<< 24hVelib

24h de Vélib’ : contribuez à restaurer les Delacroix de St Sulpice à Paris 6ème
mardi 22 mai

24h de Vélib’ : contribuez à restaurer les Delacroix de St Sulpice à Paris 6ème

Marion
4Je partage

Pour connaître le programme des 24h de Vélib’ : cliquez ici

Les 23 et 24 juin, à l’occasion des 5 ans de Vélib’, vous êtes invités à partager un moment solidaire, ludique et festif : les 24h du Vélib’. Le dimanche, de 8h à 20h, enfourchez un Vélib’ et réalisez des tours de vélo sur la prestigieuse avenue des Champs-Élysées. Vous récolterez, à chaque nouvelle boucle parcourue, des fonds pour l’une des trois associations partenaires de l’évènement. Aujourd’hui, je vous présente l’une d’elles, la Fondation du Patrimoine, et son projet que vous pourrez aider à mener à bien : la restauration de trois œuvres d’Eugène Delacroix conservées à l’église Saint-Sulpice située dans le 6e arrondissement.

Un projet de longue haleine

« On parlait déjà du projet de restauration des Delacroix de Saint-Sulpice quand j’ai rejoint la délégation parisienne il y a trois ans », se souvient François Montel, délégué départemental de Paris de la Fondation du Patrimoine. Ce n’est pas faute de volonté, « c’est un projet que les élus ont à cœur de réaliser », précise François qui note d’ailleurs que Danièle Pourtaud, maire adjointe chargée du Patrimoine, avait choisi la plus célèbre de ces œuvres, « La lutte de Jacob et de l’Ange » pour illustrer sa carte de vœux 2011. « Églises, écoles, hôpitaux… un patrimoine énorme dépend directement ou indirectement de la Ville de Paris. La ville a déjà restauré la tour Nord de Saint-Sulpice mais n’a pas les moyens de restaurer les œuvres qu’elle renferme », ajoute François.

En effet, « la charge financière liée à l’entretien du Patrimoine de la Ville est énorme », confirme Daniel Imbert, Conservateur des œuvres d’art religieuses et civiles à la Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris. « La priorité est à la restauration des bâtiments eux-mêmes car, s’ils ne sont pas conservés, il est illusoire de penser que les décors qu’ils renferment peuvent être préservés », explique-t-il. La restauration de la tour Nord de l’église, co-financée par la Ville et l’État a nécessité une enveloppe de quelques 30 millions d’euros… D’où le travail partenarial entrepris avec la Fondation du Patrimoine.

Préserver notre patrimoine

Créée en 1996 et reconnue d’utilité publique en 1997, la Fondation du Patrimoine a pour vocation d’aider à sauvegarder et valoriser le patrimoine de proximité non protégé, notamment rural : fermes, moulins, lavoirs… mais aussi industriel ou naturel. L’association contribue ainsi à entretenir tout un patrimoine qui appartient au paysage et à l’Histoire française mais qui n’est pas inscrit à l’inventaire des monuments historiques. Aujourd’hui, la Fondation contribue également à financer l’entretien et la restauration du patrimoine protégé, comme l’église de Saint-Sulpice, classée monument historique en 1915.

La Fondation aide les propriétaires publics et associatifs à réaliser leurs projets en organisant des souscriptions publiques et délivre aux propriétaires privés son label qui leur permettent de déduire fiscalement tout ou partie du coût de leurs travaux. Ses sources de financement sont le produit des successions en déshérence, dont l’État lui rétrocède la moitié, les subventions des collectivités locales et ses cotisations. Elle bénéficie également de son partenariat avec un certain nombre d’entreprises mécènes A l’occasion des 24h de Vélib’, la Fondation a décidé d’affecter intégralement les fonds récoltés à la restauration tant attendue des Delacroix de Saint-Sulpice.

Le dernier chef d’œuvre de Delacroix

Saint-Sulpice est très visitée notamment depuis le succès du Da Vinci Code qui, pour les besoins de la fiction, situe un passage de l’intrigue dans l’église. Mais Saint-Sulpice, c’est surtout une église achevée au milieu du 18ème siècle qui a perdu une grande partie de son décor à l’époque de la Révolution française et que l’on s’est employé à redécorer au 19ème siècle. De nombreuses commandes ont ainsi été passées à Delacroix et à de nombreux peintres de son époque m’a expliqué Daniel: « Pour réaliser cette commande du Préfet de Paris de l’époque, Delacroix a installé son atelier dans le quartier, là où est aujourd’hui situé le musée Delacroix, place de Furstenberg », précise François pour l’anecdote.

