<< Bobo

J’ai testé pour vous : le fixie à Paris !
mercredi 20 avril

J’ai testé pour vous : le fixie à Paris !

Anne-Sophie
23Je partage


Par cette belle journée ensoleillée pendant que vous faites bronzette en manches courtes à votre terrasse de café, moi, vaillante blogueuse, toujours prête à se sacrifier pour la cause des parisiens avide de nouveautés : j’ai testé pour vous une après midi en fixie ! Et ce n’était pas gagné !

La tête aérée, les poumons rechargés me voilà troquant mon vélib’ contre un fixed gear, pignon fixe, fixie,… Appelez le comme vous voulez. Eh oui tout est possible !
A peine montée dessus je me suis dis que la légèreté du vélo était très agréable mais, étant dans une pente, le vélo est partit sans moi, premier reflex : freiner ! Mais où sont les freins ?! Ca commence bien : pas de freins, et on fait comment si on veut s’arrêter ?

 

Explications d’une mordue de fixie, Tilly


 

Le pignon fixe c’est d’abord un état d’esprit : tu ne fais plus qu’un avec ta machine ! Parce que c’est toi qui contrôle ton vélo : avancer, reculer à la force de tes jambes.
Pour la petite histoire, les premiers fixies sont apparut chez les coursiers de New York et San Francisco, se faisant voler tout sur leur vélo (du phare aux paniers…), et cherchant toujours à aller plus vite : ils ont allégé les vélos au maximum, en se séparant des freins, des vitesses,…

Initialement conçu pour la course sur piste, le fixie est un vélo sur lequel le pignon est fixé à la roue, ce qui nous oblige à toujours pédaler pour faire tourner la roue. Le plus du pignon fixe est qu’il ne nécessite pas de système de freinage classique, ni de système de dérailleur, ce qui allège le vélo.

Les vélib’ comme les autres vélos fonctionnent en roue libre. C’est à dire une roue sur laquelle le pignon n’est pas fixe et permet de ne pas toujours pédaler pour continuer à avancer.
Contrairement au fixie, où le pignon est vissé à l’envers, par conséquent, on freine en dérapant (skid).




Le vocabulaire :

Skid : Cela consiste à bloquer la roue arrière avec ses jambes pour la faire déraper et se ralentir. Pour parvenir à skidder, il faut mettre tout son poids au dessus du guidon, concrètement venir coller le bas de son ventre sur le cintre. En allégeant le poids à l’arrière du pignon fixe on parvient ainsi à bloquer plus facilement la roue arrière.
Amis Vélibiens, je vous déconseille le skid, qui est une assez bonne pratique pour les débutants pour tomber, se coincer un bras, une jambe,…!

Skiper : action de faire un petit saut avec la roue arrière pour ralentir (moins traumatisant pour les jambes que le skide).
Infos pratiques :
Où s’en procurer :

Cyclope, 100 rue de la folie Méricourt 75011, Paris.
ADV Atelier Des Vélos, 91 Rue La Condamine 75017 Paris
Bicycle store, 17 Boulevard du Temple 75003 Paris


« Et si on s’offrait un vélo à 1000 euros,…
Mais ma chérie quand on aime on ne compte pas ! « 

 

Eh oui, le fixie est une discipline qui coûte cher… Avec ses faux airs d’objet de l’année, le design minimal du fixie est entièrement modulable, et personnalisable et c’est ce qui fait tout son charme. Facilement reconnaissable à leur mollet droit découvert, ou encore à leur cadenas U fièrement accroché à la ceinture, les « riders » portent également un sac de livreur… Le phénomène du pignon fixe, déjà fort de son microcosme « underground » ne cesse de se développer dans les milieux bobos et ça les marques l’ont bien compris.

Avis aux amateurs, si vous êtes passés chez Colette récemment  vous avez certainement vu le vélo créé par Pharrell Williams pour Domeau & Pérès. Eh oui, pour la modique somme de 20 000 €, Vous pouvez vous procurer cet exemplaire unique disponible également parmi un éventail de 26 couleurs ! L’originalité ça n’a pas de prix !

