Les Google Bikes de la Silicon Valley
lundi 27 mai

Les Google Bikes de la Silicon Valley

Rachel
0Je partage

Google va encore plus loin dans la cool-attitude ! L’une des plus imposantes, si ce n’est LA plus importante entreprise du marché d’internet a, elle aussi, ses propres vélos en libre-service. Le roi des moteurs de recherches, dont les quartiers se situent dans la Silicon Valley, a mis à la disposition de ses employés des Google Bikes.

Tout comme les grandes métropoles, certaines grandes entreprises proposent elles-aussi des solutions alternatives aux voitures dans le milieu urbain. Résolument écolos (par mode ou par goût, peu importe), ces sociétés offrent à leurs employés des parcs de vélos ou des compensations financières pour ceux qui choisissent de pédaler au lieu de prendre le volant.

Google a tout compris et s’y met aussi, en proposant à ses « googlers » près de 1300 Google Bikes en libre service, sans contraintes, sans abonnements et sans anti vol ! Les premiers vélos test, nommés Blue Huffys, ont été introduits en 2007. Deux ans plus tard et après un succès fulgurant, une seconde génération de vélos est lancée. Des vélos plus stables et plus grands, de couleurs jaune et bleu affectueusement baptisés Clown Bikes.

Et pour continuer dans le clownesque, un lot de ConferenceBikes dans le campus a fait son apparition. Ces engins complètement farfelus permettent à plusieurs personnes de faire des réunions tout en pédalant ! Une bonne manière de s’amuser lors d’entretiens importants… Sept personnes peuvent s’installer face à face en rond, dont une qui tient un volant.

Le résultat est là, puisque 7% des Googlers font la route en vélo tous les jours de chez eux au campus. Certains googlers parcourent même les 42 miles de la piste cyclable construite par Google, de San Francisco au siège de Google. Et pour les cyclistes les plus affirmés, la société a même renforcé le challenge en développement d’autres pistes plus difficiles. L’une d’elle, appelé Skyline, grimpe sur les montagnes de l’ouest de la péninsule, évitant la circulation et offrant une vue panoramique sur Silicon Valley.

On a beau critiquer Google, il faut leur laisser le mérite d’avoir l’ambition de convertir le plus de monde au vélo !

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...