Les petites expos à découvrir en fin d’année
mercredi 11 décembre

Les petites expos à découvrir en fin d’année

Rachel
0Je partage

Noël approche à grands pas ! Si vous êtes dans la capitale en ce mois de fêtes et que vous êtes à court d’idées de visites, voici une sélection des expos gratuites qui présentent des talents confirmés ou en devenir… jusqu’en 2014. 

Vivian Maier

Cette photographe de rue américaine est restée inconnue jusqu’à sa mort mais laisse derrière elle une œuvre impressionnante composée de près de 100 000 négatifs et pellicules non développées. En arpentant les rues de New-York et Chicago des années 50-60 et en parcourant le monde du Canada à l’Inde, elle photographie des images en noir et blanc d’une personnalité saisissante. De nombreux autoportraits attisent le mystère de cette femme qui, apparemment, a consacré sa vie à la photo tout en le cachant à ses proches. C’est John Maloof qui la découvre en 2009 (année de sa mort) et révèle un des talents les plus brillants de la street photography américaine. Un véritable coup de cœur à découvrir sans attendre !

16 octobre au 21 décembre 2013

Les Douches – la Galerie

5, rue Legouvé, 75010

Station n° 10010, FACE 8 PLACE JACQUES BONSERGENT 

Scènes Roumaines

L’Espace Culturel Louis Vuitton explore le milieu de l’art contemporain Roumain, un pays qui n’a jamais cessé d’être une terre de création. Expérimentaux et confidentiels pendant les années d’oppression politique, les artistes roumains ont rapidement affirmé leur identité en se projetant sur la scène internationale. Leur présence est aujourd’hui remarquée de Berlin à Londres et de New York à Paris. Entre sphère publique et introspection, ils ont su rester libres et garder leur spécificité.

Espace Louis Vuitton

Du 11 octobre 2013 du 12 janvier 2014

60, rue de Bassano, 75008

Station n° 8115, 10 RUE VERNET

Yue Minjun

Après une grande rétrospective au Palais de Tokyo, les œuvres de Yue Minjun s’installent à la Galerie Daniel Templon. Peintre chinois influent de sa génération, Yue Minjun s’est fait connaître par ses toiles ambigües, peuplées de personnages aux visages largement ouverts sur d’inquiétants sourires. L’artiste a adopté le rire comme thème central de son œuvre : rire stratégique, de dénonciation de l’absurdité du monde actuel, il peut se charger de sens différents et lui permet de « cacher son impuissance » ou de caricaturer l’uniformisation de la société chinoise.

Galerie Daniel Templon

Du 9 novembre au 28 décembre

30 rue Beaubourg, 75003

Station n° 3010, 46 RUE BEAUBOURG

Pavel Mára – Le corps objet

Pavel Mára est l’un des artistes les plus réputés de la photographie Tchèque. Dans son œuvre, il se consacre principalement à la nature morte moderne qu’il conçoit comme un espace ouvert d’expérimentations avec des technologies diverses – sérigraphie, photographie sur toile, sculptures photographiques, reliefs de zinc et de verre etc. Vous pourrez y voir une autre facette de l’œuvre de Pavel Mára, avec notamment des triptyques à l’esthétique néo-Renaissance, et constituant une profonde réflexion sur le passage du temps.

Centre Culturel Tchèque

Du 5 novembre au 20 décembre 2013

18, rue Bonaparte, 75006

Station n° 6021, 17 RUE DES BEAUX ARTS

Mujô-kan

Dans le cadre de son cycle d’expositions dédiées à la photographie japonaise, la Galerie Da-End présente Mujô-kan, une édition axée cette année sur la notion d’impermanence. Réunissant sept artistes contemporains, Mujô-kan revisite le thème du corps humain selon un angle autant philosophique que plastique. Les artistes de l’exposition Mujô-kan, Tomohide Ikeya, Tomoko Kikuchi, Ken Kitano, Daïdo Moriyama, Satoki Nagata, Sakiko Nomura et Satoshi Saïkusa partagent un attrait particulier pour le corps qu’ils subliment ou désacralisent, examinent en détail ou au contraire dématérialisent.

Galerie Da-End

17, rue Guénégaud, 75006

Station n° 6013, 1 RUE JACQUES CALLOT

Du 6 novembre au 21 décembre 2013

Brook Andrew – Anatomie de la mémoire du corps : au delà de la Tasmanie

Pour sa première exposition dans une galerie française, Brook Andrew propose ici une sculpture comme un corps dynamique, entouré de cinquante-deux portraits d’inconnus issus d’une société dont la différence en a fait des fétiches exotiques. Brook Andrew a grandi en Australie, et la culture que lui ont transmis ses parents d’origines celtes et aborigènes, l’a progressivement amené à redécouvrir l’héritage souvent invisible des sociétés coloniales. Les collections et les musées internationaux qu’il a visité lui ont fourni de quoi inspirer ses œuvres.

Galerie Nathalie Obadia

3, rue du Cloître Saint-Merri, 75004

Station n° 4019, 4 RUE DU CLOITRE SAINT MERRI

Du 7 novembre au 31 décembre 2013

Andres Serrano – Cuba

Une vingtaine d’œuvres issues de la nouvelle série Cuba, d’Andres Serrano, sont présentées lors de cette exposition. Cette série du célèbre photographe américain, né en 1950 à New York, a vu le jour en mai 2012. C’est la date à laquelle il se rend pour la première fois dans ce pays, celui où sa mère a grandi et avec lequel il entretient des rapports complexes : l’espagnol est ainsi sa langue maternelle, il en a intégré la culture et l’état d’esprit, tout en ignorant ce pays, sa condition politique ou son histoire.

Galerie Yvon Lambert

Du 28 novembre 2013 au 16 janvier 2014

108, rue Vieille du Temple, 75003

Station n° 3003, 4 RUE DES FILLES DU CALVAIRE

Didier Faustino – We Can’t Go Home Again

Pour sa seconde exposition personnelle à la galerie Michel Rein, Didier Faustino nous invite à sortir de chez nous et à pénétrer dans un monde ambigu, ressemblant étrangement au nôtre mais hanté par d’autres nous-mêmes. L’exposition We Can’t Go Home Again rassemble les signes de notre environnement familier mais s’essaye à le retourner, littéralement, comme un gant, projetant le visiteur dans un univers instable. Convoquant tour à tour la figure d’Absalon, en particulier sa série des Cellules, et les performances où Joseph Beuys, enveloppé dans sa couverture de feutre, s’abrite dans une galerie, l’exposition de Didier Faustino joue sur les motifs de l’entrave, du déplacement et du retournement.

Galerie Michel Rein

Du 30 novembre 2013 au 11 janvier 2014

42, rue de Turenne, 75003

Station n° 3002, 26 RUE SAINT GILLES

Andreï Molodkin – Immigrant Blood

Andreï Molodkin, artiste russe de renommée internationale, présente une œuvre intitulée Immigrant blood pumped inside Marianne. Il y invite les demandeurs d’asile à venir donner leur sang sur place, alimentant ainsi son installation en temps réel.

L’œuvre d’Andreï Molodkin met l’accent sur la corruption qui ronge actuellement les structures sociales, politiques et religieuses. Par cette installation, il nous confronte aux tensions sociales grandissantes qui font la une des médias : immigration illégale en hausse, demandes d’asile refusées et, par conséquent, expulsions du territoire controversées.

Galerie Patricia Dorfmann

61, rue de la Verrerie, 75004

Station n° 4103, 1 RUE DES ARCHIVES

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...