<< Banlieue

Les dix commandements du Vélibiste / à Vélib’
vendredi 2 mars

Les dix commandements du Vélibiste / à Vélib’

Pierre
57Je partage

 

Vous découvrez le système Vélib’ et vous vous demandez tout ce qu’il faut savoir avant de monter en selle ? Vous êtes utilisateur occasionnel ou régulier et vous avez envie de passer pro ? Bienvenue, cet article est fait pour vous. Vous y apprendrez tous les trucs et astuces pour profiter pleinement de votre abonnement, éviter les petits soucis d’utilisation, et même aider vos collègues à Vélib’. Cet article est un condensé d’articles publiés sur ce blog mais comme  tout le monde n’a pas le temps de tout lire, nous avons résumé pour vous l’essentiel.

Si vous êtes nouveaux ou que vous envisagez d’utiliser Vélib’ durant votre séjour dans la Capitale, les numéros 1, 3 et 7 vous concernent tout particulièrement, lisez les avec attention.


1- Ton vélo, tu testeras.

Comme le dirait Mary Poppins, pour bien faire, il faut bien commencer. Sans un vélo en bon état, vous n’irez pas loin

– Faites tout d’abord un contrôle visuel du vélo (chaîne, pneus, autre problème visible)

– Positionnez-vous à droite du Vélib’

– Soulever le vélo par la selle

– Passez en vitesse 3 (c’est celle que vous utiliserez le plus souvent aussi elle doit passer correctement et rester enclenchée)

– Donner un coup de pédale (la roue doit tourner librement et ne pas s’arrêter tout de suite)

– Donner un coup de frein arrière

– Régler la selle

– C’est parti

NB : On ne peut pas tester l’éclairage et la roue avant sans décrocher le vélo aussi assurez-vous de tester ces deux éléments avant de partir. S’ils fonctionnent mal, vous pouvez raccrocher votre vélo pour en reprendre un autre immédiatement.

2- La selle, parfois, tu retourneras

Ce commandement est très important. Il s’agit d’un code dans la confrérie des usagers de Vélib’ . En cas de problème durant la check list ou après avoir remis le vélo, vous pouvez signaler aux autres utilisateurs un souci afin qu’ils évitent de dérouler toute la check list inutilement. Cela permettra aussi aux agents de maintenance de savoir que le Vélib’ doit être examiné. Ce code est très simple, il suffit de retourner la selle :

– 1/2 tour pour les problèmes rédhibitoires (chaîne déraillée, pneu à plat…)

– 1/4 de tour pour les problèmes plus légers qui n’empêchent pas de rouler (vitesse qui passe mal ou qui ne tient pas, roue voilée…)

3- Ton vélo bien tu raccrocheras

Le non respect de ce commandement est à l’origine de nombreux problèmes aussi faut-il bien suivre la procédure. Rappelons que de nombreuses personnes remettent mal le Vélib’ et que celui-ci ne se verrouille pas (et dans ce cas, si quelqu’un de mal intentionné le récupère, votre caution de 150 euros sera débitée). Pour bien faire, il faut enclencher à fond la lame dans la bornette. Pour vérifier que le Vélib’ est correctement raccroché, 2 éléments FONDAMENTAUX :

– Le double bip

– La diode verte

En cas de doute, par exemple si le double bip ne s’est pas fait entendre, que la diode n’est pas verte ou que la confirmation a été un peu longue, une seule chose à faire : s’identifier à la borne pour vérifier que le retour a bien été enregistré et imprimer une « attestation de restitution de vélo ». Si la borne vous indique un vélo en cours de location, cela signifie que votre vélo n’a pas été correctement restitué.

En cas de problème, si la diode vire au rouge par exemple :

– Contacter Allo Vélib’ immédiatement. Vous pouvez le faire à partir de la borne elle-même  ou de votre téléphone : 01 30 79 79 30

– Si le service est fermé, assurez-vous que le verrouillage est effectif (pour éviter que quelqu’un ne parte avec votre vélo) en faisant coulisser légèrement le vélo et en vérifiant donc qu’il est verrouillé. Notez ensuite l’heure, les numéros de la borne, de la bornette, du vélo et appelez dès la réouverture.

– Si vous êtes sûr qu’il s’agit d’un bug (la diode est passée au rouge mais le vélo est verrouillé), vous pouvez signaler à la borne, la bonne restitution du vélo. Le système informatique prendra en compte le retour du vélo et la course sera clôturée lors du passage du technicien cycle. Appelez le service client pour que l’incident soit résolu dans les meilleurs délais.

3- bis L’antivol, correctement tu utiliseras

L’antivol c’est simple mais il faut savoir deux choses  quand on veut repartir : pousser l’antivol dans la serrure et tourner la clé en même temps. Rappelons que l’antivol doit être réservé à des arrêts très courts et que vous devez garder votre vélo à l’œil.

4- Les Vélib’ au rouge tu vérifieras

Ce réflexe est un comportement citoyen. Sur les stations que vous utilisez tous les jours, vérifiez que les vélos au rouge sont bien immobilisés par la maintenance et que ce ne sont pas des vélos mal remis. Pour cela, rien de plus simple, essayez de faire coulisser un peu le vélo. Comme on l’a déjà vu, normalement, la lame coulisse un peu dans la bornette. Indice : on voit souvent qu’un Vélib’ est mal raccroché car on voit plus la lame que d’habitude. Si vous tombez sur un vélo mal remis, remettez-le correctement en enclenchant à fond la lame dans la bornette.

