Vélib’ sous la neige et le verglas, ce qu’il faut savoir.
samedi 19 janvier

Vélib’ sous la neige et le verglas, ce qu’il faut savoir.

Marion
21Je partage

 

La neige et le verglas ont fait leur apparition dans Paris. Et à vélo comme à Vélib’, quelques précautions permettent d’éviter les chutes. J’ai demandé conseil à Philippe de l’association Mieux se Déplacer à Bicyclette, qui co-anime la Maison du vélo.

 

Évidemment par ce froid, la première précaution est de se couvrir ?

Philippe : Oui et ce sont les extrémités – les pieds, les mains et la tête – qu’il faut particulièrement protéger. La tête et le cou notamment car comme la chaleur monte, c’est aussi par là qu’elle s’échappe. L’idéal est de multiplier les couches. C’est un peu comme le double vitrage, deux couches fines avec un peu d’air qui circule entre les deux isolent mieux qu’une seule grosse épaisseur. Selon ses moyens, on peut investir dans des vêtements techniques spécialisés, mettre des gants de soie sous ses gants, des bonnets membranes sous un bonnet ou sous son casque, deux paires de chaussettes voire des grosses chaussettes par dessus ses chaussures.

.

Et en terme de visibilité, autant la nuit les vêtements sombres sont déconseillés pour bien être vu, autant quand il neige c’est pour une fois un avantage, non ?

Philippe : il faut d’abord de bonnes lumières sur le vélo, ce sont les équipements obligatoires. Ensuite, les gens ont plutôt tendance à porter des vêtements sombres donc on est effectivement plutôt bien visible quand il neige ou qu’il y a du brouillard. Maintenant globalement, hors agglomération, de nuit et dans toutes les conditions de faible visibilité, l’idéal ce sont les gilets fluo, jaunes ou autres.

.

Il faut aussi bien voir parce que, pour l’avoir testé ces dernières jours, les flocons dans les yeux à vélo ça peut être déstabilisant voire dangereux…

Philippe : Moi je porte des lunettes donc cela me protège un peu ! Sur un vélo, je ne suis pas sûr que les masques de ski soient une bonne idée, je pense qu’on est vite embué. Peut-être que des lunettes de bricolage transparentes pourraient être une solution, elles ont une optique neutre… Enfin, sans faire l’apologie du casque, certains ont des visières qui ont aussi l’avantage d’abriter les yeux quand il pleut ou neige.

.

Bref, quand il neige à gros flocons il n’y a pas de solution miracle, à part peut-être attendre… Sinon comment rouler sur de la neige ?

Philippe : Il suffit d’éviter de rouler dans le sillon des précédents. Dans la neige, un frottement se crée avec la roue alors que dans le sillon des autres vélos, la neige fondue peut geler et cela peut donc devenir glissant.

.

Le problème c’est plutôt pour gérer le verglas ?

Philippe : C’est très difficile voire dangereux de rouler sur une plaque de verglas, sauf à avoir des pneus cloutés. Dans Paris, les grands axes sont très vite salés et sablés mais sur certaines pistes cyclables isolées cela peut être un peu tendu… Après il faut être très vigilant, il peu y avoir un peu d’eau résiduelle dans le caniveau qui a gelée.

.

Globalement, quels sont les bons réflexes pour éviter de tomber ?

Philippe : il faut éviter de freiner brusquement pour ne pas risquer le dérapage et, pour la même raison, faire attention à ne pas prendre ses virages serrés. En prenant un virage plus large, on a moins besoin de pencher le vélo. D’une manière générale, mieux vaut rester actif et toujours pédaler un peu plutôt que de rester en roue libre. On contrôle mieux son vélo.
Il faut surtout redoubler de vigilance y compris avec les autres usagers : un piéton peut tomber, il faut se méfier encore plus des ouvertures intempestives de portières de voiture, etc. D’une manière générale, mieux vaut rouler à une vitesse modérée. Et en parlant de vitesses, privilégiez les petits rapports, comme si vous rouliez en côte.

.

