<< Ecologie

Les Vélos en libre-service en Europe, l’étude
mercredi 16 novembre

Les Vélos en libre-service en Europe, l’étude

Marion
4Je partage

« Optimiser le vélo en libre-service (VLS) dans les villes européennes » et aider d’autres collectivités à se lancer dans l’aventure VLS, telle était l’ambition du consortium européen OBIS (Optimising Bike Sharing in European Cities). De septembre 2008 à août 2011, 15 partenaires issus de 9 pays ont compilé et analysé les informations pertinentes sur plus de 50 systèmes de VLS répartis dans dix pays : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Pologne, République Tchèque, Royaume-Uni, Suède. Le fruit de leurs réflexions a donné lieu a la publication d’un manuel de près de cent pages, disponible en plusieurs langues, dont le français.

Un panorama européen

Parmi les systèmes analysés figure bien sûr Vélib’. Le projet OBIS « a été élaboré à la suite du « big bang » du VLS à savoir le début de Vélib’ à Paris et Bicing à Barcelone en 2007 » expliquent les auteurs en introduction. Ce projet a été financé par des fonds européens de l’Agence exécutive pour la compétitivité et l’innovation (AECI) dans le programme « Intelligent Energy Europe ». Si les systèmes existants diffèrent par leurs modèles – systèmes de haute technologie avec des milliers de vélos en circulation ou systèmes plus petits, moins couteux avec des taux d’utilisation inférieurs – les différentes expériences peuvent aider à la mise en œuvre et l’optimisation des systèmes de VLS. L’ouvrage propose à la fois des recommandations politiques (stratégies et acteurs, modes de financement, arguments fréquents pour s’opposer aux VLS), un panorama des systèmes en Europe et enfin un guide et des recommandations pratiques pour la planification, la mise en œuvre et l’optimisation des systèmes.

Sur le panorama européen, j’ai noté que les VLS sont plus populaires dans les pays d’Europe du Sud qui n’ont pas de tradition cycliste, les pays d’Europe centrale et du Nord ayant de nombreux systèmes mais moins utilisés. Il y a ainsi une utilisation modérée dans les pays de cyclistes convaincus où les infrastructures cyclables et la part modale du vélo est historiquement plus importante. A l’inverse dans les pays de « néo-cyclistes » comme la France les VLS sont devenus très populaires.

De nombreux facteurs influencent les performances et la définition même des systèmes de VLS : choix de matériels et technologie, de la taille et densité du système (la plupart ne couvrent que l’hyper-centre), de disponibilité du système, uniquement de jour ou aux beaux jours en fonction des caractéristiques liées au climat, à la demande ou encore aux coûts… Les tarifs sont d’ailleurs le reflet des objectifs fixés (utilisation quotidienne de courte durée ou avec un prix plafonné pour des locations de plus longue durée) et aussi des facilités mises en places pour l’intermodalité avec les autres transports en commun…

J’ai interrogé Alberto Castro Fernández (University of Technology de Vienne), en charge du recueil des données sur les 51 systèmes de VLS analysés sur le Vélib’ en particulier.

Est-ce que Vélib’ est un système original par rapport au 50 autres systèmes de vélos en libre-service étudiés ? Et si oui en quoi ?

Il n’y a pas un système de vélos partagé identique : d’une ville à l’autre les systèmes sont très différents. Cependant selon moi Vélib’ est très original car il s’agit du plus important système de vélos en libre-service d’Europe. Et cela a beaucoup de conséquences. Si l’impact des effets positifs associés au VLS peut être accru, les problèmes à résoudre sont aussi plus importants. Le bon fonctionnement de Vélib’ est peut être la preuve que les systèmes de grande ampleur peuvent fonctionner. Donc d’une certaine manière Vélib’ est un fer de lance et son défi est d’arriver à dépasser ses limites pour rester un succès.

Quel système est selon vous le plus proche de Vélib’ ?

Le Velo’v de Lyon était un bon précédent, Bicing à Barcelone un sympathique concurrent, le plus gros système mondial, celui de Hangzhou en Chine est une bonne opportunité d’en tirer des enseignements et le Cycle Hire de Londres, nouveau venu dans les systèmes de grande ampleur contribue à alimenter les réflexions avec de nouvelles stratégies et idées.

