Paris rafraîchit ses rues !
mardi 6 août

Paris rafraîchit ses rues !

Rachel
2Je partage

Cet été, la canicule étant particulièrement forte, la Ville de Paris met en place un dispositif pour rafraichir nos rues à l’aide d’eau non potable. Les rues du Louvre et rues Ramponeau et Lesage sont les cobayes de ce test qui pourrait s’avérer très efficace ! On vous explique pourquoi. 

Avec les fortes chaleurs devenant de plus en plus fréquentes, la ville devient un véritable four ! Surtout dans le centre de la ville, où les températures peuvent être de 2° à 3°C plus élevées qu’en périphérie. En cause ? La faible présence de végétaux, la forte activité de circulation, l’imperméabilité des sols et les matériaux utilisés en ville. Et plus le temps passe, plus les changements climatiques seront nombreux.

D’ici la fin du 21eme siècle, les durées des canicules se compteront de 12 à 20 jours, contre 1 par an actuellement. Pour lutter contre le phénomène, ou du moins s’y préparer, la Ville expérimente le rafraîchissement avec l’aide du concours de l’Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris et du Laboratoire Matière et Système Complexe de l’Université Paris Diderot. Grâce à l’eau et à son évaporation, la chaleur serait absorbée et créerait ainsi un phénomène de rafraîchissement !

Alors que les premiers essais ont eu lieu l’été dernier, rues du Louvre et du Faubourg-Poissonnière, l’expérience reprend rue du Louvre et rues Ramponeau et Lesage dans le 20e arrondissement. Deux procédés sont actuellement testés : rue du Louvre, une laveuse arrose la rue, tandis que rue Lesage, un tuyau percé alimente la chaussée grâce à de petits jets d’eau. Pour que l’arrosage soit activé, il faut remplir trois critères météorologiques : la moyenne des températures minimales et maximales quotidiennes doivent être respectivement supérieures à 16° et 25°C ; le vent doit être inférieur à 10 km/h, et le ciel ne doit pas être couvert.

L’effet de l’arrosage sera ensuite mesuré afin de déterminer l’efficacité de l’opération ! Mission réussie ou pas ? On le saura à partir de la fin de l’été !

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Bacchus dit :

Hertig a raison… mais c’est tout de suite moins vendeur dans ce bas monde ou tout n’est que communication… comme le propose un autre article de Velib, profitons de l’été pour lire des livres… d’histoire niveau 6eme :)

Hertig dit :

Rien de nouveau sous le soleil, vous découvrez béatement ce que les anciens savaient depuis longtemps !!! Les romains savaient cdeja comment utiliser l’eau sans avoir besoin de commissions d’études et de l’université Paris Diderot!!! Enfin cela occupe nos fonctionnaires….les plagistes et cafetiers connaissent aussi les Brumisateurs …

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...