Des acteurs mobilisés pour protéger les stations Vélib’ (2/4)
mardi 14 janvier

Des acteurs mobilisés pour protéger les stations Vélib’ (2/4)

admin
16Je partage

L’été dernier, le service Vélib a connu une recrudescence importante des vols et dégradations de Vélib’, mettant en danger l’accès au service pour les usagers. En 2013, 8 000 Vélib’ ont été volés ou vandalisés (87% ont été récupérés), ce qui équivaut à un cout de 1.6 millions d’euros pour la Ville de Paris (le contrat Vélib’ prévoit une répartition entre la Ville de Paris et JC Decaux).

Nous vous en parlions en juillet pour vous indiquer les actions en cours (ici). Depuis le travail autour de ces questions s’est intensifié, notamment avec la Préfecture de Police et les Mairies d’arrondissement.

Après une forte hausse en juillet et en aout, et un nombre de vélos disponible en baisse, le vandalisme s’est stabilisé à des taux très bas fin octobre, avec des fermetures de stations de plus en plus rares. Le nombre de Vélib’ disponible est de nouveau supérieur à 18 000 depuis décembre, grâce aux efforts du service Vélib’ pour récupérer les vélos volés et les réparer dans les plus brefs délais.

Cette série de 4 articles vous informe des mesures prises pour lutter contre ce phénomène et des réflexions en cours permettant d’anticiper de nouveaux épisodes pénalisants pour les usagers.

Dédié à la protection du service, voici le second article d’une série de 4 billets sur les mesures prises par la Mairie de Paris, JCDecaux et la Préfecture de Police pour lutter contre le vandalisme en station (lire ici le premier article) lien.

Les usagers de Vélib’ sont les premiers touchés par les actes de vandalisme récurrents dans certains quartiers. Afin de ne pas les pénaliser, des mesures préventives ont été prises. Une mobilisation de tous les acteurs et une protection renforcée des stations permettent de maintenir le service.

Dans l’objectif de réduire le nombre de fermetures de stations et de minimiser la durée de leur fermeture lorsque cela s’avère nécessaire pour préserver le matériel et éviter une récidive immédiate, une série de mesures a été mise en place par les différents partenaires.

 

Une évolution du système de verrouillage

Le système de verrouillage des vélos a quant à lui été renforcé au niveau des lames de vélo, désormais équipées d’un talon. Cette évolution limite la possibilité de tordre la lame lorsque le vélo est verrouillé sur un point d’attache.

Depuis le 15 décembre 2013, des tests sont en cours sur une dizaine de stations figurant parmi les plus vandalisées. A Aubervilliers, des potelets ont ainsi été installés au niveau de la roue arrière du vélo afin d’éviter les vols en station. A ce jour, les résultats sont encourageants mais les conclusions définitives seront tirées après plusieurs mois d’expérimentation.

Une surveillance accrue des stations

Les commissariats de police ont été sollicités pour accompagner la réouverture des stations Vélib’. Le service Vélib’ transmet systématiquement un planning de réouverture des stations Vélib’ permettant à la Préfecture de Police d’intégrer les stations concernées dans les tournées véhiculées des agents.

Tous les dispositifs permettant de contribuer à la protection des stations Vélib’ sont à l’étude. Par exemple, une cartographie croisant l’emplacement des caméras de vidéoprotection avec les stations Vélib’ est en cours de réalisation.

Ces caméras de vidéoprotection sont en effet régulièrement utilisées par les services de Police, dans une logique préventive pour identifier les auteurs d’actes de vandalisme. Le nombre d’interpellations d’auteurs de dégradations a progressé en 2013.

Suivi des actions de protection et de prévention

Outre les réunions de travail qui ont eu lieu cet automne au niveau de plusieurs arrondissements (évoquées dans l’article précédent), un comité de suivi trimestrielsur la question du vandalisme Vélib’ a été mis en place entre la préfecture de Police, les services de la ville et de Vélib’.

Les usagers eux-mêmes sont les premières victimes de ces actes de vandalisme : c’est un des messages que ces actions tendent à faire passer aux jeunes adolescents, qui sont les principaux auteurs de ces dégradations.

Poursuivez la lecture avec le troisième article dédié aux sanctions données aux auteurs d’actes de vandalisme : lire la suite.

VandalismeVelib

 

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Mathieu_exCO dit :

@Alix
Comme le dit Storga plus bas dans les commentaires, les caméras de vidéoprotection n’existent pas, puisqu’une caméra n’a jamais protégé quoi que ce soit. Il s’agit de caméras de vidéosurveillance, qui s’en tiennent à surveiller les faits et gestes de chacun.

Alix dit :

Ah tiens, je me suis servi de cette station avec des potelets et j’avais trouvé ça vraiment gênant pour retirer son vélo. Maintenant que je sais que c’est pour maintenir la station ouverte à cause du vandalisme je suis plus tenté d’accepter sa présence.

Par contre j’aimerais que vous expliquez mieux ce qu’est une caméra de vidéoprotection. Est ce qu’une caméra déclanche un système de protection du vélo après avoir filmé un acte de vandalisme ? J’aimerais bien savoir comment ça marche et s’il y a des stations déjà équipée. N’y a-t-il pas de risque de faux positifs avec une protection qui se déclencherait avec un usager régulier ?

