Gaspillage en baisse dans notre métropole !
vendredi 8 février

Gaspillage en baisse dans notre métropole !

Rachel
2Je partage

Bonne nouvelle chers citoyens, l’agence métropolitaine des déchets ménagers (Syctom) nous annonce une baisse de 2,6% des déchets ménagers en 2012 à Paris et dans la métropole ! Parmi les 5,7 millions d’habitants des 84 communes du Syctom, 2 322 491 tonnes de déchets ont été recensées, contre 2 384 835 tonnes en 2011. 

Les franciliens pratiquent de nouvelles façons de consommer, en attestent nos poubelles, qui pèsent de moins en moins lourd ! Notre nouvelle gestion de biens, plus durables, et notre prise de conscience collective ont joué un grand rôle dans cette amélioration. Le geste de tri est désormais ancré dans notre quotidien, et pour longtemps. Avec une tendance à la baisse, nos déchets pèsent 30,1 kg par habitant, contre 30,6 kg en 2011.

Générer moins de déchets, gaspiller moins, mieux préserver les ressources naturelles, voilà la mission fixée par Syctom, en faisant de la prévention des déchets sa priorité. « Investir dans la prévention aujourd’hui, lutter contre le gaspillage alimentaire, détourner à la source des déchets organiques par le compostage individuel, en pied d’immeuble, favoriser l’éco-conception des produits par les entreprises, c’est avoir moins de déchets à traiter demain, et donc de nouveaux équipements de traitement plus petits, moins coûteux.» explique François Dagnaud, précédemment adjoint au Maire de Paris chargé de la propreté et du traitement des déchets.

Réduire encore le poids de nos poubelles ?

C’est possible en donnant une seconde vie aux déchets, notamment ceux qu’on trouve dans nos cuisines et jardins. Epluchures de légumes, feuilles mortes, essuie-tout, mouchoir en papier… les déchets organiques représentent près de la moitié d’une poubelle moyenne d’un ménage !

Les intérêts sont multiples : réduire la quantité de déchets mis à la poubelle, économiser les coûts de traitement de déchets, respecter l’environnement en produisant un compost naturel et évitant les engrais chimiques…

Et si on jetait moins ?

Chaque geste compte et peut contribuer à réduire les quantités de déchets produits. Voici quelques petites règles à adopter pour devenir éco-responsable :

1. On utilise des objets durables, carafe à eau et non en bouteille, vaisselle réutilisable et non gobelets ou assiettes en plastique.

2. On limite nos impressions de papier au bureau comme à la maison

3. On se prend un beau cabas pour faire ses courses au lieu des sacs plastique.

4. Comme dans les histoires d’amour d’autrefois, on répare ce qui peut l’être ! On peut également passer par les ressourceries.

5. On utilise des piles rechargeables.

6. On loue ses outils : perceuse, décolleuse à papier peint, tondeuse… Il existe même des petites boutiques pour louer ses appareils ménagers !

7. On limite le gaspillage alimentaire. Mieux vaut préparer un trop petit repas qu’un trop gros qu’on risque de devoir jeter. (Sans s’affamer bien sûr)

8. On composte ses déchets organiques, pas seulement réservé aux personnes possédant un jardin : il y a le lombricompostage pour les balcons et terrasse !

9. On donne, vend ou prête ce qui ne sert plus. Vos anciennes fringues feront peut-être des heureux !

Amis citadins à la fibre écologiste, à vous de jouer pour faire un encore meilleur score en 2013 !

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Emmanuelle-ex CO dit :

je reviens sur cet article qui mérite quand même une précision sur les 30.1 kg par personne – il faudrait préciser qu’on parle de collecte sélective.Il faut ajouter les déchets des encombrants et des ordures ménagères résiduelles
Et là hélas on est loin de ce chiffre, les français jetent plus d’un kg par jour de déchets !
Il y a donc une très grande marge de progression dans ce domaine

Emmanuelle-ex CO dit :

A une époque il était prévu que tous les sacs plastiques soient vendus. Hélas dans certains magasins on continue de les donner et il y a un comportement parfois démesuré à consommer ces sacs.
10e proposition : on propose à un prix décent les accessoires cassés. Aujourd’hui quand une petite pièce (en particulier en électroménager) est défectueuse cela revient moins cher de racheter l’appareil que de changer uniquement l’accessoire. Et ainsi va la pollution !

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...