Il est question dans le manuel du « big bang » des VLS en 2007 avec l’arrivée de Vélib’ et Bicing à Barcelone : en quoi Vélib’ participait-il de ce « big bang » ?

Ces deux systèmes ont démontré que ces modèles de VLS à grande échelle dans de des cités emblématiques étaient réalisables. Peut-être aussi parce que, étant lancés dans de grandes villes, ils ont eu un grand impact médiatique. Du coup, de nombreuses municipalités ont entendu parler des systèmes de VLS et ont décidé de se lancer à leur tour.

Est-ce que Vélib’ peut-être un modèle pour d’autres villes ou est-ce que certaines de ses caractéristiques le rende unique ?

Vélib’ est exemplaire en raison de son échelle et il est intéressant de voir comment fonctionnent les VLS à une si grande échelle. Je ne pense pas que Vélib’ soit unique mais j’ai été surpris de l’importance de son impact sur la société et le marché. L’existence même d’un blog comme « Vélib’ et Moi » ou le nombre de produits dérivés liés à Vélib’ témoignent d’autres effets intéressants des systèmes de VLS.

Qu’est-ce que Vélib’ peut apprendre des autres systèmes étudiés ?

Chaque système de VLS est différent et il faut être prudent quand on importe une stratégie locale ou une solution appliquée dans une autre ville. Cependant je pense que tous les systèmes de VLS peuvent apprendre les uns des autres. Il y a actuellement beaucoup de bonnes et même mauvaises pratiques dans les villes étudiées qui contribuent à alimenter le « guide » pour développer des systèmes de VLS. Mais sans objectifs fixés il n’y a pas de succès. Ils doivent être clairement définis et mesurés pour pouvoir déterminer si ce système de VLS est une réussite.

Cet article est le premier d’une série que nous vous proposerons sur les systèmes adoptés par nos voisins, en alternant autant que possible des tableaux nationaux et locaux. L’idée à chaque fois étant de comparer ces données avec Vélib’. Je vous invite d’ailleurs si vous testez des systèmes étrangers à nous le faire savoir en commentaire…

Le projet OBIS : http://www.obisproject.com/

Le manuel (handbook) peut être téléchargé en plusieurs langues

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Via dit :

Ceglia je suis dans le même cas que toi et d’après ce que j’ai pu lire, il y a pas mal de personne dans cette situation. Au mieux tu risques d’attendre longtemps, vélib ne s’embarrasse pas de justificatif.
tu as le choix entre association de consommateurs, DDPP ou médiateur vélib. Pour moi après une lettre recommandée sans réponse pour la 2ème étape c’est dossier à l’DDPP. Courage!
le plus triste c’est quand on aime le vélo.

Ceglia dit :

Velib m’a prélevé abusivement par erreur 150 €. Un conseiller m’a appelé pour s’excuser et m’annoncer que cette erreur serait corrigé dans les jours à venir. L’erreur étant humaine, cela peut arriver. J’ai du appelé ma propriétaire pour reculer la date déchéance de mon loyer qui ne devait être que de quelques jours …mais cela fait presque maintenant 1 mois que j’attends. C’est une honte. Vous ne vous voyez pas les conséquences que cela entraine. Ma propriétaire me harcèle et la banque me prends un peu plus d’argent avec le système des AJIOS. Qui va payer ?

Pierre_CO dit :

Vélib a été une révolution (« un big bang »)dans les VLS au sens où c’est la première fois qu’un tel déploiement est réalisé en terme de nombre de station, de nombre de vélos… A une telle échelle, un système de VLS peut vraiment être utilisé comme moyen de transport, pas seulement comme objet de loisir pour faire quelques promenades. C’est un vrai changement et même si Paris n’a pas été la première ville à utiliser un système de VLS, elle a servi d’exemple à beaucoup de villes qui ont suivi

Elo dit :

On est d’accord que cette phrase ne veut rien dire ? « Il est question dans le manuel du « big bang » des VLS en 2007 avec l’arrivée de Vélib’ et Bicing à Barcelone : en quoi Vélib’ participait-il de ce « big bang » ? »

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...