Nos champions 2012, le Vélib’ c’est la santé !
jeudi 21 février

Nos champions 2012, le Vélib’ c’est la santé !

Marion
1Je partage

Tous les ans, je me renseigne sur les profils des champions de Vélib’. Les abonnés ayant cumulé le plus de trajets pendant l’année. Pas de doute, le Vélib’, c’est la santé !

1417 trajets en un an !

Pierre, 67 ans, est toujours indétrônable avec plus de 1410 locations en 2012 soit près de quatre Vélib’ baladés tous les jours dans Paris à lui tout seul. Certes, il est retraité et avoue lui-même que Vélib’ est autant un moyen de transport qu’un plaisir, un moment pour faire un peu de sport et s’amuser à cumuler le plus de bonus possible. Quand vous faites du Vélib’, vous cherchez le trajet le plus pratique. Lui cherche la plus belle balade et des côtes à gravir pour bénéficier du quart d’heure gratuit offert aux grimpeurs. Un petit jeu auquel il excelle et qui fait aussi de lui le premier des grimpeurs avec… 12 180 minutes acquises. Plus de 200h de Vélib’.

Vélib’ à tout âge

Le deuxième abonné affiche au compteur 1080 locations. Le troisième, Philippe, 36 ans, n’a pas à rougir de ses 875 trajets soit près de 2,5 déplacements à Vélib’ tous les jours. Dit de cette manière, cela n’a pas l’air si difficile mais si vous songez aux longs mois d’hiver, aux jours de pluie, ou simplement aux jours de flemme, il n’est plus si évident de s’imaginer atteindre autant de locations !

A noter, si le haut du top 10 des champions de Vélib’ est très masculin, la première femme, en huitième position, peut s’enorgueillir de 713 trajets. Et tout ce que je peux dire, c’est qu’elle a plus de 55 ans… Les âges du premier et la première des utilisateurs du Vélib’ démontrent, à ceux qui en doutaient encore, qu’il n’y a pas d’âge pour faire du Vélib’ et que, contrairement à l’idée reçue, les utilisateurs de Vélib’ ne sont pas tous des trentenaires.

Vélib’, bon pour la santé et économique

Pas de doute pour Pierre, le vélo est bon pour la santé et notamment pour le cœur. Lui qui a eu un accident cardiaque il y a quelques années parle en connaissance de cause. Le secret, un effort constant et régulier. Et c’est largement suffisant pour que le vélo soit le moyen de se déplacer le plus rapide en ville ! Ce n’est pas Philippe, qui pratique le triathlon, qui le contredira. C’est pour lui une manière simple de faire du sport régulièrement. Cycliste urbain de longue date, comme Pierre, Lillois arrivé à Paris sur un vélo en 1962, Philippe estime surtout que l’avantage de Vélib’ réside dans son coût : pas d’achat (et ré-achat en cas de vol) mais surtout pas d’entretien ni de réparations à payer. Et des stations à tous les coins de rues…

En 2013, Pierre n’a qu’à bien se tenir. « Je vais prendre une année sabbatique » a plaisanté Philippe. Un défi est lancé…

A lire : les portraits des champions des bonus 2011 et l’explication de ce que sont les bonus et stations V+.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

BANDIN dit :

Pour quoi dans les nouvelles piste ciclabes à Paris font des bords longitudinals en pierre qui sont tres dangereux ? Cela serais sufissant (et moins chers ) si on lesignalise seulement avec la penture…!!!!! Merci

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...