Sur la trace des Francs-maçons
lundi 25 mars

Sur la trace des Francs-maçons

admin
6Je partage

Fraternité initiatique ou alliance historique d’hommes libres de religion et de politique ? Il est difficile de donner une définition unique de la Franc-Maçonnerie ! Faite de contradictions, l’histoire de ce phénomène reste un éternel mystère qui intrigue tous les curieux. L’architecture parisienne est très marquée par l’œuvre des « philosophes ». Du Panthéon au Palais Iena, les monuments de la Ville lumière portent les traces de symboles maçonniques. Les décrypter, c’est donc une manière de mieux comprendre le monde qui nous entoure. Mais surtout de constater que les Francs-Maçons aussi mystérieux qu’ils sont, ont eu une influence directe sur l’Histoire de France.

Le triomphe de la République de la place Nation signé Aime-Jules Dalou

Debout sur son char tiré par deux lions, la figure emblématique de la République, Marianne, est entourée par des allégories du Travail, de la Justice, de la Paix et de l’Abondance. Sous ses pieds, l’équerre, la ruche et l’acacia font office de symboles maçonniques. Des enfants accompagnés d’un forgeron en tablier porte sous leurs bras un livre, un compas, une règle, un ciseau. Les Francs-Maçons auraient-ils ainsi quelque chose à voir avec l’acquisition de cette liberté ?

Le Panthéon

Dans la crypte de cette église néoclassique en forme de croix grecque conçue par l’architecte Jacques-Germain Soufflot, reposent de grands noms francs-maçons comme Voltaire, Victor Hugo et Victor Shoelcher pour honorer ces personnages ayant marqué l’histoire de France. A croire que les grandes têtes pensantes aient toutes eu à faire avec la Franc-Maçonnerie !

Le Louvre

Bien que les fondateurs en 1793 ne l’étaient pas, Napoléon 1er qui reprend le musée en 1800 était un franc-maçon assumé. Le premier conservateur, Dominique Vivant, l’était aussi, ainsi que l’architecte Pierre Fontaine, qui l’achève sous l’empire. La pyramide et le triangle, reprenant le chiffre 3 sacré de la trinité sont clés dans les représentations maçonniques. Des compas et des équerres se cachent de manière plus discrète dans des frises. De la flûte enchantée au dollar américain en passant par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, les symboles maçonniques pullulent au Louvre !

Le fronton de l’Assemblée nationale

Sur le Palais-Bourbon, parmi les personnages entourant la France drapée à l’antique, on distingue deux femmes portant équerre et compas. En 1827, le lieu est réaménagé par l’architecte Jules de Joly, fils d’un porte-parole du Grand Orient. Le fronton est sculpté par Jean-Pierre Cortot en 1841, membre de la loge Le Grand Sphinx.

Le monument des droits de l’homme du Champ-de-Mars

Inspiré par les temples égyptiens, nombreuses sont les références franc-maçonnes. Cette œuvre de Ivan Theimer fête le bicentenaire de la révolution. On découvre sur la face sud-ouest un triangle, rappelant l’élévation de la pensée humaine. A l’intérieur, trois points représentent l’autre nom des membres de la fraternité : « les frères trois points ». Autant d’éléments qui montrent que les Francs-maçons sont à l’origine des monuments de Paris.

Les fresques du Palais d’Iéna

Pierre taillée, voûte étoilée, pyramide… les symboles maçonniques sont clairement affichés sur ce bâtiment abritant le Conseil économique, social et environnemental.

La Statue de la Liberté

Lors de l’inauguration en 1886, Grover Cleveland ancien gouverneur de New York avait fait le voyage jusqu’à Paris et Frédéric Desmons (vice-président du Sénat) représentait la France. De nombreux francs-maçons avaient rejoint la foule pour venir célébrer l’indépendance américaine.

Selon les experts, plus de mille loges existent dans la capitale : le Grand Orient de France, la grande loge nationale française, et la grande loge de France, proche de la gare Saint-Lazare dans le 17e, la grande loge féminine rue de Vitruve dans le 20e… L’ambition de garder ces lieux secrets est si grande qu’il est difficile de deviner ce que cachent ces façades austères !

Et vous, saurez-vous repérer les symboles maçonniques ?

Retrouvez ces lieux sur notre page Foursquare !

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

cherlime dit :

Des traces franc-maçonniques mystérieuses sont décrites sur http://clepsydredivine.unblog.fr à voir sans faute.
Amicalement L.C.

Claudec dit :

A propos de pyramide et de tout ce qui s’y rapporte.
Et si la pyramide avait une signification moins ésotérique et plus simplement en rapport avec la condition humaine, telle qu’ont pu la considérer les civilisations les plus anciennes et les plus reculées ?
Voir à ce sujet divers articles et schémas du blog :
http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com

X Fab dit :

Pour le Panthéon, je ne sais pas si de grands noms francs-maçon y reposent, mais ce qui est sûr c’est que de parfaits anonymes s’y activent ! (la nuit surtout)
https://vimeo.com/lazkun/pan

duez dit :

Le vrai Paris = la franc-maçonnerie !!! mais c’est quoi ces conneries !!!
Vous avez pas un peu plus nouvel ordre mondial à proposer là ??? Pffff

Sylvia dit :

Beaucoup de bêtises dans cet article, Victor Hugo et Napoléon 1er n’étaient pas francs-maçons ; l’équerre et le compas sont des symboles que l’on retrouve aussi dans les églises…ne nous emballons pas ; le siège de la grand loge féminine de france n’est pas rue de Vitruve ; la pyramide n’est pas vraiment un symbole maçonnqiue (arrêtez de lire Dan Brown), les francs-maçons n’ont pas l’ambition de garder leurs lieux secrets, c’est souvent écrit sur les façades (voir le grand orient par exemple…) etc…etc…

DLD dit :

Que se passe-t-il derrière les portes des temples ? Pour le savoir, rendez-vous au Musée de la Franc-maçonnerie (Hôtel du Grand-Orient de France, 16 rue Cadet – Paris 9ème – Station Velib’ Cadet) où tous les « secrets » vous seront dévoilés ! (Ouvert du mardi au samedi de 10:00 à 11:30 et de 14:00 à 18:00 – visites-conférences temple et musée le samedi à 14:30 et 16:00) – http://www.museefm.org

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...