#UseMeLeaveMe : le vélo qui tweet
mercredi 13 mars

#UseMeLeaveMe : le vélo qui tweet

Rachel
4Je partage

Alors que la Ville de Paris et JCDecaux annonçaient au mois de février l’ouverture des données du système Vélib, un nouveau type de vélo vient de voir le jour au Texas. Equipée de GPS et de son propre compte Twitter, chaque bicyclette indique sa position. Ce nouveau dispositif pose l’idée d’une refonte de transport urbain à travers les réseaux sociaux.

C’est à l’occasion du festival d’Austin South By Southwest, mêlant musique, films indépendants et nouvelles technologies, que l’agence digital Razorfish a imaginé ces 20 vélos twittos. A la base, l’idée de Patrick McHugh, le concepteur rédacteur, est d’avantage une expérimentation sociale. Des vélos en libre service qui tweetent leur position ? En voilà une idée rigolote.

@PennyTheBike, @RolandTheBike ou @WalterTheBike, chaque vélo possède son propre pseudo Twitter. Stratégiquement implantés durant la partie « Interactive » du festival, ils disposent d’un GPS qui transmet les infos de localisation aux comptes Twitter. En plus d’indiquer là où ils ont été pris (« Hey, I’m at the Capitol »), laissé, et la force avec laquelle ils ont roulé, les vélos aborderont d’autres sujets comme la météo ou encore les food trucks disponibles à proximité. Comme un humain, ils diront bonjour à leurs collègues cyclistes, et pourront même les insulter.

Chaque usagers peut enfourcher un des vélos, se déplacer avec, et le laisser une fois arrivé à destination. Evidemment, les choses pourraient ne pas se dérouler si simplement. Et si un vélo se fait voler ? Le compte Twitter tweet « RIP » et se déconnecte. N’importe qui peut faire un tour, comme l’indique le site usemeleaveme.com : « I’m the town bike. Everyone gets a ride. » Les vélos auront également un code QR qui enverra les cyclistes sur leur site. Et évidemment, un hashtag #usemeleaveme.

Côté Vélib, on vous rappelle que les équipes de développement JCDecaux ont conçu un système central permettant de piloter tous les équipements et gérer les locations de vélos. Les usagers pourront ainsi échanger sur Vélib, et indiquer la disponibilité des vélos ou les manifestations publiques ou culturelles.

Alors, à quand le Vélib twittos ?

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

tom4 ex co dit :

Patricia, si vous laissez dérouler le message, vous êtes ensuite mis en relation avec une vraie personne

tom4

Patricia dit :

Je fais suite au commentaire de ZOE7 en y ajoutant le signalement d’un vélo qui n’est pas à sa place. Un exemple décourageant : il y a à Vincennes un Vélib abandonné face à la mairie ! je l’ai repéré il y a environ deux semaines. La semaine dernière je me décidais par civisme à vous en informer, alors que j’étais dans une autre rue, la « VOIX » de vos répondeur me demandait le numéro du vélo, alors j’ai raccroché… Alors faites plus simple et on pourra vous aider car comme vous l’avait compris, il ne faut pas compter sur la police qui fait des rondes à pied toute la journée…

zoé7 dit :

Moi ce que j’aimerai
1) c’est pouvoir dire à Decaux qu’un Vélib est HS quand je le dépose sans avoir à me déplacer jusqu’à la borne ET sans perdre de temps en leur indiquant la nature de la panne (chaine, roue, frein, éclairage et autres par exemple)
2) que les bornes m’indiquent lisiblement et rapidement où il y a des vélos de libre en état de fonctionnement..Parce que j’en ai un peu marre de lire dans le marc de café… du style 3 vélos à ma borne préférée à 8h20 c’est surement 3 en panne…

ANZILOTTI ANTOINE dit :

bonjour, en cas de problèmes mecaniques, de défaillances du vélo on pourra le signaler afin que l’intervention du service technique soit plus précise et la panne ou les pannes résolues. merci.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...