Première réunion de travail de vos représentants
mercredi 24 juillet

Première réunion de travail de vos représentants

Rachel
3Je partage

Vos nouveaux représentants ont souhaité organiser une première réunion de travail dès cet été, afin de réfléchir à la manière dont ils souhaitent travailler et préparer efficacement la rentrée. Mercredi 10 juillet, six d’entre eux se sont ainsi retrouvés dans les bureaux de la Direction de la voirie et des déplacements : Natacha, Anne-Marie, Laurent, Vincent G et Vincent H et Nicolas. Ils ont pu échanger avec Stéphane Thiébaut, chef de la division des déplacements en libre-service (Vélib’ et Autolib’) qui sera leur interlocuteur privilégié.

Qui fait quoi ?

L’occasion de faire connaissance après la rencontre inaugurale du 4 juin dernier avec Julien Bargeton, adjoint au Maire chargé des déplacements, des transports et de l’espace public. Laurent se dévoue pour être le secrétaire et coordonner les échanges. Dès le lendemain un espace de documents partagés en ligne était créé ! Vincent G. et Nicolas, qui s’étaient portés volontaires pour participer au comité vélo, ont fait part de leurs impressions à l’issue de leur première participation à cette instance début juillet. En effet, à la demande des élus, deux représentants des usagers Vélib’ siègent aux côtés des associations cyclistes. Vos représentants ont convenu qu’il serait bon que Vincent et Nicolas, partants pour continuer de représenter le comité Vélib’, aient des suppléants pour pallier aux éventuelles absences. Tous les mois, les services de la Direction de la Voirie et des Déplacements présentent aux membres du comité vélo les grands projets d’aménagement en cours et recueillent les avis des associations (créations de voies limitées à 30km/h, zones de rencontre, expérimentations de marquage au sol,…). L’exercice est assez technique mais intéressant et permet aux associations d’échanger avec la Ville sur les aménagements à venir.

Vélib’, un outil de l’intermodalité

Les résultats d’une enquête menée auprès de 500 cyclistes ont ainsi été présentés. 10% des sondés combinent vélo et un autre mode de transport en commun, avant ou après leur trajet à vélo. On peut penser qu’il s’agit de vélibistes, 41% des cyclistes sondés ayant été interrogés alors qu’ils faisaient du Vélib’ a précisé Nicolas… L’autre point marquant de cette étude portait sur le décalage entre la perception des risques selon les cyclistes et la réalité statistique des accidents constatés.

En effet, les couloirs de bus sont anxiogènes alors qu’il y a moins d’accidents dans ces couloirs qu’ailleurs. Chacun a fait part de ses propres perceptions, la cohabitation avec les taxis étant jugée plus difficile que celle avec les bus… Anne-Marie redoute plutôt les nids de poule dans les couloirs de bus : ils peuvent obliger à faire des écarts dangereux. L’occasion de rappeler qu’ils peuvent être signalés directement depuis votre smartphone… Natacha était surprise d’apprendre que l’aménagement préféré des cyclistes selon cette enquête est la piste cyclable sur trottoir marquée par une séparation physique. Elle estime au contraire que, les jours de marché notamment, ils deviennent impraticables et dangereux quand des véhicules y stationnent en toute illégalité.

Des thématiques trimestrielles ?

Plusieurs sujets intéressent vos représentants. La régulation bien sûr qui a été l’occasion de discuter des bus de régulation qui stationnent parfois à des endroits précis pour éviter la saturation : début juillet, des opérations ont ainsi été menées par JC Decaux dans le secteur de la Madeleine, à proximité de l’Hôtel de Ville,  le long du quai de Jemmapes ou encore dans le 2ème arrondissement (rue du 4 septembre). Leur présence est ainsi signalée via le compte twitter @Velib. La question du  vandalisme a également  été abordée : elle touche plus particulièrement le Nord de Paris et quelques communes limitrophes. L’occasion d’échanger avec Stéphane Thiébaut sur les politiques envisagées et mises en œuvre pour tenter d’y remédier. Côté service Vélib’, les améliorations possibles du vélo ont notamment été évoquées : collier de selle, panier,… Vos représentants ont ainsi demandé à connaître la liste de tout ce qui avait été proposé par les précédents représentants pour ne pas perdre de temps à faire des propositions qui ont déjà été discutées puis écartées. Autre idée, peut-être se choisir une thématique trimestrielle dont le comité se saisirait pour concentrer les efforts et énergies et avancer plus efficacement ?

Passation de flambeau

Pierre et Isabelle, deux de vos anciens représentants, ont rejoint la réunion afin de rencontrer leurs successeurs et de répondre à leurs questions. Ils ont ainsi pu expliquer comment ils avaient travaillé et envisagé leur rôle. L’occasion aussi de discuter des sujets de prédilection de chacun et de bavarder autour du vélo, du Vélib’ et des expériences et ressentis de chacun. Il a notamment été question des interlocuteurs  que le comité des usagers Vélib’ avait pu rencontrer  : le club des villes et territoires cyclables, la Préfecture de police, la RATP ou le STIF du côté des transports en commun, etc. Autant d’interlocuteurs croisés lors des comités vélo ou événements vélo à Paris qui peuvent être sollicités en fonction des sujets. Et ils sont nombreux et d’importance.

Vélib’ atteint de nouveaux records !

