Faire face aux pics de pollution et d’ozone
vendredi 2 août

Faire face aux pics de pollution et d’ozone

Rachel
3Je partage

Comme chaque été, quand les températures montent, l’ozone fait son grand retour, en France et particulièrement à Paris. Pour ne pas avoir à en subir les conséquences, et se protéger à Vélib’, voici quelques précieux conseils.

Mercredi 23 juillet, un épisode de pollution à l’ozone a eu lieu en Ile-de-France. Des concentrations d’ozone supérieures au seuil horaire de 180 µg/m3 ont été relevées simultanément sur plusieurs stations de mesure d’Airparif. La procédure d’information et d’alerte a donc été déclenchée. Cette semaine, l’indice de pollution 7 indique que la qualité de l’air est médiocre due à l’ozone.

Ces niveaux soutenus d’ozone sont en grande partie liés aux conditions météorologiques. D’une part les températures élevées (plus de 30°) et l’ensoleillement favorisent la création d’ozone. D’autre part, le faible vent de secteur nord apporte en Ile-de-France un air déjà chargé de pollution.

Afin d’éviter au maximum les désagréments sur notre santé liés à la pollution de l’air (rhumes des foins, allergies chez les personnes sensibles…), suivez ces conseils :

Empruntez au maximum les pistes cyclables

Plus on fait d’effort, plus on respire et plus on ingère de la pollution. Les cyclistes sont donc plus exposés à cette pollution à l’ozone. D’abord, pensez à utiliser au maximum les pistes cyclables et vous éloigner au maximum des automobilistes. Le taux d’exposition serait déjà divisé par deux ou trois ! Votre voisin automobiliste sera lui, plus atteint. En effet, la disposition des aérations, pourrait rendre l’intérieur du véhicule plus pollué qu’à l’extérieur.

Ne portez pas de masques

Contrairement aux idées reçues, le masque blanc ne sert pas à lutter contre l’ozone. Le tissu n’est pas créé pour contrer les fines particules, qui le traversent aisément. Seul un masque à gaz pourrait empêcher toutes particules d’atteindre vos poumons. Pas top niveau confort !

Allez au parc

Si les parcs n’excluent pas l’ozone, ils vous permettront au moins de vous tenir éloigné des gaz d’échappement !

Pédalez le matin, ou le soir

Levez-vous le matin de bonne heure avant que la chaleur et les UV ne fassent grimper le taux de pollution. Evitez toute exposition entre 15h et 16h, quand la concentration d’ozone est la plus élevée. En fin d’après midi, quand c’est l’heure de rentrer du boulot, un deuxième pic de production d’ozone a lieu. Attendez donc la fin de l’heure de pointe aux environs de 20h.

Enfin, chez vous, pensez à ouvrir les fenêtres lorsque le taux d’ozone est au plus bas (le matin, la nuit…) et à les fermer en journée. Autre solution un peu plus compliquée : attendre qu’un orage passe avant de sortir de chez vous !

Sources : Terraeco /Airparif

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

René dit :

Dépenser de l’argent pour expliquer comment on est polluer et s’y soumettre ne sert à rien…
A quand de vraie mesures d’interdictions des véhicules polluant?
Vive les voitures et camions à pédales.

Anne-Marie RICHARD dit :

JE NE COMPRENDS PAS VOUS SEMBLEZ TOUJOURS IGNORER LA POLLUTION DUES AUX MOTOS çà M’EXASPERE ! limite euphémiusme ….

Paulo dit :

« Levez-vous le matin de bonheur »

Bien ouéj.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...