<< Astuce

Plus de liberté pour les cyclistes avec le tourne à droite !
vendredi 3 février

Plus de liberté pour les cyclistes avec le tourne à droite !

Gildas
43Je partage

Le passage au feu rouge est-il autorisé pour les cyclistes ? La réponse pourrait bientôt être nuancée avec la mise en place du « tourne à droite ». La publication de l’arrêté du 12 janvier 2012 dans le Journal officiel instaure depuis vendredi dernier la création d’une nouvelle signalisation, la création de panneaux « tourne à droite ». La ville de Paris expérimentera ces nouveaux panneaux dès le printemps dans les zones 30 Verdun et Lancry, dans le 10e arrondissement.

 

Une évolution réglementaire très attendue à Paris

Très attendus par les cyclistes et plusieurs fois demandés par la Mairie de Paris, ces nouveaux panneaux vous autorisent à tourner à droite à un carrefour sans marquer l’arrêt au feu rouge, tout en respectant les autres usagers de la route.

Avant de passer au rouge, les cyclistes devront s’assurer que toutes les conditions de sécurité sont réunies et si un panneau « tourne à droite » a été installé sur le poteau du feu tricolore.

Les piétons passant au vert conservent la priorité ainsi que les véhicules circulant sur la voie transversale.

Les cyclistes reconnaitront ces panneaux à la forme triangulaire, bordé de rouge et pointe en bas. Un pictogramme placé au centre représente un vélo jaune et une flèche indique que le cycliste est autorisé à tourner à droite. Le panneau a la même signification que le feu jaune clignotant.

 

Des mesures en faveur des modes de déplacement doux

Comme la généralisation des doubles sens cyclables en zone 30, cette mesure vise à encourager le développement du vélo en ville grâce à une circulation plus fluide.

Déjà en place en Belgique, en Allemagne et dans les pays Scandinaves, ce procédé a été mis en œuvre à titre expérimental dans les Communautés urbaines de Bordeaux, de Strasbourg  et de Nantes dont le bilan a été satisfaisant.

Suite à l’expérimentation de cette nouvelle réglementation aux feux des quartiers Verdun et Lancry, l’installation des panneaux « tourne à droite » pourrait être déployée sur d’autres feux de la capitale, en priorité dans les zones 30.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

celou66 dit :

@Rik Gheysens: il parait que les anglais roulent à gauche. Un débat?

Pierre_CO dit :

Peut-être mais je ne vois absolument pas l’intérêt d’un tel débat. Cela s’appelle du pinaillage.

Mathieu_CO dit :

Pierre, tu es peut-être un petit peu excessif dans ta réaction 😉

Rik Gheysens, sur les erreurs éventuelles dans les informations de l’article, il faut voir ça avec son auteur. Sur le fait de savoir si on met tel ou tel panneau, franchement ça change quoi ? Des pays ont bien des feux qui passent au rouge/orange avant de repasser au vert, d’autres ont des feux horizontaux, encore d’autres de l’autre côté du carrefour où il faut s’arrêter, les limitations de vitesse ne sont pas les mêmes suivant le type de route… Ça change quoi au final franchement tant que c’est compréhensible ?

Pierre_CO dit :

Qui s’en fout?

Rik Gheysens dit :

La première qualité d’une information est qu’il soit exacte. Au lieu d’écrire: « Déjà en place en Belgique, en Allemagne et dans les pays Scandinaves, ce procédé a été mis en œuvre à titre expérimental dans les Communautés urbaines de Bordeaux, de Strasbourg et de Nantes dont le bilan a été satisfaisant. », on devrait écrire: Le procédé avec des panneaux n’existe ni en Belgique, où la législation concernant le tourne à droite a été bloqué (le gouvernement est contre le tourne à droite), ni en Allemagne.
En France, le procédé a été testé à Nantes et a été généralisé récemment. A Bordeaux, il y a une expérimentation avec une nouvelle signalisation. A Strasbourg, un feu spécifique au « tourne à droite » destiné aux cyclistes a été installé. Récemment, on a commencé à introduire aussi les panneaux récemment paru dans le Journal Officiel.
Il me semble que la France est le seul pays où on a réglé le tourne à droite avec des panneaux de priorité.

