Les trésors cachés des musées parisiens
mercredi 23 octobre

Les trésors cachés des musées parisiens

Rachel
0Je partage

Dans les collections de nos musées se cachent parfois des raretés à l’ombre des grands classiques ou des expositions du moment. Nymphéas de Claude Monet, Guerlain au Centre Pompidou, les dessins de mode du Palais Galliera… Découvrez les pépites témoignant de la grande diversité artistique de nos musées, à contempler lors de votre prochaine visite.

Les enseignes du Paris médiéval au Musée Carnavalet

Le Musée Carnavalet est le plus ancien de la capitale et vise à faire connaître l’histoire de Paris depuis ses plus lointaines origines. A travers les décors reconstitués du XVIIe au XXe siècle, vous pouvez suivre l’évolution des intérieurs parisiens. Imaginez la marquise de Sévigné assise à son bureau laqué chinois, écrivant sa fameuse correspondance, ou encore Marcel Proust dans sa chambre, entre son lit de laiton et sa table couverte de plumes, d’encre et cahiers… Le musée va encore plus loin dans l’histoire avec des collections datant de la préhistoire et de l’époque gallo-romaine, mais aussi du moyen-âge. Cependant, ces œuvres ne sont pas encore présentées au public. Rassemblées au musée pour conserver le souvenir des grands monuments parisiens en train de disparaître dans les travaux de la fin du XIXe siècle, les œuvres et objets du Moyen Âge témoignent aussi de la vie quotidienne des Parisiens.

http://www.carnavalet.paris.fr/fr/musee-carnavalet

23 Rue de Sévigné, 75003 Paris

Station n° 3002, 26 RUE SAINT GILLES

Les pépites modernes du MAM

Les collections modernes présentent une belle sélection d’œuvres d’artistes français et internationaux avec une préférence pour les acquisitions récentes mais pas que. On y admire également dans l’accrochage des chef-d’œuvres rarement exposés et peu connus, comme celui des masques africains et océaniens du Dr. Maurice Girardin, les compositions monumentales de Robert et Sonia Delaunay, ainsi que la collection Art déco, dont la présentation est renouvelée.


Collections permanentes du Musée d’Art Moderne par mairiedeparis

11 Avenue du Président Wilson, 75016

Station n° 8046, 2 Avenue MARCEAU

Les fonds photographiques du Petit Palais

Créée au début des années 1990, la collection photographique du Petit Palais a pris sa source autour de pièces anciennes qui se trouvaient déjà dans la documentation du musée. Vous pouvez notamment y trouver des daguerréotypes, ou des photographies pictorialistes conservées au musée en souvenir de l’exposition tenue en 1904. Ces acquisitions privilégient des tirages prestigieux représentants des personnages majeurs de la collection ou des ensembles retraçant l’histoire du bâtiment et de l’exposition universelle de 1900. A ces raretés se sont ajoutées des œuvres plus contemporaines.

Avenue Winston Churchill, 75008

Station n° 8001, AV. DUTUIT

Donations Guerlain au Centre Pompidou

En ce moment et jusqu’au 31 mars, les perles rares de Guerlain sont exposées au Centre Pompidou. Ces œuvres  sont issues de la généreuse donation de Florence et Daniel Guerlain, deux collectionneurs français qui ont réuni un ensemble riche de plus de 1200 dessins sur 15 ans. Plus de deux cents artistes d’une trentaine de nationalités différentes constitue cette collection qui rassemble quelque 300 dessins choisis parmi l’ensemble de la donation.

C’est ainsi que des ensembles ou des séries de dessins de Silvia Bächli, ou de Jean-Luc Verna côtoieront les grands formats de Frédérique Loutz et de Jorge Queiroz. L’exposition reflétera également le parti pris volontairement international des collectionneurs qui ont très tôt su ouvrir leur collection aux artistes latino-américains, chinois, russes ou encore originaires de l’Inde et du Pakistan tout en laissant une place importante aux artistes français, très nombreux dans la donation.

19 Rue Beaubourg, 75004

Station n° 4021, 49 RUE RAMBUTEAU

Bronzes archaïques du musée Cernushi

Riche de plus de mille œuvres, la collection de bronzes du musée Cernuschi est l’une des plus importantes au monde.  Les bronzes comptent désormais, après les peintures et les calligraphies, parmi les objets les plus coûteux et les plus recherchés des collectionneurs. Un ensemble très varié de bronzes chinois des collections du musée Cernuschi seront montrés pour la première fois.

7 Avenue Velasquez, 75008

Station n° 8037, 75 RUE DE MONCEAU

Les arts graphiques du Palais Galliera

Cachés derrière les costumes, les pièces de la haute couture et les accessoires, le cabinet d’Arts Graphiques rassemble près de 50000 dessins, estampes, factures, publicités, datant du XVIIIe siècle à nos jours. Les arts graphiques sont pourtant la source fondamentale dans la compréhension de la mode et de son évolution. Le dessin révèle le modèle en le fixant sur le papier. On compte pas moins de 199 dessins industriels de broderies de gilets du XVIII et plus de 600 figurines de mode signées Charles Pilatte pour Madame de Ghys. Concernant les maisons de couture, les dessins de Robert Piguet, Madeleine Vionnet, côtoient ceux de Madeleine Panizon pour Paul Poiret, Ara pour Jenny, Michel Goma pour Patou.

10 Avenue Pierre 1er de Serbie, 75016

Station n° 16007, 4 RUE DE LONGCHAMP

Un visage unique de Paris au Musée d’Orsay

Un certain nombre de photos de Paris sont exposées au Musée d’Orsay et ont droit à leur petit commentaire ou anecdote. De quoi se sentir encore plus proche des artistes et de leur époque.

On découvre par exemple cette peinture signée Claude Monet de la rue Montorgeuil lors de la fête du 30 juin 1878.

Il y a aussi cette impressionnante photographie de la Tour Eiffel foudroyée, prise du balcon de l’appartement de Gabriel Loppé.

Ou encore cette illustration du spectaculaire accident ferroviaire de la gare de l’Ouest, devenue gare Montparnasse.

1 Rue de la Légion d’Honneur, 75007

Station n° 901, QUAI ANATOLE FRANCE – PONT SOLFERINO

Les Nymphéas du Musée de l’Orangerie

Exposés dans de grandes salles au Musée de l’Orangerie, les Nymphéas de Claude Monet nous plongent dans un véritable paysage d’eau où les branches de saules côtoient les reflets d’arbres et de nuages. Ces immenses tableaux impressionnistes dénués de toute figure humaine ont trouvé leur inspiration dans l’univers familier de l’artiste. « Le jardin d’eau » de sa propriété de Giverny, a servi d’inspiration durant plus de 30 ans. Les Nymphéas – offerts par Claude Monet – étaient installés à l’Orangerie quelques mois après sa mort en 1927.

Jardin Tuileries, 75001 Paris
Station n° 1020, 2 RUE CAMBON

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...