Merci à Philippe pour ses conseils !
Pour le rencontrer, lui et d’autres passionnés de vélo, rendez-vous à la Maison du vélo :
37 boulevard Bourdon
Station Vélib’ 4007

Crédits photos : Wannaspeak  et Vélib’ sur Instagram

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Mathias dit :

J’ai trouvé aussi pleins de bons conseils pour circuler à Vélo sur ce site:
http://velo-velo.fr/rouler-a-velo-sous-les-flocons
Mais par contre ils préconisent d’adapter ses pneus ce qui n’est pas possible sur les vélib’s :)

Déborah dit :

Lorsqu’il neige, les routes dans Paris sont vite déneigées à contrario des pistes cyclables donc mieux vaut rouler sur la route

Biland dit :

Pouvez vous faire quelque chose pour :
1 ) réparer la station d’Ivry ( devant Carrefour ) tjs en dérangement ?
2 ) trouver une solution pour libérer quelques emplacements sur cette station?

Rozé dit :

Bonjour,
A quand des mises au point régulière sur le vandalisme ?
Merci

guillaume dit :

samedi je n’ai pas pu marcher dans les jardins du luxembourg (fermés) mais j’ai pu faire du vélib (tranquille)
le seul soucis c’est que la neige qui tombe ça pique un peu les yeux >_<

tom4 ex co dit :

Bonsoir

désolé de déplaire à certain, je vais essayer de faire court. ce matin, j’ai pris un vélib à un endroit où la piste cyclable n’était pas dégagée.
soyons honnête : ça glissait beaucoup. MAIS, c’était très rigolo.
je n’ai pas chu, ne me suis pas senti en danger, et sur la neige fraiche, ça roulait pas mal. j’en profite pour donner une astuce trouvée ce matin en montant le pont du tram à Pantin :
quand il y a de la neige, il vaut mieux s’assoir le plus possible en arrière sur la selle, ça deplace le centre de gravité vers l’arrière du vélib, ça charge le pneu et ça « motrice » mieux.
amusez vous bien dans la neige, moi j’y retourne demain :)

tom4

Monique dit :

Au contraire laissons les uns et les autres développer leurs arguments. C’est difficile de donner un avis en quelques mots
Je ne comprends pas la demande de certains. Pourquoi toujours vouloir réduire l’argumentation. Stop à la société de la pensée unique
Et si le sujet ou le débat ne vous intèresse pas, circulez…

Mathieu_exCO dit :

@eric
Non à l’expression libre ! Gloire à la parole officielle, seule source de vérité !

eric dit :

France à raison, cela suffi les mecs qui se croient des literraires en pondant des commentaires longs comme le bras qui n’interressent qu’eux ! Aller plutôt vous acheter une vie ! Et quand vous faîtes une conversation à deux…allez au bistrot…non vous avez ldéjà l’air d’avoir deux grammes !!! Que fait la ville pour réduire les espace de commentaires comme partout ailleurs sur toutes les applis de smartphone aussi !!!!

Abel dit :

Pour « zieuter d’un air mélangé de pitié et d’une forte envie de se foutre de leur poire pendant qu’ils luttent » des « inconscients purs, pas très futés », des « casse cou qui ont voulu se croire invincibles » et qui « risquent leur vie » ou au moins de « se fracasser les membres sur le trottoir pour se retrouver à l’hôpital cloué sur un lit », on peut regarder ces vidéos :
http://www.youtube.com/watch?v=ZMv3OB6XHvQ
http://vimeo.com/14370194#at=0
😉

tom4 ex co dit :

Donc on va se calmer directement. comme je l’ai dis, chacun est libre de faire ce qu’il veut. comme je l’ai dis, je trouve que l’on peut parfaitement rouler en vélo et vélib sous la neige, mais je comprends que certains ne le souhaitent pas. ce que je ne comprends pas, c’est que certains s’appliquent à décourager les autres JUSTE parce que EUX ne le ferait pas.
je roule en vélo en ville depuis près de 20 ans (ça, c’est pour le melon:) ), par tous les temps, été comme hivers. je vous mentirais en disant que je ne suis jamais tombé, mais sur la neige, ça m’est arrivé une fois, au début.
hiers, j’ai fais du vélib, ce dimanche, j’ai fais du vélib, et demain, je compte bien faire du vélib.
Pensez aussi que certaines personnes font du vélo parce que ça leur plait, parce que c’est rigolo, et parce quand dans la neige, on se marre bien …… en étant prudent :).

je vous souhaite quand même une excellente soirée, et je vous rassure, je ne risque pas de tourner pendant des heures dans le froid, car même par ce temps, je monte déposer mon vélib dans une station en altitude.