Pierre_CO dit :

Pourquoi faut-il toujours que certaines personnes créent des problèmes quand d’autres appliquent des solutions? Rien n’est jamais parfait mais il faut savoir user du compromis.

Mathieu_CO dit :

@Rik Gheysens
Ah donc c’est un bête problème de bureaucratie finalement ? Le message est pourtant clair, et ce panneau correspond dans l’idée à tous les exemples que tu cites : les vélos sont tenus de céder la priorité aux véhicules venant de la gauche, les autres véhicules de respecter le feu rouge. C’est pas plus compliqué que ça, et compréhensible par tous.

Rik Gheysens dit :

@ Mathieu_co
1. Par la signature de la Convention de Vienne, la France a promis de respecter la signification des signaux. Les signaux de priorité ne peuvent jamais être utilisé pour annoncer un permis pour franchir les signaux lumineux tricolores. Les signaux de priorité sont là pour notifier des obligations, des limitations ou des interdictions.
2. Autres solutions?
– Etats Unis: une enseigne avec le texte « After stop Right turn permitted on red ». Les automobilistes et les cyclistes doivent donc d’abord s’arrêter et puis, après un contrôle, peuvent éventuellement tourner à droite si la voie est libre.
– Pays Bas: une enseigne avec le texte « Rechtsaf voor fietsers vrij » (tourne à droite pour cyclistes (est) libre).
– Allemagne: ils ont la flèche verte sur un fond noir (Grünpfeil) pour automobilistes et cyclistes. Il doivent s’arrêter d’abord, puis éventuellement tourner à droite si la voie est libre.
A Bordeaux on a expérimenté avec un tourne à droite qui clignote. C’est un signal supplémentaire aux feux rouges. Ca coûte beaucoup mais dans ce cas, personne n’a l’impression de devoir négliger les feux rouges.

Mathieu_CO dit :

@Rik Gheysens
Quel est le problème avec le panonceau ? Quelle différence avec la flèche orange clignotant ? Quelles sont les autres solutions disponibles et non « coûteuses » ?

Rik Gheysens dit :

L’apparition des nouveaux panonceaux dans le Journal Officiel est une grande erreur. Elle est en contradiction avec la Convention de Vienne sur la signalisation routière (1968).
Ces panonceaux ont la forme des signaux de priorité : la forme d’un triangle équilatéral dont un côté est horizontal et dont le sommet opposé est en bas; le fond est blanc ou jaune, la bordure est rouge. Ces signaux de priorité doivent donc être classés sous les signaux de réglementation (art. 5) : « ces signaux ont pour objet de notifier aux usagers de la route les obligations, limitations ou interdictions spéciales qu’ils doivent observer ». Les signaux de priorité ne peuvent donc jamais avoir pour objet de donner la permission aux cyclistes de négliger un feu rouge.
L’article 23 de le même Convention indique d’ailleurs que le feu rouge signifie interdiction de passer. On ne peut pas miner ce principe par des panonceaux.
Parfois, des rédacteurs se réfèrent à la Belgique où les nouveaux panonceaux seraient introduit récemment dans le Code de la route. Mais en Belgique, la législation nouvelle est en contradiction avec l’article 6.3 du Code qui stipule que les signaux de priorité placés près d’un feu rouge ne comptent pas quand ces feux rouges fonctionnent. Dans l’attente d’une nouvelle décision, ces nouveaux panonceaux ne peuvent donc pas être installés en Belgique.
Ce serait un grand soulagement et aider à éliminer des contradictions dans le Code de la Route si ces panonceaux seraient rayés en France de même qu’en Belgique. A mon avis, la France et la Belgique sont les seuls pays au monde qui ont utilisé des signaux de priorité pour régler le tourne à droite. Ce serait un beau geste si le maire de Paris mettrait fin à cette expérimentation non réglementaire et coûteuse. D’autres solution qui ne sont pas contradictoires avec la législation internationale sont disponibles.