En entrant dans l’église, dans le bas-côté droit, la chapelle des Saints-Anges renferme trois œuvres d’Eugène Delacroix et non des moindres, explique François. Achevé en 1862, le décor de cette chapelle comprend le dernier chef d’œuvre du maître, à l’époque au faîte de sa gloire et qui devait disparaitre l’année suivante : « La lutte de Jacob et de l’Ange ». En face, les visiteurs peuvent aussi admirer « Héliodore chassé du temple » et, au plafond, « L’archange Saint-Michel terrassant le dragon ». « Delacroix livre ici un ensemble à la hauteur de son œuvre », renchérit Daniel.

Tous deux précisent que le projet ne se limite pas à la restauration des Delacroix. « Les œuvres doivent bien sûr être restaurées, mais une partie du décor de la voute a disparue et doit être remplacée, un grand vitrail doit également être rénové et, le but étant la mise en valeur de ce patrimoine, un travail d’éclairage doit être réalisé », précise Daniel. « Nous avons trouvé un mécène parmi les entreprises qui travaillent avec la Fondation, mais cela ne suffit pas : pour restaurer la chapelle et les trois peintures, 170 000 euros sont nécessaires », ajoute François.

24 h de Vélib’, un chant d’amour dédié à Paris !

Le partenariat avec les 24h de Vélib’ offre une chance exceptionnelle de lever des fonds pour la réalisation de ce projet mais aussi de faire connaître la Fondation aux parisiens et aux entreprises qui s’engageront en créant leur équipe.

« Vélib’ est un moyen de se promener dans Paris, de découvrir la ville et son patrimoine », souligne François. Pour les 24h du Vélib’, les bénévoles de la Fondation, tous des retraités passionnés par la sauvegarde du patrimoine, « vont tous aller pédaler pour récolter des fonds », promet François qui aime ce principe de pouvoir « rouler pour une association, gracieusement ! ». D’autant que le parcours se fera sur les Champs-Élysées, pas le pire endroit en matière de paysage parisien symbolique de notre patrimoine…

De son côté Daniel apprécie qu’il n’y ait pas qu’une dimension financière, si importante soit elle, dans cette opération mais également « un volet culturel ». En participant, les Parisiens prennent « une forme d’engagement, aux côtés de la collectivité, en faveur du Patrimoine ; ils deviennent acteurs de cette opération, et cela permet de les sensibiliser et de les responsabiliser : chacun peut jouer un rôle dans la conservation du patrimoine, ce n’est pas seulement l’affaire de nos élus », estime Daniel.

« Si on se met à la place des participants qui vont avoir le choix entre rouler pour une fondation en faveur de la santé, une autre pour l’écologie et la Fondation du Patrimoine, ils vont peut-être être tentés de privilégier les premières par rapport à notre Fondation », s’interroge François. « Mais notre travail est utile », souligne-t-il : « car il y a beaucoup à faire dans Paris, de nombreuses églises sont couvertes de filets en attente de restauration et la Ville ne peut pas entretenir seule tout son patrimoine, alors on aimerait que certains viennent pédaler pour nous aider », conclut-il. Alors envie de devenir l’une des petites mains de Delacroix en rendant toutes ses couleurs au dernier chef d’œuvre du maître ?

http://www.dailymotion.com/video/xr3ul7

Découvrir la Fondation du Patrimoine

Toutes les informations sur les 24h de Vélib’

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

[…] km relay with 400 bikes to raise funds for Good Planet, Mécénat Chirurgie Cardiaque, and the Fondation du Patrimoine . Bike on down! Share this:TwitterFacebookLike this:Like3 bloggers like this. Tags: bike, […]

RAFAELA dit :

génial! Je pédalerai aussi 🙂

Gérard DENIS dit :

Bonne chance aux 24 heures du Velib !
Une super idée.
J’irai pédaler !

[…] Pour connaître la deuxième association soutenue, c’est par ici. […]

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...