En étant prudent, en anticipant, en observant soigneusement la chaussée, en roulant en seconde pour avoir plus de motricité, on peut rouler dans la neige sans grand problème , je vous le garantie :)

tom4

Pierre_CO dit :

Oulah, pas la peine de s’énerver autant je crois. Je ne vois pas trop à quoi servent ce genre d’attaques personnelles. Vélib’ sous la neige ça comporte des risques bien sûr. Maintenant, il faut relativiser.  » Inciter à faire du Velib’ par temps de neige ou de verglas, c’est comme encourager les cyclistes à se coller aux angles morts des camion » Désolé mais l’année dernière, il y a eu 5 morts en vélo, uniquement des accidents avec des poids lourds et un problème d’angle mort. » Aucun cycliste n’est jamais mort d’une chute parcequ’il avait dérapé sur la neige à Paris. Parler « d’inconscience pure » est aussi exagéré. Traverser le périph les yeux bandés, oui c’en est mais pas prendre un Vélib quand il neige. Risqué mais pas suicidaire non plus.
Bref, on aura du mal à se mettre d’accord mais on peut discuter calmement sans attaques persos ou exagérations.

ConcordeAF dit :

TOM4 EX CO > Arrêtez vos bêtises, vous savez parfaitement que rouler sur du verglas en Velib’ n’est pas sans risque.

Oser affirmer et dire tout fort que rouler en Velib’ (vélo pesant plus de 20kg, difficile à manier dans ces conditions la, lourd comme pas possible et n’étant pas du tout adapté aux routes enneigées ou comportant du verglas) n’est pas sans risque, personnellement j’appelle cela de l’inconscience pure.

Alors peut-être comme vous dites qu’il reste possible d’éviter les accidents en étant ultra vigilant, en faisant attention, en baissant la selle au maximum ou même en roulant à 2km/h…Mais cela en vaut-il la peine ? Quel est l’intérêt de risquer sa vie alors que les transports en commun ferrés vous permettent d’arriver à destination le tout en un rien de temps et sans subir le froid ?

Je serais prêt à payer très cher pour vous voir galérer à tourner pendant de longues minutes à la recherche d’une petite place de disponible parmi les stations pleines de votre quartier, le tout dans un froid glacial sur une route dangereuse ou vous devez vous contenter de rouler à 4km/h maxi à cause de la neige et du verglas…C’est d’ailleurs dans ces moments la que vous devez vraiment passer pour quelqu’un de pas très futé auprès des autres usagers de la route et des piétons autour de vous, ces derniers vous zieutant d’un air mélangé de pitié et d’une forte envie de se foutre de votre poire pendant que vous luttez.

Vous pourrez dire ce que vous voulez et étaler tous vos pseudos arguments, mais les faits sont la et on ne peut les nier…

Un collègue au boulot pensait comme vous jusque a avant hier, déterminé dans sa connerie de vouloir absolument rentrer en Velib’ . Il a beau avoir été prudent, il l’a payé de sa santé et se retrouve aujourd’hui avec une semaine d’arrêt de travail (membres cassés)…

Si vous allez faire un tour à l’hôpital, vous aurez aussi la possibilité de rencontrer plein d’autres casse cou comme vous qui ont voulu se croire invincibles sur leur sacro-saint Velib’.

Même si ils l’ont bien mérité, ce genre d’accidents n’est souhaitable à personne, ni même a vous, d’ou mon message précédent…

Encourager le vélo en hiver, je suis totalement pour !

Mais inciter à faire du Velib’ par temps de neige ou de verglas, c’est comme encourager les cyclistes à se coller aux angles morts des camions….

A la limite, prévoyez des pneus cloutés ou des roues supplémentaires sur les Velib’ et la on pourra peut-être commencer à inciter les gens à en faire avec plus de sécurité.

On n’a qu’une seule vie, pas deux. Une erreur de trop dans sa conduite, c’est une chance supplémentaire de prendre la direction du cimetière.

