirer les murs ? Sous réserve de certaines conditions – visibilité depuis la rue, bon état du mur, pas de fenêtres, accord des propriétaires… -, la végétalisation embellit un mur aveugle ou un recoin délaissé.

Le secret de cette nature qui se développe à la verticale : le recours à différentes techniques, en fonction de la hauteur. Soit à partir du sol, avec des plantes grimpantes aidées, au besoin, par une structure d’accroche formée de câbles tendus. Soit en intégrant la flore au bâtiment, grâce à des balconnières, des jardinières, voire un système plus complexe de placage de terre sur la façade. »

Voter

Pour réhabiliter les lieux abandonnés

Reconquête Urbaine (1,5 M€)

 » « Effacer » le périphérique par des créations artistiques ou paysagères dans certains espaces abandonnés – comme les passages souterrains sous le périphérique – et réhabiliter des lieux délaissés dans les quartiers populaires. Un bon moyen pour reconquérir la ville et rendre les habitants fiers d’être Parisiens. Embellir le cadre de vie et développer la vie sociale dans les quartiers populaires de la capitale, en impliquant leurs habitants : tel est l’objectif de ce projet, qui comprend deux actions distinctes. « 

Voter

Pour une ville plus propre

Trier ses déchets au plus près (1M€)

« Pas toujours facile de se rendre à la déchetterie, surtout si on n’a pas de véhicule. Et si c’est la déchetterie qui venait à vous ? Voilà qui devient possible avec l’Éco-point mobile, l’installation d’une vingtaine de colonnes à verre enterrées supplémentaires et l’expérimentation de quelques composteurs sur la voie publique. Malgré l’existence de sept « centres de valorisation et d’apport des encombrants » (CVAE, ex-déchetteries) et du dispositif d’enlèvement sur demande, il n’est pas toujours évident de se défaire de ses encombrants. D’autant plus que près d’un ménage parisien sur deux ne possède pas de voiture ! La solution ? Donner la possibilité de trier ses déchets au plus près de chez soi. »

Voter

Pour des parcs et jardins plus amusants

Jouer de 7 à 77 ans (3,7M€)

« Il faut jouer pour devenir sérieux. En rénovant et en développant son offre de jeux en tout genre dans les 17 jardins et les deux bois de la capitale, Paris souhaite donner aux petits et aux grands l’occasion de grandir en s’amusant et de rajeunir en jouant.

Les 17 grands parcs parisiens et les plaines de jeux des deux bois que compte la capitale (Bagatelle pour le bois de Boulogne ; Mortemart, Polygone et Saint-Hubert pour celui de Vincennes) offrent déjà de nombreuses installations pour s’amuser. Le projet consiste donc à rénover ces équipements, tout en développant une offre répondant aux attentes de publics très divers : très jeunes enfants, adolescents, seniors, familles… Pour cela, l’offre de jeux sera diversifiée et rééquilibrée, afin de mieux l’adapter aux différents âges. De même, l’offre d’activités sportives sera renforcée, avec l’aménagement d’allées de jogging, de parcours de santé et d’aire de fitness. « 

Voter

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

SNANOUDJ Guy dit :

Bonjour,
Eco-friendly, coworking : qu’est ce charabia pratiqué par des gens qui se croient cultivés en massacrant et le Français et l’Anglais ? La capitale de notre pays ne peut-elle pratiquer le Français… et favoriser l’enseignement de l’Anglais, ce qui n’est pas la même chose que jouer les snobs ?
Sincères salutations.
Guy SNANOUDJ

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...