<< Bonnes adresses

Direction Toulouse
mercredi 1 août

Direction Toulouse

Marion
3Je partage

Adieu la grisaille et vive les couleurs… rose pastel de Toulouse. Rien de tel que l’été pour se donner des envies de week-ends, que l’on soit déjà de retour ou que l’on doive patienter en subissant le ballet de départ des collègues. D’autant que si l’été a l’air de vouloir s’installer, on a terriblement envie de soleil, d’un climat doux et clément…

Pour préparer vos week-ends, pensez à voyages-sncf.com !

C’est en consultant leurs articles en ligne que je me suis décidée à programmer une escapade dans la ville rose, très inspirée par les conseils de Laurence Edelson, journaliste toulousaine qui livre ses bonnes adresses à Voyages-sncf.com. Voici donc ma sélection et le fruit de mes recherches complémentaires : direction Toulouse!

Toulouse, à vélo bien sûr

On ne se refait pas, c’est à vélo que je m’imagine redécouvrir Toulouse, la ville de briques et tuiles roses, la ville du pastel. La dernière fois que j’y suis allée, c’était il y a bien huit ans, avant l’ère Vélib’ et VélÔToulouse. Le système est le même que le nôtre, tout simplement parce que c’est également JCDecaux qui officie. Vous pouvez acheter en ligne et à l’avance votre ticket 1 ou 7 jour(s) respectivement à 1,20 et 5 euros. Quelques petites différences toutefois : il y a 253 stations ; il existe un abonnement au mois à 10 euros, l’annuel étant à 25 euros (20 euros pour ceux abonnés aux transports en commun afin d’encourager l’intermodalité – intéressant, non?) ; pas de bonus pour les grimpeurs, vous devrez donc vous contenter des 30 premières minutes de gratuité, sauf à payer 50cts pour la demi-heure supplémentaire ; attention, le dépassement vous coûte plus cher si vous empruntez un vélo plus d’une heure et que vous avez un ticket 1 jour au lieu d’un 7 jour(s): 1,50 euros puis 2 euros par heure supplémentaire alors que pour les abonnés de longue durée, la tarification est toujours 1 euros par heure supplémentaire. Retrouvez toute l’info sur velo.toulouse.fr

228 km d’itinéraires cyclables

Pour vous déplacer, pensez à vous procurer à l’hôtel de ville, dans les mairies ou à l’office du tourisme, la carte des itinéraires cyclables du Grand Toulouse (également téléchargeable). Elle recense toutes les pistes de l’agglomération et, au verso, toutes celles de la ville et les différentes stations. Au total 228 km d’itinéraires sont à votre disposition, bref largement de quoi faire… L’autre bon plan vélo c’est de passer à la Maison du vélo de Toulouse (12 boulevard Bonrepos, fermée du 28 juillet au 12 août 2012). De nombreuses balades thématiques sont proposées avec l’association. Celle qui me tente le plus est la balade nocturne organisée chaque dernier vendredi du mois, de mars à octobre, et qui dure environ 2 heures (15 km environ). Toujours au départ de la Place Saint-Cernin, elle a pour ambition de faire « redécouvrir Toulouse de nuit tout en proposant une alternative au déplacement urbain ». Terriblement tentant… Peut-être vaut-il mieux n’en faire qu’une partie ou louer un vélo (possible à la Maison du vélo)… Autre option, celle qui me correspondrait peut-être davantage, serait de faire la balade seul(e), à son rythme et en plusieurs fois, en suivant les itinéraires imaginés pour ces balades publiées sur le blog de l’association.

Incontournables : la Garonne, le Canal du Midi… et Toulouse Plage

Après la place du Capitole, symbole de Toulouse, on part pour une balade incontournable le long des quais de la Garonne et du canal du Midi. Les quais de la Garonne sont un excellent moyen de découvrir le vieux Toulouse, du Pont Neuf (le plus vieux de la ville comme notre « Pont Neuf » parisien) à la Rive gauche. Autre incontournable, le Canal du midi dont les berges sont aménagées de parcours qu’on peut emprunter à pied comme à vélo. Enfin, cerise sur le gâteau, les berges se transforment en plage l’été, lors de Toulouse Plage, du 13 juillet au 2 septembre. Au programme : badminton, poésie et slam, escalade ou pêche, concerts live et bien d’autres surprises. Je m’étonne de ne pas trouver sur le site de la ville de Toulouse un programme complet mais ils sont peut-être juste en retard… En tout cas, vous y trouverez toute la programmation culturelle de saison.