Récemment, on a franchi le seuil des 250 000 abonnés de longue durée a annoncé Stéphane Thiébaut. Avec le retour des belles journées, Vélib’ a enregistré, sur juin, une moyenne journalière de 120 000 trajets et des pointes au-delà des 140 000. 37% sont réalisés en semaine sur les plages horaires comprises entre 8h/10h et 18h/20h avec des pics pouvant atteindre 6 000 locations simultanément. Un succès grandissant dont tout le monde se félicite mais qui accroit également les attentes envers ce service ! Aujourd’hui 85% des déplacements s’effectuent dans Paris intra-muros, 5% de Paris vers la banlieue, 5% de la banlieue vers Paris et enfin les 5% restant correspondant à des trajets de banlieue à banlieue. Mais qu’en sera-t-il des attentes et besoins dans les années à venir ? Il n’est pas trop tôt pour commencer à réfléchir à l’avenir du Vélib’ dont le contrat, sous sa forme actuelle, s’achève en 2017. Vos représentants se sont pris à rêver à ce à quoi pourrait ressembler le Vélib’2…

Personnellement, j’ai trouvé cette réunion à la fois sympathique, constructive et très prometteuse. Une fois n’est pas coutume : vivement la rentrée !

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Anne dit :

Petite humeur sur les tickets 1 jour:

L’abonnement , c’est super pour les parisiens ou ceux qui viennent plus de 17 fois par jour à Paris, ce qui n’est pas mon cas.

– Et le ticket 1 jour induit une petite manipulation à la borne à faire. Après avoir choisi son vélo il faut en effet pianoter son n° de ticket et son mot de passe, puis après plusieurs écrans, choisir le vélo sur la borne puis le prendre concrètement.
(quand la borne fonctionne correctement, car certains claviers commencent eux aussi à fatiguer)

Tout cela prend un peu de temps et après avoir choisi l’objet de toutes mes convoitises (un vélib avec la chaîne ok, les pneus ok, les freins ok, etc) … je me lance sur la borne, au moment de valider le n° de mon vélo, un monsieur s’approche de mon vélo avec sa carte d’abonnement, je lui dis simplement: « Monsieur, je suis en train de prendre ce vélo » .. il me répond de façon agressive: « il y en a d’autres, ce n’est pas bien ce que vous faites…. » je lui répond: « je vous leai demande gentillement, pas la peine d’en faire une histoire, vous venez d’arriver, prenez en un autre vous même  » … bref, comme le type n’est pas sympa, je lui ai répondu cette fois-ci nettement mois gentiment ce que je pensais …

tout ça pour dire, le vieux bobo parisien qui se jette sur le vélo , se prend pour je ne sais quoi , est pas sympa quand on lutte à réserver le notre, et juste est contrarié car on a osé lui parler et lui fait perdre 2 secondes ferait mieux de lever la tête, sourire et apprendre à vivre.

– 2è point concernant la présence massive de vélib à certains endroits (gare de lyon) inexistante à d’autres.
Venant de porte d’Ivry, j’ai fait 4 stations avant de trouver 1 vélo …..
A quelle fréquence se fait le rééquilibrage des stations ?
C’est certainement difficile à gérer mais avec ce que j’ai pu apprendre à la fac sur l’ordonnancement, et les moyens informatiques , cela ne devrait être qu’un problème de bonnes volontés et de personnes.

– 3è point: l’état des véos et le problème des dégradations:
c’est sûr que le vélib n’est pas un vélo de compète, c’est lourd , pas terrible etc. et le plus inquiétant: freinage limite et chaîne éprise de liberté….
Il faut un vélo hyper costaud étant donné ce qu’ils subissent….
Ce choix de constructeur était-il le meilleur, j’en doute ….
Surtout quand je vois la tête de ces vélib et celle de ceux que l’on peut voir en province ou à l’étranger … peut être que je me dis que l’on a ce qu’on mérite: un vélo adapté à une population qui se fout de tout tant que ce n’est pas son bien (sans parler des vols et dégradations).

– 4è point : sur la difficulté de parfois sortir les vélib de leur logement … on a des mollets mais pas forcément de gros biceps, quel est le coup à prendre car il y a forcément une astuces, les tirer strictement horizontalement ? un déclic à avoir … bref, c’est parfois très compliqué à sortir, voire totalement impossible.

Pat Charenton Bagnolet dit :

est ce que vélib existe dans le 20ème ?????
si oui ou sont les vélos ?????
est que l’exploitant assure son service égalitairement dans tous les arrondissements ? j’en doute beaucoup ?
pourquoi prendre un abnt si l’on ne peut prendre un vélo que dans un sens (usage pour aller au travail) !!!
que répond vélib à ce sujet ?

Duchange Nathalie dit :

Bravo pour le velib qui est une véritable liberté dans la ville. Merci aux représentants pour leur travail et implication.
Je me pose juste une question: pourquoi là où il y a de magnifiques pistes cyclables y-a-t-il aussi peu de stations? J’emprunte souvent les boulevards Maréchaux et les stations sont rares, espacées, souvent vides alors que là où j’habite dans le 15ème, il y a pléthore de stations autour de moi (ce que j’apprécie par ailleurs !). De même à la sortie de l’hôpital du Kremlin Bicêtre rue Gabriel Péri, il y a une superbe piste cyclable mais aucune station…. Consciente que beaucoup de choses sont déjà faites et que tout a un coût, ceci n’est qu’une constatation, au cas où.
Avec mes remerciements sincères

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...