Canicule : 5 attitudes à adopter en selle !
lundi 22 juillet

Canicule : 5 attitudes à adopter en selle !

Rachel
1Je partage

Quand les températures dépassent les 30° plusieurs jours de suite et baissent peu la nuit, on peut parler de canicule. Le beau temps est enfin arrivé, on ne s’en plaint pas, mais vivre dans un four géant n’est pas l’été rêvé. Comme on a envie de prendre l’air et éviter au maximum le métro, on vous donne quelques conseils (administrés par le ministère de la santé) pour éviter le coup de chaud et survivre à Vélib’ !

Règle n°1. Bien s’hydrater
Boire boire boire ! On ne le dira jamais assez ! Avant l’effort, boire deux verres toutes les 30 min, pendant et après toutes les 15 à 20 minutes. Attention tout de même à l’excès : au delà de 2 à 3 litres, cela peut induire une diminution de la concentration de sodium dans le sang. Après l’effort, il faut compenser largement le déficit hydrique créé. On peut ajouter à l’eau du sel et des sucres pour combler les pertes en sel minéraux et glucides !

Exit les boissons très glacées où la sensation de soif s’atténue plus vite. On évite également le thé, le café et les cocas, puisque ce sont des boissons à effet diurétique. Bonjour l’eau plate ou pétillante ! On dit non à l’alcool, une bière bien fraiche peut donner envie mais elle vous déshydratera plus qu’autre chose.

Lors de vos trajets à Vélib’, pensez à marquer des arrêts aux fontaines Eau de Paris !

Dernier conseil : buvez avant même d’avoir soif, quitte à faire des pauses pipi plus souvent.

Photo instagram @unpetitnavire

Règle n°2. Choisir le bon moment de la journée
Faites du vélo en soirée ou le matin tôt pour prendre l’air plus frais. Sachez que les heures les plus chaudes se situent entre 11h et 21h. Surtout, évitez le soleil, attendez donc que la nuit tombe ou préférez les arbres et l’ombre.

Règle n°3. Veillez aux alertes pollution pour les personnes sensibles
Lors d’une canicule, les concentrations fortes de polluants atmosphériques et notamment d’ozone ou de dioxyde de souffre peuvent entraîner des manifestations pathologiques sous forme de conjonctivites, rhinite, toux, essoufflements, voire de malaises. Les fumeurs, les enfants, les personnes âgées et celles ayant des pathologies respiratoire ou cardio-vasculaire sont particulièrement sensibles. En général, vous êtes informés des pics de pollution le jour-même, dés que le seuil d’ozone dépasse les 180 microgramme par mètre cube.

Règle n°4. S’habiller en conséquence
Portez un chapeau à large bord pour protéger la tête comme la nuque et des lunettes de soleil, évitez les coups de soleil avec de la crème, et aspergez vous le visage et la nuque avec de l’eau (un brumisateur est une bonne option). On opte pour des vêtements larges et clairs et des chaussures à ventilation.

Photo instagram de @eloeloelo

Règle n°5. Faire attention aux signes du coup de chaud
De nombreux signes peuvent évoquer un coup de chaud ou une insolation.
Si vous avez soif, vous êtes déjà déshydraté. En cas de forte rougeur, de sensation de chaleur intense, de céphalées, de troubles de la vue, de sensations anormales (équilibre, jugement), arrêtez l’exercice, aspergez-vous d’eau, buvez et restez à l’ombre dans un endroit aéré. Si les symptômes persistent malgré le repos et l’hydratation, c’est probablement un coup de chaud. Appelez le 15 sans attendre !

En suivant ces bons réflexes, vous êtes fin prêts à affronter la canicule à Vélib’ !

 

Sources : http://www.sante.gouv.fr/recommandations-canicule-version-2012.html

 

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

nadegel dit :

Règle n°4 :

A vélo, qu’il fasse beau et chaud ou qu’il fasse froid, la meilleure des proctections c’est le casque. Pas le chapeau….

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...