Le « Vélo » est exposé en vitrine chez Colette du 18 au 23 avril.
213 rue saint Honoré, 75001 Paris

Cette tendance n’est pas s’en rappeler que le fixie reste dangereux et à rider avec précaution si l’on ne veut pas qu’il devienne interdit sur les routes de la capitale !


Vélib’ VS Fixie : L’ultime combat !

 

Les principales différences :

 

Ce que j’ai retenu : tout ce que tu as l’habitude de faire avec ton vélib, eh bien avec un fixie (pignon fixe de son nom français) tu l’oublies ! Le vélib et le fixie sont deux choses complètement différentes, mais une ville en vélo c’est plus rigolo ! En effet, de plus en plus de personnes achètent leur propre vélo et ce grâce à Vélib’ qui a remis en selle un bon nombre de parisiens, augmentant ainsi le nombre de cyclistes à Paris. Et en plus si on réfléchit un peu écolo, cela contribue à préserver l’environnement parisien mais aussi à améliorer la sécurité des cyclistes car plus il y a des vélos dans les rues et plus les autres usagers y prêtent attention !

Bref, à Boboville ou à Paris, Le fixie et le vélib’ ont encore de longues journées devant eux parce que le phénomène court la capitale dans ces moindres recoins !

Ps : pour ceux que cela intéresse je ne me suis rien cassée et je n’ai embrassé le béton qu’une seule fois !

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Bamboocyclette dit :

Si vous cherchez un vélo urbain ou fixie, il y a http://bamboocyclette.com qui propose ces deux modèles en bambou !

Greg dit :

C’est vrai que l’article a été écrit il y a un bail maintenant, mais sachez qu’aujourd’hui vous pouvez en trouver, des fixies neufs, entre 300 et 400€.

Ca reste cher pour ce que c’est mais le style n’a pas de prix, regardez la mode c’est pareil ^^

Micka dit :

Il est vrai qu’après avoir testé les vélib j’ai acheté mon un fixie et je l’ai customisé avec un beau caque catlike ou encore avec un bon dérailleur shimano http://www.genibike.com/fr/produits/vtt/transmission/derailleurs-arriere.html

Je le trouve plus maniable et plus flexible. Alors que le vélib est plus lourd. Je le conseille pas aux personnes qui n’ont jamais fait de vélo cela pourrait être dangereux

BeasyBike dit :

Pour les curieux concernant des accessoires fixie innovants, allez faire un tour sur notre site 😉

http://www.beastybike.com

fred dit :

Petit rectification, le pignon fixe (ou fixie) date depuis bien plus longtemps que les coursiers de San Francisco, car les pistards l’utilise depuis toujours, mais le brevet de la bicyclette moderne (c’est à dire celle que l’on connait aujourd’hui avec une transmission par chaine) à été déposé en 1885 et c’était un pignon fixe.
voici un modèle de 1887
http://vintagebicycle.wordpress.com/2010/09/16/the-rover-safety-bicycle-1887/
Pourquoi safety bicycle (bicyclette de sécurité) ?
car elle évitait de faire une chute de type soleil, le selle était placé à l’arrière du vélo…

Kieran dit :

moi j’ai un fixie depuis aller 1 ans et c’est vrais que la vitesse et la frce de relance est impressionante moi j’adors 😉

tom4_co dit :

on pourrait aussi reinstaurer le permis voiture, apprendre aux gens à respecter les cyclistes et les zones réservées aux vélos .
ces photos ne sont pas issu d’un long projet, et temps total, j’ai du passer moins d’une heure à les faire, par session de 10 mn à chaque fois. cela veut dire que A CHAQUE FOIS que le feux passe au rouge pour les voitures, des automobilistes, scooter et motards s’arretent sur le sas vélo.
pour les pistes cyclables, ça en devient risible, ce matin, à Belleville, il y avait presque plus de scooter que de vélo

http://tom.kat.free.fr/piste_cyclable/

tom4, à ce petit jeux, je pense que tout le monde a autant à se reprocher qu’à son voisin

Mathieu_CO dit :

@Raphaelle
Le débat est biaisé dès la première phrase en disant que les cyclistes peuvent « griller » les feux… Et j’ai du mal à voir le rapport avec un éventuel permis cycliste.

