Rouler en carton !
vendredi 22 février

Rouler en carton !

Rachel
10Je partage

Le vélo en carton re-cyclé

Les premiers vélos étaient fabriqués en bois. Puis, les fabricants sont passés aux tubes en acier. De nos jours, pour des vélos haut de gamme où la légèreté est clé, on utilise des alliages d’aluminium ou de la fibre de carbone. Mais Izhar Gafni, cycliste amateur possédant un certain nombre de vélos tendance, se demande si les premiers inventeurs n’avaient pas vu juste. Il propose alors de revenir à l’utilisation du bois, ou plutôt de son dérivé : le carton !

Cet ingénieur Israélien a passé des années à essayer de mettre au point un vélo à partir de carton assez solide pour supporter le poids d’un humain. Cette idée saugrenue lui est venue après avoir entendu parler d’un canoë en carton. Au lieu de rester admiratif (comme nous) devant cette innovation, monsieur s’en est inspirée pour fabriquer Alfa, un vélo en carton. Alfa pèse entre 9 et 15kg et ne coûterait pas plus de 20€

Vous avez dit 20€ ?! Oui, puisque son coût de production ne devrait pas dépasser 5€. Les matériaux utilisés ? Seulement du carton ondulé et des matériaux 100% recyclés. Pas un gramme de métal, ni dans le cadre, ni dans le guidon, ni dans la chaîne. En plus, avec son système de pédales à entraînement par courroie, pas besoin d’entretien. Les roues sont fabriquées à partir de pneus de voitures recyclés. Ce qui rend le tour à vélo un peu rude, mais aussi les pneus increvables. Les pédales sont faites de plastique recyclé à partir de bouteilles. Si le vélo est en papier, il est aussi complètement imperméable et non-combustible. Il en a fait l’expérience lui-même : en le trempant dans un bac d’eau pendant des mois, le vélo a gardé toute sa solidité. C’est donc le moins cher des vélos écolos !

Izhar cardboard bike project from Giora Kariv on Vimeo.

Le processus de conception a été sacrément ardu. Les ingénieurs ont prévenu l’audacieux que son idée était impossible. Pourtant, il s’est rendu compte que le carton pouvait être très résistant, si traité correctement. Comme on peut le voir dans la création d’origami et la déchirure d’annuaires téléphoniques, il suffit de plier le papier une fois pour tripler sa force. Trois années ont suffit pour réaliser le vélo. Deux pour résoudre les complications du carton, et la dernière pour convertir un carton à roulette qui ressemble à une bicyclette relativement normale.

Sa mission ? Changer le monde pour le meilleur ! L’inventeur cible les pays les plus pauvres, le coût de production du vélo étant très faible (5€), et aimerait que l’engin soit fabriqué par le marché local dans des petites usines employant des handicapés ou des personnes âgées sans ressources.

Izhar Gafni travaille avec une société pour lever des fonds afin de finaliser le processus de fabrication pour ses vélos adulte et enfant, puis lancer la production. Selon le génie et son collègue Elmish, trois modèles et une chaise roulante devraient être en vente d’ici la fin de l’année. Si ça marche, ils projettent même la fabrication de voitures et avions en carton !

Pour éviter de se prendre un carton sur notre vélo en carton, n’oublions pas le casque. En carton.

Découvert en 2011, ce casque serait même plus résistant qu’un casque classique en polystyrène. Ces dernières années, les casques sont devenus aérodynamiques et plus élégants, mais n’apportent pas forcément plus de sécurité.

En partant de cette découverte, et après un accident de vélo, un étudiant du Royal Collège of Art de Londres, Anirudha Surabhi, invente Kranium, un casque innovant et léger qui devrait révolutionner le marché. Avec une meilleure sécurité et entièrement recyclable, sa structure naturelle permet de fabriquer un casque sur mesure en numérisant la tête du cycliste.

Elle est conçue de manière à absorber l’énergie des impacts. Les nervures du casque sont plus flexibles, se tendent et se détendent pour absorber l’impact lors d’une collision. Les tests réalisés en décembre ont démontré que le casque Kranium absorbe 4 fois plus d’énergie que les casques classiques, le choc est donc réduit. En plus, après 5 impacts, Kranium reste toujours aux normes alors que les casques en polystyrènes sont obsolètes dès le premier choc.

Plus léger, plus confortable, assure d’avantage de sécurité… et écolo. Le casque parfait ? Les Kranium sont en pleine production… Nous les verrons donc peut-être bientôt dans nos boutiques !

Ne sous-estimons pas le pouvoir du carton ! C’est la vélorution.

fashionweek

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

PackagingConcept dit :

Comme on a créé une voiture qui route à l’électricité, voilà un vélo en carton! C’est drôle comme innovation mais très écologique, économique et avec un aspect artistique. C’est un véhicule individuel léger et particulier. Ce qui est vraiment particulier c’est qu’il respecte par excellence l’environnement qui est le sujet de l’actualité mondiale, c’est une marque de civilisation bien avancée. Ce vélo est plus qu’un véhicule, c’est une culture écologique haut de gamme!

julienbel dit :

je trouve l’idée assez originale 😛
à quand la vente ou la location de ce genre de vélos en France??

Van-Elst dit :

Savez-vous ou peut-on l’acheter ?

juliette dit :

génial. J’en prends un dès qu’il sort

France Vaidis dit :

je suis aussi séduite par le vélo que par le casque
félicitations !

Lucemath dit :

Bonjour,

Je souhaiterai essayer cette nouvelle bicyclette en carton et éventuellement voir comment la commercialiser en France !!!
Merci !

disis dit :

c’est fantastique !!! j’ai hâte d’en avoir un …

haxaire dit :

vous êtes genial

tom4 ex co dit :

Hello

le casque en carton, ça me dit quelque chose, le vélo aussi, mais c’est simplement génial comme concept.
par contre, avez vous des infos sur le tarif? je suppose qu’il ne concerne que le cadre, et pas les pneu/frein/roulement, qui ne sont pas en carton

tom4

Tkach, Nora dit :

Fantastique, c’est une veritable révolution

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...