<< Blog

Vélib’, encore plus proche de vous
mercredi 25 mai

Vélib’, encore plus proche de vous

Marion
23Je partage

Le service Vélib’ connaît actuellement une utilisation encore jamais observée depuis l’ouverture du service. De gros efforts ont été faits pour améliorer l’information en direction des usagers de Vélib’ et pour faire mieux connaître le service à ceux qui ne l’ont pas encore adopté. C’était d’ailleurs une des demandes fortes du comité des usagers Vélib’. Quelles sont les grandes actions menées, les projets et les succès déjà enregistrés ? Le point avec mon complice Gildas, présent comme moi depuis la première heure sur ce blog !

1/ Gildas, ce blog et plus récemment le site Vélib’ ont été entièrement revus et sont de plus en plus fréquentés. Pourquoi ces changements et quels sont les missions de chacun de ces deux grands supports ?

Concernant le site internet, il s’agit pour nous d’accompagner la simplification des procédures d’abonnement de proposer des offres diversifiées, plus adaptées et plus accessibles par un site lui aussi plus pratique et plus facile d’usage.

Pour cela, nous nous sommes appuyés sur les statistiques des rubriques les plus fréquentées, nous avons fait appel au comité des usagers, nous avons également effectué une étude auprès d’un panel d’usagers. L’objectif est bien d’apporter encore et toujours des améliorations. Aujourd’hui, ce site qui offre la possibilité de s’abonner instantanément en ligne au service Vélib’ atteint ses objectifs. Dans les prochaines semaines nous y apporterons encore de nouvelles améliorations comme la rubrique « mon compte » qui prendra un nouveau visage pour devenir encore plus fonctionnelle et pratique. Les abonnés annuels à la formule Vélib’ Classique pourront également changer de formule d’abonnement pour ensuite bénéficier de l’abonnement Vélib’ Passion offrant 45 minutes de gratuité pour chaque trajet effectué (contre 30 min avec Vélib’ Classique).

Concernant le blog, sa fréquentation connaît aussi des records, son rôle central d’information, d’échanges et de débats entre utilisateurs se voit conforté. Sur les 4 premiers mois de l’année nous comptons une fréquentation de + de 160 %. Au-delà de la refonte du blog nous avons souhaité aussi revoir la politique éditoriale. Il s’agit ainsi de consolider son identité en précisant les rôles des « bloggueurs », de permettre aux lecteurs de mieux identifier les sujets traités. Par exemple toi, Marion, tu nous fais part régulièrement de sujets sur le service et son fonctionnement, sur le comité des usagers, la sécurité, des interviews mais aussi des billets d’humeurs qui sont très appréciés. Anne-Sophie, elle, nous invite à redécouvrir la ville avec des bons plans, des adresses méconnues. Pour ma part, travaillant à la Mairie de Paris, j’interviens sur le service, ses nouveautés. C’est un espace ou les utilisateurs de Vélib’, comme les passionnés du vélo peuvent aussi créer du lien entre eux, échanger des bons plans et se rendre service. C’est l’outil incontournable de l’information Vélib’.

2/ Comment toucher les usagers qui ne connaissent pas encore les supports d’information de Vélib’, notamment lorsque l’on a de grandes nouvelles à leur apprendre comme la création des nouvelles offres d’abonnement (newsletter, facebook, appli iPhone etc) ?

Aujourd’hui, tous les outils, ensemble, contribuent à la bonne information des utilisateurs. Le site internet et le blog, mais aussi la newsletter Vélib’ avec plus de 52 000 abonnés, la nouvelle page facebook qui a vu sa naissance il n’y a que quelques mois à peine et qui compte déjà près de 11 000 fans. Les réseaux sociaux, qu’il s’agisse de la page Facebook ou du compte twitter, jouent pleinement leur rôle d’accentuer la proximité entre les usagers et Vélib’, et nous permettent de nous adresser à de nouveaux publics. Preuve de son succès, l’application iPhone et ses 179 000 téléchargements, fait que nombreux sont ceux à demander, exiger devrais-je dire, que nous l’étendions à de nouveaux smartphones. Cela représente un coût non négligeable et nous devons nous appuyer sur le succès de la première pour en tirer des enseignements, mais je peux l’annoncer, nous y travaillons. De plus, dans la rubrique « mon compte » les utilisateurs verront la naissance d’un nouvel encadré en haut de cette rubrique pour qu’à chacun de leur passage, ils puissent être mieux informés.

