<< Catacombes

Les cimetières de Paris
mardi 30 octobre

Les cimetières de Paris

Marion
0Je partage

Halloween propose une atmosphère presque macabre, que vous savez apprécier. Si vous recherchez une sortie à Paris pour célébrer les morts, je vous propose de découvrir ses cimetières. Vous ne devriez pas y apercevoir de fantômes, de vampires ou de zombies, même le 31 octobre (partons du principe qu’ils n’existent pas). Toutefois, la balade sera vraiment dans le thème ! Vous pouvez également vous laisser tenter par les catacombes.

Les cimetières de Paris

Paris compte une vingtaine de cimetières, intra-muros et extra-muros. Parmi eux, on dénombre trois cimetières historiques : Le Père-Lachaise, Montparnasse et Montmartre. On les visite pour leur calme (bien sûr !), mais aussi pour leur richesse végétale et architecturale. En effet, les cimetières font partie des espaces verts de Paris et renferment des arbres et des sculptures remarquables.

Le cimetière du Père-Lachaise (station Vélib’ 20131) a ouvert ses portes en 1804. C’est le plus grand et le plus célèbre de tous les cimetières parisiens. Il doit sa renommée aux corps de La Fontaine et de Molière, qui y auraient été tardivement enterrés. Parmi les 70 000 concessions réparties sur 44 hectares, vous pourrez rechercher des tombes portant les noms de Piaf, Musset, Balzac, Colette, Daudet, Proust, Wilde, Chopin, Haussmann, Bernhardt, Signoret, Morrisson, etc. Le cimetière connaît en effet un grand succès, auprès des morts comme des vivants. Vous pourrez également admirer toutes les variantes de l’art funéraire : gothique, classique, kitch, etc.

Le cimetière du Montparnasse (station Vélib’ 14002) a été construit en 1824. Vous pourrez vous y promener au milieu des tilleuls, des sophoras, des thuyas, des frênes et des érables. Cherchez des yeux deux sculptures célèbres : les quatre sergents de La Rochelle (soldats accusés d’avoir voulu renverser la Monarchie et condamnés à mort) et le baiser de Constantin Brancusi (œuvre réalisée suite au suicide d’une amie de l’artiste, qui s’est tuée par amour). Tentez enfin de retrouver dans les allées du cimetière du Montparnasse les tombes de Proudhon, Dreyfus, Baudelaire, Maupassant, Sartre, Simone de Beauvoir, Larousse, etc.

La construction du cimetière de Montmartre (station Vélib’ 18003) s’est achevée en 1825. Sur ses 11 hectares, les érables veillent sur les morts. Au cours de votre promenade, vous pouvez vous recueillir sur les tombes 20 000 défunts, dont quelques-uns ont marqué la France et la culture : Goncourt, Renan, Stendhal, Zola, Degas, Berlioz, Berger, Charcot, Guitry, Dalida et bien d’autres encore.

Les cimetières sont ouverts du lundi au dimanche inclus, de 9 h à 17 h 30 pour les horaires les plus restrictifs de l’année. Tenue correcte exigée (même pour Halloween) ; pique-nique, jeux et sports interdits.

Les catacombes

A Paris, pour visiter les morts, il n’y a pas que les cimetières traditionnels. Vous pouvez également vous rendre dans les catacombes. En effet, sous les rues de Paris, il y a des corps, des os et des crânes.

L’ossuaire municipal a servi à évacuer les ossements des cimetières parisiens de 1786 jusqu’en 1814. En effet, le cimetière des Innocents étant de plus en plus insalubre, il avait fallu trouver à l’époque de nouveaux moyens de conservation des défunts. Une carrière a été choisie.

Aujourd’hui, les catacombes constituent une attraction touristique. Pour les visiter dès leur réouverture, rendez-vous au 1 avenue du colonel Rol-Tanguy, dans le XIVe arrondissement de Paris (station Vélib’ 14005). Entrée adulte : 8 euros. Attention, pensez à prendre une petite laine (ou une cape noire), il y fait en moyenne 14 degrés.

Joyeuse Halloween et bonne balade au milieu des défunts !

Retrouvez toutes nos adresses terrifiantes sur notre page Foursquare :

halloweenparis

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...