Raphaelle dit :

Bonjour,
Le site de débats Newsring organise aujourd’hui un débat centré sur la question :
 » Pour ou contre un permis vélo ? »

Venez débattre !
http://www.newsring.fr/societe/505-pour-ou-contre-un-permis-velo/reperes

papy dit :

Elles sont rigolotes ces filles! Chapeau à la rideuse freestyle!

Charles dit :

Je ne suis pas d’accords avec certains éléments de cet article, un particulièrement : Le prix. déjà mon premier fixie (un create… pas fou mais parfait pour se faire une idée du Fixie) je l’ai payé preque neuf 90€. Ensuite je m’en suis fait un a partir d’un (beau) velo de course pour moins de 200€ (et il n’a rien a envier au modèle de chez Colette… Car par définition, un fixie ça ne s’achète pas, ça se confectionne !!!

Et pour les moi casse cou (attention le fixie c’est dangereux, sauf au fin fond de la corrèze bien sur), sachez qu’il éxiste une solution intermédiaire: Le Single Speed ( tout pareil avec un freins et la roue libre)

En vous remerciant
Charles

tom4_CO dit :

surtout que c’est du spam de débutant qui fait de la pub pour son site oueb.
il suffit d’aller sur le site, et on a une adresse mail de contact. Il serait assez facile pour la mairie de remonter à la source du spam etlui faire comprendre que ça ne fait rire que lui

tom4

Elodie dit :

SI je comprends bien, pour freiner il suffit d’arrêter de pédaler ? et on stoppe net ??

tom4_CO dit :

@Anne-Sophie : tu peux me contacter via le mail des membres du comité, ça sera le plus rapide

tom4

Coriolano dit :

C’est lourd les incessants « le fixe c’est un vélo sans frein ». Le fixe c’est un vélo sur lequel le frein n’est pas obligatoire pour freiner mais quand même vivement conseillé.

Regardez dans Paris, une bonne partie des fixe qui roulent, voir la majorité ont un frein.

Anne-Sophie dit :

Hello à tous,

Merci pour vos commentaires ! C’est toujours un plaisir de lire les avis, les critiques,…

@Tom avec grand plaisir, tu l’auras compris je suis prête à testr tous les vélos, et le tien a l’air assez cool !
@Jb Eh oui j’ai vraiment testé le fixie sans frein, j’aime vivre dangereusement 😉 Mais j’ai fait très attention
@Mr blonde : AHHHHHH Brooklyn, l’ambiance, le fixie… j’adore et c’est parce que je suis un peu nostalgique que j’ai écrit cet article !
@ tous les autres : MERCIIIIIIIIIII et bonne journée en vélo !

jb dit :

tu as vraiment essayé un fixi pour la première fois sans frein ?! c’est un peu suicidaire :)

JUL dit :

PIGNON FIXE en force

F dit :

çà me tente bien le fixie pour tout dire. Mais je pense que j’aurais vraiment peur de me le faire voler. DOnc je garde le velib pour Paris.

pascal dit :

Moi c’est Vélib, j’avais un autre vélo, et je n’utilise plus, c’est trop galère de le laisser dans la rue.

tom4_CO dit :

sympas l’article et le comparatif.
Anne-Sophie,Si tu (je me permets le tu:) ) veux tester une autre manière de rouler dans paris, je peux te prêter ma bicyclette de cruising. Ca pèse le même poids qu’un vélib, mais la selle est « au ras du sol », les pieds loin devant, et le guidon confortable, on se croirait dans un fauteuil :)

tom4, Marion doit avoir mon mail dans un coin

ps :http://photos.tom4.free.fr/cruise_020208/cruiser_00.jpg

MrBlonde dit :

J’adore le Fixie ça me rappelle tellement Brooklyn!!!!
mais c’est vrai que c’est pas donné a tout le monde, moi j’ai opté pour un petit vélo hollandais!

ARROWS dit :

Hello,

Bon j’ai essayé une fois … C’est pas donné à tout le monde le FIXIE ! Moi je préfère mon Vélib’ … Mais belle comparaison !
Encore bravo pour cette publication :o))

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...