3/ D’autres opérations qui ne sont pas que virtuelles ont leur rôle à jouer : peux-tu nous en dire quelques mots ?

Oui, nous irons, comme nous l’avons déjà fait, à la rencontre des utilisateurs. D’abord sur Paris Plages où nous pourrons, pendant un mois, place de l’Hôtel de Ville, répondre à toutes les questions des franciliens, des touristes et les accompagner dans leur démarche d’abonnement ou encore, par exemple, lors d’une tournée des facultés à la rentrée universitaire pour assurer le meilleur accueil aux nouveaux étudiants. Puis, comme tu le sais, après le succès de la première édition de la Vélibienne, nous étudions la seconde édition qui pourrait se dérouler 25 septembre prochain. Cet évènement est aussi un moment fédérateur des passionnés du service Vélib’ comme des amoureux du vélo. C’est l’occasion d’aller à la rencontre des utilisateurs mais aussi de partager un bon moment ensemble en faisant découvrir les aménagements cyclables, des itinéraires méconnus…

4/ Le concours photo a été je crois une expérience très concluante avec près de 2 000 photos déposées et 50 000 votes, les accessoires Vélib’ sont aujourd’hui commercialisés dans une centaine de boutiques, il y en a même en vente près de Strasbourg et au Cannet pour l’anecdote ; en quoi ce type d’opérations correspondent à l’esprit Vélib’ ?

Le concours photo, un succès étourdissant. Le blog « Vélib’ et moi » est un lieu d’expression, l’image est un autre mode d’expression. Au-delà d’un mode de transport, Vélib’ nous permet aussi de voir Paris différemment, parfois de s’attarder dans une vie trépidante sur les choses sur lesquelles on ne s’attarde plus ou pas assez souvent. Nul n’imagine Paris aujourd’hui sans le service Vélib’, comme nul n’imagine Paris sans la Tour Eiffel. C’est une autre façon de voir la ville, de profiter de ses multiples facettes, de sa diversité et de ses beautés. Vélib’, c’est aussi le moyen de prendre le temps, un temps pour soi, pour son bien être et un temps pour les autres en privilégiant un déplacement non polluant. Ce concours nous a offert à tous un moment de poésie, une invitation à redécouvrir la Ville grâce à la qualité des photos des participants, une invitation au voyage en bas de chez soi, que ces photographes en soient une nouvelle fois remerciés.

Concernant les accessoires, il s’agit de mettre à disposition des articles malins et pratiques pour la sécurité et le confort des utilisateurs de Vélib’. Pour ma part, je ne me sépare plus du panier qui s’adapte au panier Vélib’. Pour faire ses achats au marché en Vélib’, c’est très pratique ! Il y a aussi les brassards fluorescents ou avec des diodes clignotantes qui permettent d’offrir une plus grande visibilité. Plus d’une centaine de magasins les vendent déjà. Pour la première fois à partir de la mi-juin, il seront également en vente dans le Virgin des Champs Elysées. Il faut dire que cette marque, qui appartient à la Ville de Paris, et donc au patrimoine des Parisiens, représente aussi pour les touristes un souvenir de leur séjour à Paris, un cadeau idéal pour soi et pour des amis.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

chargue dit :

pour remplacer galsn1.velib… sur les Windows phones allez sur m.veliberator.com. Vous retrouverez les mêmes infos, sous une autre mise en page.

Pierre_CO dit :

Oui surtout qu’on vous l’a déjà dit.