Squale dit :

De toutes façons, les véhicules motorisés (camions, voitures , motos, etc.) ne respectent pas vraiment les « plus petits » qu’eux, alors est-ce que cela changera grand chose pour nous, cyclistes?!…

Zorglub dit :

Idée sympathique.
Vivement qu’elle soit généralisée !

tom4_CO dit :

oui, c’est ce que je dis, certains le font, comme certains pietons traversent n’importe où, et certains automobilistes se garent sur les pistes cyclable.
mais tous ne le font pas .Roulant tous les jours en vélo/vélib, je peux vous assurer qu’il y a une forte majorité de vélo qui s’arrêtent aux feux, et que ça fait bien longtemps que je n’ai pas vu un vélo rouler sur le trottoir

tom4

Exploser dit :

Bon, c’est vrai que ce droit, on le prenait déjà, et qu’on roule effectivement sur les trottoirs, et qu’on ne s’arrête pas trop aux feux, et qu’on remonte les sens interdits. Tous les cyclistes ne le font peut-être pas. Mais beaucoup le font, moi y compris.

tom4_CO dit :

Merci Robert pour cette remarque pleine de bon sens et tout à fait appuyé d’arguments indéfendables. Je suppose que pour être aussi affirmatif, vous disposez de nombres de chiffres et statistiques prouvant que les cyclistes roulent sur les trottoirs et grillent les feux. POur ma part, je trouve que les automobilistes roulent comme des sagouins, que les pietons traversent n’importe comment et confondent les pistes cyclables avec des trottoirs, et que les motards et scooter prennent tous les voies de bus.

c’est bon?

tom4, sérieusement, postez vous à un feu, et comptez combien de voiture, 2RM et velo grillent les feux

Robert dit :

Autoriser les cyclistes au « tourne à droite », c’est leur donner un droit qu’ils prennent déjà ! A quand l’autorisation de de d’utiliser les trottoirs ? Les embouteillages ou les sens interdits ne sont pas une raison d’utiliser les trottoirs : les cyclistes doivent redevenir piétons lorsqu’ils utilisent les trottoirs.

Thomas dit :

Complètement favorable à ces nouvelles mesures, comme les double sens. La circulation des vélos doit être encouragée et fluidifiée par tous les moyens. Bravo pour ces initiatives courageuses !

Sanvoisin dit :

Très bien, dès que possible

Christiane dit :

C’est du bon sens, et à condition en effet de respecter la priorité des piétons. Et franchement, ces panneaux ne devraient pas être nécessaires, histoire de faire faire des économies… J’espère aussi que le passage du feu rouge sera étendu, tjs sous la responsabilité du cycliste de respecter la priorité. Cordialement

celou66 dit :

@Mr Alain Artigaud ou Jules: alias le protecteur des causes inutiles. La mise en place du droit de tourner à droite n’est pas accidentogène et marche même très bien, alors pourquoi défendre des automobilistes qui ne font pas attention et ont entre les mains(ou les pieds) des engins de plus d’une tonne?
Attaquez vous à la défense des cyclistes si vous souhaitez un véritable combat

Jules dit :

@Mathieu

Je ne parle pas des piétons, mais des véhicules terrestres à moteur sur la voie transversale, c’est-à-dire celle où le feu est vert.

Il est précisé que les véhicules sur la voie où le feu est vert seront prioritaires.

On peut donc considérer que le cycliste qui tourne à droite, « grille » la priorité et a un accident avec un automobiliste qui avait la priorité, est fautif.

Sauf que, selon la Loi de 1985, cette faute n’est pas de nature à exclure son droit à indemnisation.

L’automobiliste reste donc tenu de l’indemniser même s’il n’y est pour rien, sans que la réciproque ne soit possible.

Mathieu_CO dit :

@oursbh
Je ne crois pas que rouler sur le trottoir sur le prétexte que la route est embouteillée soit vraiment une chose à faire : non seulement c’est interdit et c’est dangereux, mais en plus cela donne une très mauvaise image des cyclistes.
La meilleure chose à faire est de trouver un itinéraire bis ou d’attendre dans le trafic, et dans le même temps de faire remonter (avec d’autres !) les remarques à la direction de la voirie de la mairie de Paris pour que quelque chose puisse éventuellement aménagé (si ce n’est pas déjà prévu)

@Mr Alain Artigaud
Faut-il rappeler que plus de la moitié des accidents impliquants des piétons à Paris sont de la faute des piétons qui ont traversé la chaussée n’importe comment ? Que les cyclistes sont la deuxième population la moins responsable des accidents dans lesquels elle est impliquée (derrière les bus) ? (chiffres de la Préfecture, disponibles sur leur site internet dans le document « Sécurité routière et accidentologie dans l’agglomération parisienne – Bilan 2010 ») Que la totalité des cyclistes sont également des piétons assez régulièrement ?
Attaquez-vous plutôt aux voitures qui ont oublié que le piéton était prioritaire lorsqu’il veut s’engager sur un passage protégé… Tu t’y es tellement habitué que ça ne te dérange même plus !

