Madrid a son Vélib’ !
mercredi 16 juillet

Madrid a son Vélib’ !

admin
1Je partage

Ça y est ! Annoncés pour mai, les BiciMad, vélos électriques en libre-service sont une réalité depuis le 23 juin dans la capitale espagnole. 1560 vélos répartis sur 123 stations et disponibles 24h sur 24. Bon, il y a quelques couacs encore à régler mais les témoignages des madrilènes montrent l’enthousiasme des espagnols à l’idée de se déplacer dans leur ville à vélo. Il faut dire que le projet était attendu depuis longtemps. Dès 2009, le Maire avait annoncé l’arrivée du Vélib’ madrilène pour… 2011. Mais pour des raisons budgétaires, le projet avait été reporté. L’objectif est clair pour la nouvelle maire, Ana Botella : « le vélo va aider à réduire la pollution et améliorer la qualité de l’air et nous répondons à la demande de Madrid » a précisé l’élue, ajoutant que le système devrait réduire le nombre de voitures dans la ville qui serait ainsi plus « calme ».

BiciMad en pratique

1560 vélos électriques (poids 22kg) et 123 stations pour 3126 points d’attache.

Cinq quartiers desservis dont le centre-ville, avec objectif de déployer par la suite le système.

Une autonomie de 70km selon Bonopark, le prestataire

Une vitesse d’assistance limitée à 18km

Trois niveaux d’assistance électriques : faible, moyen, élevé

Abonnement annuel : 25 euros ; 15 euros pour les titulaires de la carte de transports de la ville

Chaque location est payante : la 1ère demie-heure est facturée 50 cts, les suivantes 60 cts.

Au-delà de 2h, 4 euros de l’heure

Sans abonnement, 2€ la 1ère heure, et 4 euros la 2ème.

Je n’ai pas trouvé le montant de la caution ; en cas de vol, il est recommandé de porter plainte mais quelles suites seraient données ?

A noter, des mesures pour favoriser la régulation naturelle : une réduction de 10 cts si vous prenez un vélo dans une station chargée (+70% de taux d’occupation) ou le reposez dans une station « vide » (- de 30% de vélos). Je me demande un peu comment évaluer correctement ce taux d’occupation à l’œil mais l’idée n’est pas dénuée d’intérêt. Cela-dit cela ne peut être efficace que parce qu’il n’y a pas de gratuité de la 1ère demie-heure…

De même vous bénéficiez d’un bonus de 10 cts si vous réservez un emplacement dans la station d’arrivée (la borne affiche alors une lumière bleue). Du coup, cela me semble encore plus difficile d’apprécier la saturation des stations si des places sont réservées, en attente de l’arrivée de l’abonné.

Il faut attendre 15 minutes avant de reprendre un vélo.

BiciMad est accessible à partir de 14 ans, avec obligation de porter un casque jusqu’à 16 ans. 

Des débuts difficiles

La première semaine a été décrite par les observateurs comme plutôt chaotique. Tous les vélos n’étaient pas disponibles au lancement du système, le système était saturé, la prise d’abonnements impossible, le système informatique était défaillant et piraté… 2300 réclamations auraient été enregistrées dans les trois premiers jours, oups… Bonopark n’avait jusque là que déployé des petits systèmes. Pour s’excuser auprès des premiers abonnés, Bonopark a précisé que la date de début officiel des abonnements annuels ne commenceraient qu’au 10 juillet : jusque là, l’abonnement est donc « gratuit ».

Mais une partie de ces problèmes est aussi lié à l’engouement des madrilènes : le système a été pris d’assaut ! Un millier de personnes se sont enregistrées dans les 24 premières heures ! Et visiblement les madrilènes qui ont fait leurs premiers tours de roues sont enthousiastes. Le vélo s’est beaucoup développé dans la capitale : entre 2012 et 2013, son usage a augmenté de 17%. La topographie de Madrid et ses belles côtes se prêtent bien au vélo électrique et laisse espérer un accroissement de la place du vélo… Et étant donné la chaleur en été, l’assistance électrique peut aussi convaincre certains espagnols, réticents à arriver en nage après une côté. Reste pour les madrilènes à apprendre à cohabiter avec les autres usagers de la route…

Il est encore un peu tôt pour tirer un bilan de cette expérience madrilène mais on peut déjà se réjouir que le Vélib’ parisien ait un nouveau cousin ! Et si vous le testez cet été, racontez-nous !

www.bicimad.com

 

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Mathieu_exCO dit :

Bonjour,

Merci pour cet article
* qui parle de vélo
* informatif
* qui ne casse pas du sucre sur les systèmes non-JCDecaux, comme ce fut les cas pour les articles sur Bixi Montréal ou Barclays Cycle Hire à Londres

Pas totalement convaincu par l’incitation financière pour dépôt dans une station vide / prise dans une station pleine (un usager planifiera très rarement son trajet en fonction de ça), curieux de savoir comment fonctionne le système de réservation.

Vous avez remarqué ? Ce vélo avec batterie pèse aussi lourd qu’un Vélib’… sans batterie 😉

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...