Les saoudiennes gagnent le droit de pédaler, sous certaines conditions !
vendredi 12 avril

Les saoudiennes gagnent le droit de pédaler, sous certaines conditions !

Rachel
1Je partage

Pour la première fois, un pays tristement célèbre pour ses valeurs ultra conservatrices fait un effort d’assouplissement envers des règles qui ont longtemps étouffé sa population. Les femmes saoudiennes ont désormais officiellement le droit de faire du vélo. Si monter à bicyclette ne sera plus un délit, avant de crier victoire, il faut savoir qu’elles ne peuvent pédaler que sous certaines conditions. 

Alors que l’interdiction de conduire une voiture pour les femmes saoudiennes est cible de nombreuses critiques de la part des militantes, le film Wadjda rappelle un autre interdit. Impensable dans la plupart des pays du monde : faire du vélo pour toutes les femmes et petites filles. Dans ce drame saoudien, Wadjda, douze ans, rêve de s’acheter un beau vélo vert qui lui permettra de faire la course avec son ami Abdallah. Mais dans ce royaume, les bicyclettes sont réservées aux hommes car elles constituent une menace pour la vertu des jeunes filles.

Cette fiction qui reflète la réalité a eu le mérite de faire réagir la Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice d’Arabie Saoudite, qui a levé l’interdiction des femmes à faire du vélo. La police religieuse du pays encourage désormais les femmes à monter sur la selle de leurs bicyclettes, même motorisées. Le journal Riyad Al-Yawn annonce cette nouvelle comme s’il s’agissait d’une percée dans l’ordre social de cet état misogyne. En réalité, l’officiel « anonyme » qui a fait l’annonce ajoute que ces femmes seront autorisées à pédaler seulement à des fins « récréatives » dans les parcs et aires de loisirs. Elles n’ont toujours pas le droit de voyager seul et devront être accompagnées d’un proche de sexe masculin. Elles devront également être vêtues de la tête aux pieds d’une tenue islamique, ne pas utiliser le vélo pour faire les courses, et ne pas pédaler là où il peut y avoir « une forte affluence de passants masculins ».

Depuis le printemps arabe de 2011 et la participation aux JO de la première athlète saoudienne Sarah Attar, on ressent un certain progrès vis-à-vis des droits de la femme. Début mars, une loi historique était votée dans le pays, établissant l’âge légal du mariage à 16 ans, évitant les unions entre les fillettes et les hommes trop âgés. Si le roi Abdallah a également accordé le droit de vote en 2015, l’Arabie Saoudite applique toujours un islam rigoriste : les femmes ne peuvent ni conduire, ni quitter le pays ou voyager sans l’accord de leur mari.

Alors à quand le vélo pour tous ?

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

jarmouni nadia dit :

Les femmes Saoudies doivent se reveiller
vive la libertè et vive le Maroc 😉

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...