Emmanuelle-CO dit :

@Mr Alain Artigaud
la marche à pied mode écolo bien sur mais peu efficace quand on doit se rendre au travail et qu’on a 5, 10 km… à faire ce n’et pas très efficace
tolérance tolérance où es tu ?
vous n’avez rien d’autre à faire ?

Mr Alain Artigaud dit :

Déjà qu’en tant que piéton je ne suis plus en sécurité sur le trottoir… maintenant vous y ajoutez les passages cloutés. Désolé mais le vélo et les 2 roues sont plus dangereux que le piéton, qui reste les moyen le plus écologique et le moins dangereux.
J’étudie les moyens juridiques pour interdire cette nouvelle pratique

oursbh dit :

Je l’avoue, il m’arrive de rouler sur le trottoir… parce qu’à certains endroits il est impossible de rouler à vélo sur la route complètement embouteillée, et que, par contre, les trottoirs sont très, très larges. Je parle en particulier du tronçon de l’avenue du Général Leclerc entre Alésia et la Porte d’Orléans (dans le sens Alésia / Porte d’Orléans) : pas de couloir réservé aux bus ou aux vélos, des embouteillages permanents, et des trottoirs immenses… Cherchez l’erreur ! Je précise que quand je roule sur le trottoir je le fais très lentement et que je n’ai jamais effleuré le moindre piéton… En revanche je me suis très souvent faite insulter par des piétons furieux de me voir… Alors que les voitures crachant leurs gaz d’échappement à l’arrêt juste à côté pouvait leur faire comprendre pourquoi je me trouvais là.
La solution serait évidemment de créer une piste cyclable sur une petite portion du large trottoir… Une piste cyclable sur laquelle je suis certaine que les piétons marcheraient comme ils le font très, très, très souvent (mais sans que je les insulte pour autant !)

Mathieu_CO dit :

@Chris
Le double-sens cyclable et le tourne à droite sont deux dispositions du code de la route votées par l’Assemblée Nationale et le Sénat, actuellement de majorité UMP. La mairie de Paris ne fait donc que mettre en place la législation, qui pour l’instant n’a pas été à l’origine du moindre accident recensé. Le tourne à droite existe déjà pour les voitures, je ne vois pas pourquoi il serait plus problématique pour les vélos.
Sur le nombre de morts à vélo, comme dit Pierre il pourra difficilement baisser…

Frison Annie dit :

C’est une idée intéressante pour que le vélo ne démarre pas avec les voitures quand le feu passe au vert. Le démarrage est toujours un bref instant d’instabilité pour le deux roues et peut être dangereux si les voitures démarrent vite

Pierre_CO dit :

@ Chris. C’est sûr qu’elle ne pourra pas diminuer le nombre de morts en cycles puisqu’il y en a eu 0 l’année dernière. Quand on ne connait pas le sujet, on se tait au lieu de dire des âneries sans fondements.

Chris dit :

Encore du grand n’importe quoi!
C’est sur qu’entre le passage au feu rouge, les sens interdit autorisé alors qu’on ne peut pas se croiser, la mairie de Paris veut augmenter son nombre annuel de morts en cycles cette année encore!
Je propose une nouvelle idée par anticipation autoriser les cycles sur la bande d’arrêt d’urgence des autoroutes, des périphériques et des voies rapides!

tom4_co dit :

@Mercier : un bon coup de canne dans les dents, ça devrait les calmer.
sérieusement, ça fait bien longtemps que je n’ai pas vu un cycliste rouler sur un trottoir.
il y en a surement, tout comme il y a des pietons qui traversent n’importe où.
mais je suis d’accord avec vous, la place des cyclistes est sur la route, et nulle part ailleurs

MERCIER dit :

Les cyclistes roulent déjà sur les trottoirs sans autorisation à ne pas tenir compte des feux. A 80 ans, comme je ne peux plus les éviter ni leur courir après lorsqu’ils m’ont touchée, il ne me restera plus qu’à rester chez moi : « reste chez toi mémé, sinon je t’envoie au cimetière ».