Emmanuelle -ex co dit :

Elisabeth vous avez raison, le formulaire doit être simplifié pour être efficace ; il faut juste pouvoir laisser un numéro de tel ou un email car si le signalement est incomplet cela permet d’entrer en contact avec vous.
J’ai le même agacement quand j’appelle Allo velib pour vérifier si un vélo est en location ou volé (vélo avec lame à un endroit bizarre – exemple : près d’une station ayant de la place), l’agent me demande trop d’informations totalement inutiles et nous n’avons pas toujours le temps pour ces détails. Savoir mon numéro d’abonné ou mon nom dans ce type de situation n’apporte rien
D’autre part sur la page d’accueil du site il devrait y avoir immédiatement le lien Signaler un vélo abandonné

elisabeth dit :

simplifiez la déclaration à faire pour signaler un vélo abandonné et ne demandez pas tant de données personnelles à celui qui se donne la peine de vous alerter !

elisabeth dit :

simplifiez la page signalement de vélo volé.
Je vous en signale un au 41 rue Bayen abandonné depuis plusieurs semaines, mais vous me demandez trop de renseignements ( données perso) je ne suis pas le la voleuse

Mathieu_exCO dit :

@gayraud
Les systèmes Bixi, où l’accrochage comprend la roue avant du vélo, présentent effectivement un taux de vandalisme bien moindre ; ainsi on a compté depuis le lancement de ces systèmes entre 2010 et 2011 17 vols à Washington DC, 7 vols à Denver, et 0 vol à Boston.

gayraud dit :

Le système de la lame, même avec un talon, n’est pas bon. Il faut que la roue avant soit prise dans le système de verrouillage, afin de ne pas pouvoir avoir de moyen de levier. Ce système est utilisé dans d’autres villes. A vous de voir les statistiques sur le vandalisme et de vérifier mes dires.
Tout cela est bien triste, cela dit en passant…

Emmanuelle -ex co dit :

Laurent j’ai aussi beaucoup de mal à comprendre ce vandalisme, un service accessible à tous, qui donne du travail à de nombreuses personnes, qui permet à certains de redécouvrir les bonheurs du vélo, à des touristes de parcourir notre ville avec un moyen très sympa et enfin de contribuer à la réduction de la pollution. Pourquoi alors ?
On sait que cela touche certaines zones, certains publics mais j’ai eu plusieurs fois l’occasion d’interpeller des voleurs d’âge mur et quand on me répond avec son beau manteau et un look assez branché que vélib = JCD donc multinationale ou que ça appartient à une entreprise privée et non à la ville il y a en effet pas la lumière à tous les étages !

Victor dit :

Je pense qu’il faudrait créer un système d’autodestruction du vélib’ lorsqu’il est volé, ainsi les malfaiteurs pourraient voir le vélo se pulvériser sous leurs yeux avec quelques éclats dans la figure. On pourrait de plus repérer ces individus (trace de chaîne dans la figure, rayon incrusté dans le tibia…)

Mathieu_exCO dit :

@Laurent
La vidéosurveillance n’a jamais empêché personne de voler un vélib, ce qui prend moins de 30 secondes. Renforcer le système d’attache devrait être la première priorité.

Laurent dit :

J’ai toujours du mal à comprendre l’intérêt de ce vandalisme pour ceux qui le commettent : sont-ils à ce point choqués par le fait que ces vélos sont un bien d’usage et non la propriété de chacun, cela dépasse-t-il à ce point leur cadre mental qu’ils exercent leur hargne sur cet objet social qu’ils ne comprennent pas ?
Quoi qu’il en soit, les moyens vidéo semblent de très loin les mieux adapté à la situation, quoi qu’on puisse en penser par ailleurs. Serait-il envisageable que les stations, qui sont déjà reliées pour le son, le soient aussi par un moyen vidéo ?

Storga dit :

Merci d’appeler un chat un chat et de parler de Vidéosurveillance et non pas de Vidéoprotection (expression ridicule qui nous prend pour des imbéciles)

Alain Rollet dit :

Il y a tellement à faire pour éviter tous ces actes d’incivilité qu’il faudrait inscrire ces actions pour préserver les vélib’s dans une stratégie plus large. Je comprends que la police ne vienne pas, je pense qu’elle n’y croit plus. Comment fait-on à Berlin, Londres, Barcelone ou New-York ?

CHATAIN dit :

IL FAUDRAIT DE LA VIDEO SURVEILLANCE AU NIVEAU DES STATIONS

jacky dit :

j’utilise beaucoup vélib tant pour des besoins personnels que pour livrer des fleurs(je suis fleuriste)
Je suis dans le 11éme et j’ai souvent vu des stations complêtes vandalisées notament les pneus crevés
je pense que des caméras pouraient dissuader du moins en identifiant les vandales
je ne croie pas au déplacement de la police
les ayant déjà solicité pour des vols à l’étalage ils ne se sont jamais déplacés
quel gachis ce vandalisme c’est tellement pratique Vélib

Rémi dit :

Dans mon quartier sur les bords du bassin de la villette, j’ai assisté démuni, au vol de plusieurs Velib par quelques jeunes équipés de pieds de biche.
J’ai appelé la Police et l’interlocuteur que j’ai eu m’a dit qu’aucune patrouille n’était disponible, qu’il y avait plus important que les Velib…
Les personnes munies de pieds de biche me semblaient également assez menaçantes pour ceux qui les regardaient. Je pense qu’il est important de se montrer plus vigilant et réactif, il en va de l’intérêt et de la sécurité de tous.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...