<< Evènement

Paris est un roman
mercredi 27 avril

Paris est un roman

Marion
0Je partage

A vos Vélib’ et à vos plumes, la 3eme édition de Paris en Toutes Lettres débute le jeudi 5 mai. Concerts et bal littéraires, lectures par des comédiens célèbres ou des élèves des conservatoires dramatiques, rencontres avec des auteurs : pendant quatre jours, Paris lit et chante son amour des mots. Pour ne pas perdre son souffle à vouloir tout lire et tout voir en enfourchant son Vélib’, il va falloir faire des choix…

Paris et les parisiens : la plus grande des bibliothèques

Je vous invite à fouiller le programme très fourni consultable en ligne par date et par lieu sachant qu’en plus des partenaires que sont la Gaîté lyrique (stations Vélib’ 3 012, 2 003 et 3 011), le Cent quatre (stations Vélib’ 19 002 et 19 006) et le Point Éphémère (stations Vélib’ 10 037 ou 10 110 et 19 116), des animations sont prévues partout à travers la ville… En guise de préface, quelques uns des événements qui méritent selon moi que l’on enfourche sans hésiter un Vélib’.

Bien entendu, une pléiade d’auteurs seront présents, proposant des rencontres, des lectures et même des résidences, trois d’entre eux investissant trois quartiers parisiens… Mais, plus original, des musiciens et chanteurs nous invitent à visiter leur bibliothèque à travers des lectures musicales inédites, un concept que j’adore. On passe parfois à côté d’un livre car on a la tête ailleurs, qu’on peine à franchir les cinquante premières pages. Il n’y a que l’amour d’autres lecteurs pour un bouquin qui nous fait sortir de nos sentiers battus. Ce n’est qu’en deuxième lecture et parce qu’il m’étais vraiment recommandé que je suis rentrée dans « La Conjuration des imbéciles » de John Kennedy Toole pour totalement y plonger…

La mélodie des mots

J’ai ainsi envie de découvrir les univers de Christophe et Daniel Darc qui interpréteront le « Bestiaire de Paris » du poète et auteur de chansons Bertrand Dimey, hommage au Paris bohème et populaire des années 1960.

Je serai curieuse d’écouter le chanteur du groupe Dionysos, Mathias Malzieu (ci-contre), accompagné de son ukulélé interprétant « Métamorphose en bord de ciel » un roman de sa composition ou encore de me plonger dans la bibliothèque des textes préférés de Stromae

Avec Dick Annegarn à la guitare qui lit Nietzsche, Rimbaud ou Edgar Allan Poe, je parie que le centre quatre va vibrer samedi 7 mai à 21h. Olivia Ruiz et ses musiciens à la Gaité Lyrique le même jour à 20h30 cela peut aussi mériter le détour…

Par ailleurs, parce que lire c’est aussi jouer avec les mots, qui mieux que des comédiens peuvent donner corps à un texte ? Plusieurs grands noms se prêtent au jeu des lectures comme Julie Gayet qui lira « Trois femmes puissantes » de Marie N’Diaye ; Jacques Gamblin pour « La Nuit sera calme » de Romain Gary un auteur que j’ai beaucoup lu ; Charles Berling que j’imagine déjà lancer le célèbre « Aujourd’hui, maman est morte » qui ouvre « L’Etranger » d’Albert Camus.

 

Mais c’est peut-être aussi l’occasion de se frotter à des auteurs ardus comme Barthes puisque Laurent Poitrenaux lira ses « Mythologies » ? De découvrir la pièce en alexandrins sur la crise des subprimes de Frédéric Lordon, « Retournement », présentée par Jacques Bonnaffé et Denis Podalydès entre autres ? Et pourquoi pas se laisser guider dans l’art de l’insulte puisque selon Freud «Le premier être humain à jeter une insulte plutôt qu’une pierre est l’inventeur de la civilisation» !

Ma ville, mon roman

Aux côté de ces têtes d’affiches, il serait dommage je pense de passer à côté des nombreux événements organisés un peu partout avec la complicité des bibliothèques et librairies de la capitale entre autres. J’ai ainsi repéré une balade conférence Zola / Dreyfus dans le 17eme avec l’historien Lucien Maillard et la Compagnie Clarance sur les traces de Zola et de «La Vérité en marche», recueil de ses articles en faveur de l’innocence du capitaine Dreyfus publié il y a 110 ans ou encore une promenade littéraire dans le cimetière du Père Lachaise avec Véronique Thierry. A faire je pense aussi le week-end, un des jardins de lectures avec les élèves des conservatoires d’art dramatique de la Ville de Paris. Vous pouvez également devenir juré du concours de nouvelles www.24heuresdecriture.com :24 auteurs débutants s’enferment 24 heures pour écrire 24 nouvelles. Enfin, très originale, la cartographie collaborative « la ville est un roman ».

Vous pourrez y découvrir le répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature inventés par Patrick Modiano, Céline, Flaubert, Feydeau ; aller sur les traces du « doigt coupé de la rue du Bison » de François Caradec : « Au n°11 de la rue Coëtlogon, dans le sixième arrondissement, le rideau de fer du magasin est en permanence à demi baissé. Ce soir-là, trois ombres sortent de la boutique en prenant garde de ne pas se cogner la tête ». Chacun est invité à contribuer en envoyant ses citations favorites liées à un lieu parisien, une rue. Alors à vous de marquer la ville au son des mots des auteurs que vous aimez.

Laisser un commentaire

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...