Alain de Tessières dit :

Il y a bien longtemps qu’aux USA le tourne à droite après arrêt au feu rouge est autorisé aux voitures, ainsi que le tourne à gauche quand la rue rencontrée est en sens unique de la droite vers la gauche. Cela se passe sans problème pour y avoir vécu de 1984 à 1989.

Mathieu_CO dit :

@Jules
Pourquoi donc ? Si un piéton traverse la rue perpendiculaire (traverse donc au rouge) et fait chuter le cycliste ayant tourné à droite, je ne vois pas pourquoi le cycliste ne pourrait pas être indemnisé. Il s’agit ici d’une simple situation de carrefour avec « cédez le passage ».

@Albert
Zéro mort à vélo l’année dernière dans Paris, je t’accorde que ça ne peut effectivement qu’être pire (ou stable) les années suivantes. De là à ce que le tourne à droite en soit à l’origine, il n’y a qu’un pas que je trouve bien trop gros pour être franchi ^^

Victorine dit :

Etant donné que le code de la route s’applique AUSSI aux cyclistes (contrairement à ce que la plupart d’entre eux pensent), je trouve très bien (étant moi-même cycliste assidue) que ce même code s’adapte aux nécessités des cyclistes. Je trouve les contre-sens cyclables TRES pratiques et moi qui m’arrête toujours aux feux rouges, je vais avoir le plaisir de passer, désormais. C’est une bonne idée!

albert dit :

ça fera encore des morts supplémentaires!

Jules dit :

Y’aura-t-il un aménagement de la Loi n° 85-677 du 5 juillet 1985 de manière à ce que le fait, pour un cycliste, de tourner à droite dans les cas où le « tourne à droite » est autorisé, soit de nature à limiter voire à exclure son droit à indemnisation en cas d’accident avec un véhicule terrestre à moteur circulant sur la voie transversale ?

Mitcheou dit :

Bonne initiative. Pourvu qu’elle se généralise. Pourvu aussi que se généralise le double-sens-velo.

Sans jamais oublier le civisme (piétons, vélos et autos), mais c’est un autre débat.

Pour les autos j’ai une idée : parkings gratuits en périphérie de Paris et circulation payante dans Paris. Mais c’est aussi un autre débat.

MELINE dit :

TRES BONNE INITIATIVE

Mathieu_CO dit :

@Yann SCHALBURG
Peut-petre pas « pratiquement aucun », mais certainement « pas suffisamment » (de l’ordre du même taux que les piétons qui traversent dans les règles je dirais).
Cela donne effectivement une mauvaise image du cycliste, en plus d’être un danger pour les piétons… et les cyclistes eux-mêmes.

Yann SCHALBURG dit :

C’est comique! Pratiquement aucun cycliste ne s’arrête au feu rouge, piétons ou pas. Ils roulent sur les trottoirs en toute « liberté ». J’aime bien les vélib et je suis un utilisateur assidu mais je DÉTESTE cette attitude de frustrés.

pierre dit :

Voilà un de la veille :
http://www.levif.be/info/belga-politique/le-tourne-a-droite-cycliste-sera-mis-en-place-sans-bruler-les-etapes/article-4000053977626.htm
c’est encore à l’état de projet, et ici à Bruxelles je n’ai pas encore vu l’ombre d’un panneau de ce type. Par contre contrairement à Paris 100% des sens interdits ont une exception pour les vélos, c’est agréable (juste un peu dangereux dans certaines rues étroites…)

tom4_co dit :

A la lecture de l’article, on se dit que c’est « presque » bon. L’article date du 7 février, en auriez vous un plus récent?
En tout cas, j’ai vu les panneaux à Nantes, c’est bien en place, ça marche, et il n’y a pas plus d’accident

tom4

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...