Les petites expos à voir cet été
lundi 8 juillet

Les petites expos à voir cet été

Rachel
0Je partage

Pas tout le monde n’a la chance de partir à l’autre bout du monde cet été… Mais qui dit vacances, dit aussi touristes ! Nombreux sont ceux à visiter la capitale et vouloir profiter des grandes expositions en cours. Alors pour ne pas vous faire avoir dans les longues files d’attente des musées, voici un petit tour des belles expos à voir dans les petites galeries en juillet/août… Un voyage culturel intimiste, unique et gratuit.

David LaChapelle, Still Life – jusqu’au 26 juillet

L’artiste connu pour ses photographies surréalistes fait son grand retour à Paris en collaborant avec une galerie qu’il apprécie tout particulièrement, celle de Daniel Templon. Sa nouvelle série Still Life met en scène des têtes de cire de célébrités récupérées dans un musée de cire abandonné. Que reste-t-il d’une star lorsqu’elle a dépassé sa date de péremption ? A la fois dérangeantes et intrigantes, ces statues invitent à s’interroger sur la vie, la mort, la jeunesse et la vieillesse. Last Supper, l’autre partie de l’exposition, abolit les frontières entre la street culture et la culture religieuses.

Galerie Daniel Templon

30 rue Beaubourg, 75003

Station n° 3010, 46 rue Beaubourg

Tous les jours sauf le dimanche de 10h à 19h

Dean Monogenis, View Break – jusqu’au 27 juillet

Pour sa première expo en France, le peintre américain Dean Monogenis expose ses œuvres à la Galerie Xippas. Il nous donne à voir une architecture moderniste dans des environnements naturels, privés d’hommes. Les univers décrits par Monogénis soulignent le moment de passage, la lutte entre une urbanisation massive et une nature qui demeure résistante.

Galerie Xippas

108 rue Vieille du Temple, 75004

Station n° 3008, 22 rue de la Perle

Du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h 

Où est Jack Goldstein ? Jusqu’au 27 juillet

Figure importante de la scène new yorkaise et de Los Angeles des années 70-80, Jack Goldsteam a disparu en 2003. Pour lui rendre hommage, la Galerie Perrotin expose un ensemble d’œuvres de l’artiste réalisées entre 1975 et 1984. Il apporte un regard amusé voire ironique sur la société du spectacle. Le pouvoir des images mais aussi la disparition de la notion d’auteur est au cœur même de sa démarche artistique.

Galerie Emmanuel Perrotin-Saint Claude

10 Impasse Saint Claude, 75003

Station n° 11045, 12 bd des Filles du Calvaire

Du mardi au samedi de 11h à 19h 

Yves Marchand & Romain Meffre, Gunkanjima – jusqu’au 3 août

Le duo de photographes français a réalisé ce projet en deux séjours au Japon en 2008 et 2012. En visitant les ruines de la mine de charbon Hashima située sur un rocher au large de Nagasaki, le duo a capturé des images bercées par une atmosphère apocalyptique.

Polka Galerie

12 rue Saint Gilles, 75003

Station n° 3001, 69 Boulevard Beaumarchais

Du mardi au samedi de 11h à 19h et sur rendez-vous

Smile Forever, Olivier Metzger – jusqu’au 27 juillet

Dans cette nouvelle exposition du photographe, on trouve sur les murs quelques snapshots volés à la nuit, des portraits mis en scène ou non, des vues apparentées à un regard documentaire. Pourtant c’est bien d’une fiction qu’il s’agit, l’histoire d’une femme qui se joue de son image de manière paradoxale. Un résultat à la fois effrayant et fascinant.

Galerie Bertrand Grimont

203 bis rue Saint Martin, 75003

Station n° 3014, face 34 rue du Grenier Saint Lazare

Du mardi au samedi de 11h à 19h 

Joakim Eskildsen, Home Works – jusqu’au jusqu’au 3 août

Avec sa nouvelle série Home Works, le photographe Danois explore la poésie d’une vie de famille bercée au rythme des saisons. Inspiré par la grossesse de sa femme, Joakim Eskildsen saisit sa vie de famille. Résultat ? Des clichés d’une beauté écrasante, aux univers artistiques voire fantastiques où les saisons se succèdent et les lieux changent (six déménagements). Une sortie dominicale, une sieste, un après-midi dans le jardin, le photographie s’empare de tous ces instants et capte la beauté innocente de ses enfants.

Galerie Polka

12 rue Saint Gilles, 75003

Station n° 3001, 69 Boulevard Beaumarchais

Du mardi au samedi de 11h à 19h30 

Frédéric Pardo, Œuvres choisies, 1966-1998 – du 12 juillet au 7 août

Figure incontournable de la scène psyché des années 1960, Frédéric Pardo aura été un artiste à la fois de son temps et complètement en décalage. L’exposition à la Galerie Loevenbruck, commissionnée par Stéphane Corréard, présente des œuvres d’un symbolisme très spécifique, d’un érotisme puissant. Au final, on découvre un panorama autobiographique saisissant.

Galerie Loevenbruck

6 Rue Jacques Callot, 75006

Station n° 6013, 1 rue Jacques Callo

Du mardi au samedi de 11h à 19h

Une autre occasion de flâner dans les rues de Paris : les Parisiens, une expo en plein air des dessins de Kanako. Du 7 au 28 aout. 

Qui a dit que les Parisiens se prenaient trop au sérieux ? Cette expo en plein air montre, à travers l’illustration de nos manières et petits défauts, que l’on sait faire preuve d’autodérision ! Comme cette façon si particulière de s’approprier la conduite d’un Vélib, de s’émerveiller sur un marché d’une tomate en provenance de Rungis, de râler s’il faut attendre 2 minutes un métro, de prétendre qu’ils sont à Châtelet alors qu’ils se font attendre aux Abbesses, d’applaudir quand la tour Eiffel s’illumine… Autant de gestes et de réactions qui font de nous de vrais Parisiens, qu’on l’assume ou pas.

Retrouvez les itinéraires des trois quartiers sur lesparisiens.paris.fr

Voilà de bonnes raison de battre du pavé les rues parisiennes sans dépenser un rond ! 

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...