5- Les touristes et les nouveaux tu aideras

L’aide que vous pouvez apporter se divise en deux catégories :

– des explications sur le fonctionnement du service comme l’aide à la prise d’abonnement, les détails sur les conditions d’utilisation (pas plus de 30 minutes par trajet…)

Acheter un ticket 1 et 7 jour(s) en ligne ou depuis un mobile

– des conseils dans la résolution des problèmes : bien souvent les gens qui voient leur Vélib’ passer au rouge quand ils le rendent ne savent pas quoi faire (mais vous, oui, maintenant que vous avez lu le point 3. Comment ça vous ne vous en souvenez plus ?)

Les stations vélib’ parlent 5 langues!

6-  Les dysfonctionnements tu signaleras

Un vélo au vert que l’on ne peut pas emprunter, un haut parleur mal réglé sur une borne, un Vélib’ abandonné… Le service Vélib fonctionne mieux quand tout le monde s’y met. Un coup de fil à Allo Vélib’ et un technicien passera régler le problème. Les utilisateurs suivants vous en seront redevables.

7- Toujours courtois tu resteras

En station, n’hésitez pas à aider les autres Vélibistes

Durant votre trajet, la courtoisie entre vélos et envers les autres catégories d’usagers (piétons, voitures) passe aussi par le respect du code de la route. Ce n’est pas fait pour vous embêter mais pour préserver votre sécurité. Les règles du code s’appliquent aussi aux vélos même si vous ne vous pensez pas concernés (pas de portable ni d’alcool au guidon entre autres). Et un petit rappel : les accidents les plus nombreux impliquant des cyclistes sont des ouvertures de portières alors soyez prudents quand vous longez des files de voiture. Quant aux angles morts, vous le savez, une seule consigne : évitez d’être dedans.

Danger, angle mort

8- Ton abonnement tu renouvelleras

Vérifiez bien la boîte mail donnée lors de votre inscription (ainsi que son dossier Courrier Indésirable). Mieux, mettez un rappel sur votre portable un mois avant la fin de votre abonnement.

Gérez votre abonnement grâce à la rubrique « Mon compte ».

8- bis Les vélos sur les hauteurs tu remonteras

En plus de vous faire les muscles et d’améliorer la régulation, tout Vélib ramené dans une station V+ (souvent sur les hauteurs de la Capitale) vous rapportera 1/4h de bonus. Ces bonus se cumulent et vous pourrez ainsi faire des ballades le WE sans vous préoccuper du compteur.

9- Le blog tu visiteras

C’est l’endroit incontournable pour suivre l’actu Vélib’, pour les bons plans, mais aussi pour dialoguer avec la vingtaine d’usagers qui vous représentent auprès de la Mairie et de JCDecaux (le gestionnaire du service).

10- De tout cela, des bénéfices tu retireras

– Vous le savez, le vélo est bon pour la santé, ce n’est pas notre spécialiste santé qui nous contredira.

– Fini les embouteillages à Vélib’, vous doublez allégrement les voitures bloquées dans les bouchons.

– Vélib’ c’est aussi bon pour vous faire faire des économies. A un peu plus de 2 euros par mois pour un nombre illimité de trajets, difficile de faire mieux.

– Et enfin, si vous respectez ces 10 commandements du Vélibiste, non seulement vous pouvez avoir l’esprit tranquille, les problèmes ne vous font pas peur mais en plus, vous pouvez désormais aider les autres Vélibistes. Et mine de rien, rendre service…ça rend heureux.

Et voilà, si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les rajouter dans les commentaires.

Pierre, membre du Comité des Usagers Vélib’

securitevelib

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Mathieu_exCO dit :

@peaux-cibles

Le désespoir par rapport au comportement de certains ?

peaux-cibles dit :

Quelle attitude adopter lorsque vous attendez un vélib depuis 10 mn et qu’enfin un arrive. Mais l’utilisateur déclare qu’il veut le reprendre et le bloque en restant dessus les quelques minutes de délai pour que sa carte refonctionne?

Mathieu_exCO dit :

@Mohamed Paz
C’est vrai, il est de 3 minutes.

Mohamed Paz dit :

Bonjour,
Je suis abonné et apparemment il y a un délai minimum entre la 1ère prise d’un vélib (que l’on repose ensuite) et la seconde prise. Est-ce vrai? si oui, de combien de temps est-il?
Merci

Nicolas-Frederic dit :

Je ne me déplace qu’à velib à Paris ! Même quand il pleut et quand il neige :-)

Pour ne jamais me tromper quand je choisis j’ai développer une technique infaillible qui me prend pas plus de 3 min.

J’ai écris un article sur le sujet ici :
http://www.comment-economiser.fr/gagner-temps-station-velib.html

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez :-)

ELISABETH - EX COMITE dit :

C’est 2 minutes, c’est sûr !

Mathieu_exCO dit :

@Fulda
Ce délai est mentionné dans les conditions générales d’utilisation de Vélib, il est actuellement fixé à 2 (ou 3 ?) minutes.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...