Où druncher à Paris ?
vendredi 8 novembre

Où druncher à Paris ?

Rachel
7Je partage

Les dimanches, on se retrouve tous face au même problème : on met du temps à émerger de notre grasse matinée trop poussée, on a faim et le frigo est vide. Un brunch est bien tentant mais il est déjà 16h et tout est déjà fermé. Pour décomplexer les lèves-tard, profiter des œufs bacon tant désirés, et buller des heures, il existe une solution toute bête. Entre le lunch et le dinner, le drunch se démocratise.

Italien

L’Epicerie Musicale

Ouverte en Juin dernier au cœur du Canal Saint-Martin par Emiliano, Mimi et Lino, cette épicerie italienne propose une sélection pointue de fromages, charcuterie fine, produits de la mer, et de vins, tous issus du travail de petits producteurs. La philosophie de l’épicerie ? Du vrai et du bon manger.

55 bis Quai de Valmy, 75010 Paris

Station n° 10013, 2 RUE ALIBERT

Américain

Breakfast in America

Véritable « diner » où les pancakes et les french toasts délectent les papilles, ce spot du Marais vous accueille toute la soirée de votre dimanche comateux. Le dimanche on fait la queue dehors pour la formule à 15,95 euros, qui comprend un plat à base d’œufs (avec bacon, saucisse ou steak, ou en omelette garnie), des pancakes ou un gâteau américain avec du yaourt, et enfin le fameux café américain et un jus d’orange. Pour beaucoup d’Américains qui viennent aussi la semaine, c’est le seul endroit où manger un vrai petit-déjeuner à Paris.

17 rue des Ecoles, 75005

Station n° 5018, 20 RUE MONGE

Koff

A 14h, les jeunes parents savourent pancakes et œufs brouillés et tandis que le brunch traditionnel se prolonge jusqu’à 18h, ils sont peu à peu remplacés par les lèves-tard qui ont besoin de reprendre des forces après une folle soirée dans le quartier Pigalle. Amour et produits frais, tel est le secret partagé des Bagels, Burgers et autres spécialités faites maison. Brunch du dimanche est à 21€ avec thé ou café, jus d’orange, pain au chocolat, pancakes au sirop d’érable, œufs brouillés (avec au choix, saumon, saucisse ou bacon).

15 rue la Vieuville, 75018

Station n° 18004, 2 RUE DE LA VIEUVILLE

Breton

Chez Casimir

Niché dans un coin du dixième arrondissement, bien situé derrière l’église, cet endroit est le paradis des gourmands et met à l’honneur des recettes typiquement bretonnes. On commence par charcuterie, fruits de mer, boudin, saumon fumé, salades, omelettes… Puis viennent des cocottes en fonte remplies de brandade, de bœuf bourguignon ou d’autres plats roboratifs. Peu recommandé pour les personnes en plein régime, il y a aussi un énorme buffet de desserts. Vous avez encore faim ?

6 rue Belzunce, 75010

Station n° 10028, 24 RUE DE DUNKERQUE

British

Mojita & bob

Bob, c’est le côté restaurant de Mojita (on vous en avait déjà parlé dans notre top des spots à tapas, ici). A l’ardoise, une carte courte, qui évolue au fil des saisons. En cuisine, inspirations de saison et souvenirs de voyages. Pour un petit-déjeuner tardif, un déjeuner qui se prolonge, un gros goûter avant le cinoche, un dîner à l’heure de l’apéro ou un apéro à l’heure du dîner, le drunch de Mojita & Bob est le spot idéal. Le petit plus : on peut apporter son vin soi-même.

3 rue Oberkampf , 75011

Station n° 11043, PLACE PASDELOUP

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

fanfan dit :

Tout ça c’est pour les bobos.
Faîtes plutôt le nécessaire pour que les vélibs soient disponibles dans les stations et que les stations pleines en permanence soient vidées régulièrement, ce qui n’est pas le cas

Pierre Migeat dit :

« druncher »

Et sinon à part créer des concepts qui n’ont d’original que le nom, vous n’avez rien d’autre à faire ?

Le monde des sorties se porte-t-il tellement mieux depuis que les afterwork ont renouvelé le ringard apéro après le travail, ou encore depuis que les foodies traquent pour nous les restaurants les plus sympathiques, ce que les gastronomes ne savaient absolument pas faire ?

Ce sont les gens comme vous qui font que les parisiens ont la réputation de péter plus haut que leur c… heuuuu pardon, d’être les as du vintage-upfarting

dumont daniele dit :

Bruncher à Paris est hors de prix pour très peu à manger!! on a perdu la simplicité la quantité la qualité et les prix plus que raisonnable de Berlin avec tous les cafés qui se transforment en buffet le w-e…

Paozi dit :

Druncher. Bruncher. Vous n’entendez pas le mot « chier » dans tout ça. C’est ce que l’on veut vous faire avaler.

Kris dit :

Que ça donne envie, moi j’appelle ça des Linner Lunch&dinner 😉 Merci pour ces adresses!

Walou dit :

Au fait, Vélib, on écrit « grasse matinée » et pas « grâce matinée », même si le dimanche, on peut être en état de grâce 🙂

Fifi dit :

Merci Vélib, pour info, l’acceptation la plus courante du mot « drunch » en anglais est la combinaison de drink + lunch, c’es-à-dire s’alcooliser fortement tout en déjeunant. Bon appétit tout de même!

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...