Cdlt,

Mathieu_exCO dit :

@France
Mais si les longs commentaires ne t’intéressent pas, libre à toi de ne pas les lire. Quel est le rapport entre « avoir le melon » et exposer ses idées de manière détaillée ? C’est toujours plus utile que poster un commentaire sans intérêt juste pour râler parce qu’il y a trop de texte et pas assez d’images 😉

ConcordeAF dit :

TOM4 EX CO > Arrêtez vos bêtises, vous savez parfaitement que rouler sur du verglas en Velib’ n’est pas sans risque.

Oser affirmer et dire tout fort que rouler en Velib’ (vélo pesant plus de 20kg et lourd comme pas possible) en n’ayant aucun équipement adapté aux routes enneigées ou comportant du verglas n’est pas sans risque personnellement j’appelle cela de l’inconscience pure.

Alors peut-être comme vous dites que l’on peut éviter les accidents en étant vigilant,

Vous pourrez dire ce que vous voulez, les faits sont la.

France dit :

Pourriez-vous limiter les champs de commentaires à un nombre de caractères ? Certains ont un melon tellement gros qu’is se pensent romancier ou interressants et croient que l’on va les lire de la première à la dernière ligne. Pire, c’est souvent sans rapport à l’actu ! Merci d’améliorer cela rapidement !

tom4 ex co dit :

woaw, on croit rêver !!

il faudrait aussi déconseiller de rouler en vélo quand il pleut pour ne pas prendre froid, et quand il y a du vent pour ne pas être décoiffé ??

il faut arrêter 2 secondes, il est tout à fait possible de rouler en vélo quand il neige, en étant un peu plus prudent que d’habitude, en anticipant, et en prenant ses précautions.alors oui, le verglas, ça glisse, mais aussi à pieds !!
on tend vers une société où le risque n’est même plus mesuré, il n’est simplement plus admissible !!
que vous n’ayez pas envie de rouler en vélo en hivers car vous trouvez ça dangereux, libre à vous, mais n’en attendez pas la même chose des autres.
en étant prudent, en adaptant sa conduite, on peut très bien rouler en vélib dans la neige, et neige ne veut pas forcément dire verglas.

tom4

ConcordeAF dit :

Bonjour,

Je trouve dommage que vous incitiez à faire du vélo par temps de neige ou de verglas.

Par temps hivernal, faire du vélo reste possible et c’est même quelque chose de (très) appréciable 😉

Ceci étant dit, lorsque des intempéries identiques à celles d’hier surviennent (chutes de neige suivies rapidement de formation de plaques de verglas), prendre et utiliser un vélo relève non seulement du parcours du combattant mais reste très dangereux.

Ajoutons également à ceci l’absence totale de pneus adaptés pour le Velib’, chose susceptible de causer bon nombre d’accidents en tout genre. On pourrait à la limite penser aux fameux pneus cloutés…Mais même en prenant toutes les précautions inimaginables,cela ne protégera en rien un deux roues (motorisé ou non d’ailleurs) qui roulerait sur une plaque de verglas.

C’est beaucoup de mal pour rien, d’autant plus qu’il est nécessaire de réduire considérablement sa vitesse, son confort sur l’assise, subir les flocons de neige qui empêchent la vision, le froid intense, faire avec un freinage difficile etc… Cela en vaut-il vraiment la peine ?

Je vous laisse également imaginer le scénario du cycliste qui glisserait et chuterait sur la route avec xx voitures derrière qui, surprises freineraient à fond (et patinant à leur tour sur le sol, écrasant la victime et provoquant un éventuel carambolage en série) ou même le cycliste se fracassant les membres sur le trottoir comme cela a pu arriver à un collègue hier soir : Ce dernier a voulu rentrer en Velib’ … Résultat des courses, il se retrouve à l’hôpital cloué sur un lit pour une bonne semaine.

Votre message devrait plutôt être axé sur une campagne de prévention en incitant plutôt les gens a emprunter les transports en commun ferrés (metro/rer/tram) ou de les encourager à marcher en s’équipant de bonnes chaussures…Ou alors et a la limite, si le ridicule ne tue pas, installez des petites roues sur les Velib’ de chaque côté comme sur les vélos pour les gosses, vous pourrez au moins patiner mais pas tomber 😉

tom4 ex co dit :

ah ah, pleutre :)

Max Gilmour dit :

Mouais, la première des recommandations est surtout de ne pas prendre Vélib quand il y a de la neige !!!

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...