Solar Roadways : la route du futur
mercredi 4 juin

Solar Roadways : la route du futur

admin
4Je partage

Une route propre, intelligente, connectée, économique… Et si la route du futur était faite de panneaux solaires ? Découvrez Solar Roadways, un concept novateur et révolutionnaire qu’un couple californien rêve de mettre en place.

Julie et Scott Brusaw voient dans les réseaux de voirie américains un moyen de produire de l’énergie, en remplaçant le bitume des routes par des panneaux solaires. Ces panneaux solaires routiers pourraient être installés sur des routes, des parkings, des trottoirs, des pistes cyclables et même des aires de jeux. En fait, toutes les surfaces touchées par les rayons solaires. Ces pavés de verre rassemblent toutes les conditions exigées pour la construction d’une route solide : ultra-résistants, durables et adhérentes. Les camions les plus lourds pourraient y rouler sans problème. Ils s’autofinanceraient par la production d’électricité, et pourraient ainsi alimenter des maisons et des entreprises connectées aux voies.

De la production d’électricité, mais pas que ! A l’image d’un smartphone, ces routes seraient intelligentes. Avec les « cellules solaires », les pavés dégageraient de la chaleur et pourraient faire fondre la neige et le gel, les fléaux routiers de l’hiver, et permettre à tous de rouler sans danger. Grâce aux leds, la signalisation pourra être affichée au sol, permettant à des messages d’information et de prévention d’être directement transmis aux conducteurs. Imaginez : plus besoin d’écouter trafic FM, il suffirait de regarder le sol pour connaître en temps réel l’état du trafic et la vitesse à laquelle vous devez rouler. Encore plus révolutionnaire, ces pavés sont sensibles à la pression et peuvent détecter quand de gros objets ou animaux approchent de la route. Evidemment, tout le matériel utilisé est biodégradable.

Et il ne faudra pas forcément attendre des milliers d’années pour voir ce projet se réaliser. Déjà près de 2 millions ont pu être récolté, de la part de 45 000 contributeurs sur la plateforme Indigogo. Le projet a également reçu l’aval de l’Administration fédérale des autoroutes américaines, accompagnée d’un financement.

On se demande bien pourquoi personne n’y avait pensé avant…

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

fraff dit :

Bah dites donc, on voit beaucoup pus de voitures que de velo sur ce billet. Sur le fond, c’est de la connerie, il faut réduire notre consommation au lieu d’augmenter notre production.

Lab dit :

BANDE DE GROS NAZES !
La station en bas de chez moi (menilmontant en haut de la butte) est fermée sans explication. Je consulte la borne elle m’indique une station encore plus haute (je monte 3h de matin je rentre du travail exténué) là encore FERMÉE SANS EXPLICATION je suis obligé de redescendre 2 stations plus bas pour retrouvé une station en service. 20 MN d’énervement et de sommeil perdus !!! 20 PUTAIN DE MINUTES

Cette après midi lors de mon départ : AUCUN VELO SUR LES 4 STATIONS autour de chez moi. Je descends à la station menilmontant tous les dernier vélos HS : je vais à la station couronne : pleine de vélo CAR LA STATION EST HORS SERVICE « réseaux indisponible » JE DESCENDS OBLIGER DE FAIRE LA COURSE AVEC LES AUTRES USAGERS POUR TROUVER UN VELO.

résultat : j’arrive en retard malgré les 20mn d’avance pris sur le temps normal pour ce rendre au travail !

CE SOIR J’ESSAIE d’appeler le service client : évidement FERMÉ encore plus fort : les stations m’indiquent le numéro de téléphone de VELOV à LYON !!!!

C’EST DE LA MERDE !

PERDRE UNE HEURE PAR JOUR À CAUSE DE VOTRE SERVICE DE MERDE

Alors que la facturation va bon train : un vélo soit disant oublié (que mes sais avoir remis en borne. J’utilise vélite depuis le début du service) 150€.

SERVICE DE MERDE

NE VOUS ABONNEZ PLUS ACHETER DES VÉLOS

JE ME RÉABONNERAIS PLUS

jipé dit :

complètement farfelu : au prix où sont les panneaux solaires, ces routes vont coûter des fortunes ! mais le plus rigolo, c’est le passage sur la fonte des neiges par la chaleur des panneaux solaires … qui ne produisent quasiment rien en hiver ! quant aux LED, vu que le solaire ne marche pas la nuit …
enfin, la blague était bonne !

bldf3 dit :

Tiens, je croyais qu’on commençait à manquer de sable, dont on extrait la silice qui sert à fabriquer le verre et le silicium. Et avec la hausse du niveau des mers, l’érosion de nos côtes va s’accélérer !
Ou comment tenter de préserver à tout prix le système automobile…

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...