Emmanuelle-CO dit :

@ jean menard
stop au ridicule s’il vous plait
votre retraite ville de Paris ne vous permet pas de faire face à une dépense annuelle de 29€ ????
c’est usant comme attitude

Menard Jean dit :

j’aimerais savoir, si pour les agents de la ville de Paris en retraire, est prévu un cas particulier par rapport à l’abonnement?
Merci

tom4_CO dit :

@Roman : pourquoi parlerait on plus des morts en vélib que des morts en vélo ?

tom4

Pierre_CO dit :

Quid du papier qui n’est pas dispo dans les bornes?
Concernant la distribution de tickets dans les bornes, nous avons demandé à ce que des tests soient menés par les agents de terrain afin qu’ils vérifient que le système d’impression de tickets soit opérationnel (on voit moins de problème cependant actuellement). De même pour le système d’appel depuis la borne vers la hotline, il faudrait que ce soit testé régulièrement mais ce n’est pas le cas.

Mathieu_CO dit :

Quid de l’indemnisation?
–> Pour ?
Quid du papier qui n’est pas dispo dans les bornes?
–> C’est-à-dire ?
Quid de la mauvaise foi de JCDecaux?
–> Nous y travaillons, c’est pas facile j’en conviens
Quid des morts en Velib dont on ne parle presque plus passé le 7ème???
–> Parce qu’il n’y a pas eu de 8ème (et heureusement, ce n’est pas un concours)

roman dit :

Quid de l’indemnisation?
Quid du papier qui n’est pas dispo dans les bornes?
Quid de la mauvaise foi de JCDecaux?
Quid des morts en Velib dont on ne parle presque plus passé le 7ème???

CENSURE ou MANIPULATION de l’information, appellez-le comme vous le désirez, apparemment le chiffre de Vélib’ s’en porte bien so…

Mathieu_CO dit :

@ Roman: JCDecaux n’a perdu aucun procès il me semble. Et l’info est bien spéficiée à l’utilisateur, CGAU article 4.4 (3) : Après la restitution du vélo, le Client dispose de 5 minutes pour imprimer, s’il le souhaite, un reçu horodaté attestant de la bonne restitution du Vélo en s’identifiant à la Borne.

Roman dit :

C’est pour cela que JCDecaux a perdu le procès…parce que l’info n’est pas spécifiée à l’utilisateur…

tom4_CO dit :

C’est pour cela que je passe toujours par la borne pour vérifier que le retour a bien été enregistré, voir que j’imprime le ticket

tom4

Roman dit :

Article toujours d’actualité…

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/12/20/01016-20101220ARTFIG00490-des-usagers-du-velib-portent-plainte-contre-jc-decaux.php

CF expérience perso récente, ne me conseillez pas de faire une réclamation, chez Velib’ nous ne sommes considérés que comme des portefeuilles sur pattes si l’on a qu’un abonnement courte durée…

fr dit :

Ah oui, tiens. Disparu. Même si le Win7Mo est minoritaire, ça signifie surtout qu’on privilégie des applications à des web-apps qui devraient fonctionner sur tous les terminaux, en étant juste adaptés en terme de mise en forme.

Typiquement, « l’appli » vélib peut comporter 2 approches :

a. une qui nécessite d’être connecté à internet mais est anonyme, pour la recherche de stations

b. une qui peut renseigner l’utilisateur sur son abonnement, ses trajets, etc, qui a besoin d’une identification, d’échanges sécurisés, et, typiquement, sur un mobile, de ne pas renseigner 50 fois son mot de passe.

Pour booster l’approche a. on fait le choix de l’application, car elle permet de stocker en local les noms des stations, autocompléter, par rapport à la géoloc, etc.

Mais au lieu de niveler progressivement, on segmente complètement le marché via des « apps » qui sont disponibles au gré des développements, d’abord sur iPhone, majoritaire, puis sur Android, un jour (peut-être), puis, plus tard, sur WinMo, etc, en fonction des parts de marché.

