Vélib’ au cœur des politiques d’aménagement
lundi 3 juin

Vélib’ au cœur des politiques d’aménagement

Marion
0Je partage

Tous les projets d’aménagements urbains parisiens sont l’occasion de s’interroger sur la place du Vélib’ dans le quartier considéré, les besoins nouveaux ou à venir. Et au-delà de notre monture préférée, les différents modes de déplacements et surtout de leur complémentarité sont intégrés dès la conception des projets par toutes les équipes qui concourent à l’aménagement de la ville. Explications et informations exclusives sur les ouvertures de stations prévues avec Stéphane Thiébaut, chef de la division des déplacements en libre-service (Vélib’ et Autolib’) à la Direction parisienne de la voirie et des déplacements.

Comment Vélib’ est-il pris en compte dans les projets urbains ?

Stéphane : La Ville de Paris, dans le cadre de chacune des opérations d’aménagement urbain intègre systématiquement la question des offres alternatives à la voiture individuelle à ses réflexions et favorise les modes de déplacement en libre-service que sont Vélib’ et Autolib’.

C’est la raison pour laquelle 18 stations Vélib’ ont été implantées le long des 14,5 kilomètres du 2ème tronçon du tramway T3, entre les Portes d’Ivry et de la Chapelle. L’objectif est d’assurer l’intermodalité des modes transports, c’est-à-dire leur complémentarité.

Autre exemple, dans  le cas de la création d’une zone d’aménagement concerté (ZAC), on s’interroge sur la pertinence d’une station Vélib’. Si auparavant l’implantation d’une station ne se justifiait pas, l’aménagement du secteur peut créer de nouveaux besoins. La question est aussi de savoir où la placer : à côté de la station de tramway ou de bus ? Comment faire pour que les gens aient bien en visibilité les stations et modes de déplacements à leur disposition ?

Quels sont ainsi les prochaines ouvertures de stations Vélib’ ?

Le 19 juin, les trois stations implantées dans le cadre du projet de reconquête des Berges de Seine seront opérationnelles pour l’inauguration des nouveaux aménagements. Il s’agit de stations mobiles (limitées à 20 points d’attaches maximum) non pas parce qu’on doute de leur utilité mais parce qu’elles doivent pouvoir être démontées en cas de crue de la seine.  Elles sont en cours de raccordement et sont situées :

–        Sous la passerelle Léopold-Sédar-Senghor pour desservir le Port de Solférino, au pied du Musée d’Orsay

–        « Bas de la bretelle aval  du pont de la Concorde »

–        Au niveau du Port du Gros Caillou (quai d’Orsay)

S’y ajoute une station située au 1, place de Finlande, qui va ouvrir début juin. On a souhaité compléter le maillage du quartier en implantant une station pérenne à proximité des nouveaux aménagements.

Dans le courant de la première quinzaine de juin, trois stations sont ouvertes dans le périmètre de la place de la République en lien avec les nouvelles pistes cyclables créées :

–        une dans le 3ème arrondissement, à l’angle de la rue du temple et de la Place de la République

–        deux dans le 11ème arrondissement, à l’angle de la Place de la République et du boulevard Voltaire

–        au niveau du 4, rue du Faubourg du Temple.

Y’a-t-il d’autres projets de créations de stations à moyen terme ?

Stéphane : Compte-tenu des fréquentations et des demandes des usagers, la station de la gare de Bercy qui était une station mobile va être transformée en une station pérenne et agrandie. On passera ainsi de 25 à 35 points d’attaches, ce qui correspond à la capacité maximum que l’on peut mettre en œuvre à cet endroit précis.

On n’oublie pas non plus les demandes de stations dans les Bois parisiens.

La Ville a souhaité compléter le maillage des stations dans le Bois de Vincennes : ainsi une nouvelle station a été mise en service, à la mi-décembre 2012, avenue du Polygone à proximité du centre équestre.  Cette station (n° 12122) comporte 50 points d’attache. Récemment, la Commission départementale des sites a donné un avis favorable pour la création de  deux stations supplémentaires : la première pour desservir l’INSEP (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance qui forme les futurs champions français) et la seconde, l’école du Breuil (établissement d’enseignement horticole) et son arboretum.

Du côté du Bois de Boulogne, à l’automne 2013, une station serait implantée pour desservir la future Fondation Louis Vuitton pour la création. Dédiée à l’art contemporain, elle doit ouvrir ses portes en 2014.

Et à encore plus long terme est-ce que l’on peut déjà citer les projets à l’étude ?

Stéphane : Dans le cadre des réflexions sur l’optimisation du service, plusieurs études techniques sont en cours pour améliorer la desserte de la gare Saint-Lazare, mais aussi le maillage du quartier Beaugrenelle. Il serait aussi question de créer une station au sein de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière qui compte emploie 8 000 personnes .Ce serait une première. On peut aussi citer les études en cours sur les quartiers Paris Rive gauche et de la ZAC de la Porte des Lilas.

Merci à Stéphane pour toutes ces informations exclusives… Pour l’instant il est trop tôt pour annoncer tous les emplacements, dimensionnements ou dates de mises en service précis. Mais les lecteurs du blog seront les premiers informés !

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...