Pour se mettre au vert, un tour côté jardins peut aussi être sympa et c’est alors le Jardin Japonais et ses 7 000 m² imaginés pour inciter à la méditation et au repos qui me tentent le plus. Un jardin zen, des ponts et un pavillon de thé, cette plongée dans la tradition des jardins de Kyoto ne serait pas pour me déplaire…

Côté culture, deux coups de cœur

Partant du principe que je n’ai que le temps d’un week-end devant moi, j’opterais pour une visite de la Fondation Bemberg (Place d’Assézat). C’est apparemment l’un des plus beaux hôtels particuliers et authentiques de Toulouse, construit par les Capitouls, les conseillers municipaux, alors commerçants enrichis par le pastel. L’hôtel d’Assézat qui abrite désormais la Fondation Bemberg est conseillé par Laurence Edelson tant pour la photo souvenir que pour ses œuvres. On peut y découvrir la riche collection privée de Georges Bemberg, rassemblant des œuvres du 15ème au 19ème siècle et notamment des œuvres de Caillebotte, Toulouse-Lautrec, Cézanne, Matisse, Braque, Picasso, Modigliani pour ne citer que mes préférés…

L’autre visite qui me tente est celle de la Cité de l’Espace (avenue Jean Gonord). Ses expositions permanentes ont été entièrement repensées autour de six thématiques qui font de ce lieu un véritable parc de l’aventure spatiale où vous êtes invité, quel que soit votre âge, à faire des expériences pratiques et ludiques. Les premiers tableaux valent le détour : un véritable centre de lancement ; changer de perspective en observant notre planète depuis les satellites y compris pour suivre le parcours d’animaux ; tout découvrir de la météo ou vous balader dans une réplique du module européen Columbus de la Station spatiale internationale. Mais surtout, je brûle d’impatience à l’idée de me frotter au hall d’entraînement : le Gyro-extrême pour tester son sens de l’orientation et le Moon Runner pour (enfin) réaliser un vrai Moon walk comme si vous étiez sur la lune. Clou du spectacle, l’Observatoire de l’univers : à nous le Cosmos et les mystères de l’astronomie. S’y ajoute, jusqu’à l’été prochain, une expo temporaire : « Explorer Mars »… Seul hic, le prix d’entrée, de l’ordre de 20 euros pour un adulte…

Gastronomie, rien ne vaut les conseils d’une toulousaine!

Et parce qu’on ne vit pas que de vélo et de toiles de maîtres, je crois qu’un week-end à Toulouse ne peut être réussi sans un petit détour gastronomique. Pour ne pas me louper, j’ai décidé de faire confiance aux bonnes adresses de Laurence, qu’elle qualifie même de « restaurants mythiques » ! J’ai l’eau à la bouche quand elle décrit Le Bibent, « LA brasserie historique toulousaine sur la place du Capitole », à la déco Belle époque et tenue par un chef étoilé, Christian Constant (5 place du Capitole). Je pense également me laisser tenter par la cuisine authentique et à la bonne franquette des restos du premier étage du marché Victor-Hugo et par Eau de Folles, fréquenté essentiellement par les Toulousains semble-t-il : « mélange entre table chic un peu rétro, plats raffinés, produits régionaux, et ambiance décontractée » (14 allée du Président Roosevelt). J’en salive… Ce qui m’incite à noter précieusement les adresses shopping de Laurence : les célèbres puces de la place Saint-Cernin le dimanche matin mais aussi les deux adresses de dépôts-ventes, Kilo Shop (18 rue Peyrolières), où l’on paie au poids, et Code Séduction (9 rue Saint-Antoine).

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Aerel dit :

Une bien belle balade en perspective 😀

http://www.aerel.fr

Olivier dit :

Quand allez-vous réapprovisionner les stations
Étienne Jodelle
Pierre ginier
Bld de Clichy
Bld des Batignolles
Rue des Batignolles
Rue de Douai
Nous ne sommes pas gâtes la-haut. Nous sommes les parents pauvres …..

novumT dit :

Ma ville de naissance!
http://www.novumtechno.com

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...