Alors que tous ont accès au www, le site velib.paris.fr n’est pas optimisé pour ça en proposant, de base, en haut la recherche de stations, puis, pour le reste des infos d’utilisation, de navigation, de service, etc. Et le site léger a disparu (choix ou erreur de manip ?). De toute façon, il était introuvable…

Mathieu_CO dit :

@pascal: nous essayons d’avoir des infos sur la disparition de ce site. À titre d’info, la part de marché de Windows Mobile/Phone est ultra-minoritaire (6%, devrait descendre à 3% l’année prochaine).

pascal dit :

Même remarque consternée que Sophie … quid de la disparition depuis une semaine de l’application galsn1.velib.paris.fr indispensable pour une utilisation de velib. On nous bassine sur la nouvelle application sur Iphone !!! et on laisse en plan sans explications ni solution de rechange tous ceux (les plus nombreux) qui sont sous windows mobil ???
Inconscience ou mépris des usagés ?
Pascal

Sophie dit :

Bonjour,
depuis quelques jours l’adresse http://galsn1.velib.paris.fr/ ne fonctionne plus. Cette page toute simple et rapide à charger était quand même bien pratique pour avoir les disponibilités des stations que l’on utilise le plus. Personnellement, je n’ai pas accès à la carte des stations du nouveau site depuis mon téléphone. Est ce que quelqu’un sait si cette suppression est provisoire ou définitive?

baudet-collinet dit :

pourquoi la page concernant les vélib abandonnés ne fonctionne t-elle pas ?
Merci,

fr dit :

Ah, oui, j’avais vu ça, mais l’interface est un chouya sommaire, et surtout, avec la géoloc, on pourrait passer la page de questions en boutons autour (oh, tiens, comme l’appli), histoire d’avoir un lien efficace (je lance cette page, depuis l’icone sur le bureau de mon smartphone, c’est parce que je suis à un point précis, et que j’aimerais connaitre les disponibilité places et vélo autour…) Si j’ai besoin de plus, j’ai le formulaire, mais qui vient dans un 2e temps. Ergonomie, quand tu nous tiens. (la géoloc avec les bornes wifi est suffisante dans un premier temps).

Mathieu_CO dit :

@fr : la page dédiée existe déjà http://galsn1.velib.paris.fr/ (mais vu l’URL et la non-publicité autour, bon courage pour la trouver seul..). Mais je parle aussi de tout ce qui peut être fait autour des données, comme ce site (utilisé par JCDecaux!) qui réalise des graphiques de remplissage historiques par station, afin de pouvoir « prévoir » le remplissage d’une station en fonction du jour et de l’heure par exemple.

fr dit :

@Mathieu : en fait, c’est surtout la problématique « un smartphone » histoire d’avoir une application, alors qu’une page dédiée, accessibles de tous les téléphones, en ligne, aurait parfaitement fait l’affaire. Puisqu’il s’agit d’avoir des données en temps réel, autant s’assurer que l’utilisateur est connecté à internet. Après, je ne sais pas si, parmi les api google maps on en a une suffisamment légère pour ne charger que la zone environnante et les stations dessus.

les applications, c’est bien mignon, mais l’intérêt d’internet était quand même le côté disponible sur toutes les plateformes…

Zorglub dit :

Excellente communication multi-canale. Mais de grace, faites modifier l’app iPhone pour que la publicité, récemment ajoutée, soit moins intrusive !!!

Zorglub dit :

Excellente communication multi-canal. Mais de grace, faites modifier l’

Mathieu_CO dit :

« nombreux sont ceux à demander, exiger devrais-je dire, que nous l’étendions à de nouveaux smartphones »

Pour quelle raison les possesseurs d’iPhones (loin de représenter la majorité des smartphones) seraient-ils les seuls à pouvoir accéder aux données sur le service ?
Encore une fois, nous ne demandons pas forcément un développement par la mairie pour les autres plate-formes, car ceci a un coût, mais nous demandons alors de « légaliser » le développement d’applications tierces (smartphone ou non !) sur le modèle de ce qui se fait à Rennes ou sur opendata.paris.fr, afin que tous puissent profiter de ces informations et profiter au mieux de Vélib, sans être surpris par des stations vides ou pleines !

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...