<< Anti-vol

Du cadre à la sonnette : les vélos font peau neuve
lundi 15 novembre

Du cadre à la sonnette : les vélos font peau neuve

Gildas
7Je partage

Pour garantir le confort et la sécurité des utilisateurs, les équipes Vélib’ mettent leur expérience à profit pour améliorer l’état et les fonctionnalités des vélos. Réparés sur place ou en atelier, les vélos bénéficient quotidiennement de l’attention des techniciens cycles. Néanmoins, pour que les vélos résistent à une utilisation intensive et surtout aux usages détournés, certaines pièces ont été renforcées.

Une nouvelle génération de panier

Dès le lancement du service, suite aux usages détournés des vélos, les techniciens cycles sont chargés de renforcer la flotte au fur et à mesure.

Ainsi le panier, qui n’est pas conçu pour transporter un second passager, est maintenant plus solidaire de son support et très peu déformable. Il a été modifié au niveau de ses fils et de ses soudures, son support a aussi été élargi pour gagner de la stabilité.

La fourche qui maintient le panier a également été étudiée pour être plus résistante, les deux branches qui la composent sont plus épaisses.

Quant au cadre, il est plus épais et plus robuste au niveau du système de verrouillage des vélos pour lutter contre les actes de malveillance.

Les nouveautés

Afin de limiter le vol des vélos, la lame qui sert à les verrouiller sur les points d’attache a également été modifiée.

La sonnette fait partie des dernières améliorations apportées au vélo. Elle a été optimisée pour être entendue même pendant les jours de pluie, l’eau pouvant désormais s’écouler grâce à un petit trou percé sous la sonnette.

Enfin, par mesure de prévention, les équipes Vélib’ ont trouvé des solutions pour renforcer le guidon dont les épaisseurs ont été augmentées. Plus sollicité que les produits du marché, le guidon est ainsi dix fois plus résistant que la norme.

Des messages sur le guidon

Les guidons des vélos avaient déjà évolué pour votre sécurité. Un nouveau sticker vous alerte sur les dangers de la route à proximité des gros véhicules, notamment des poids lourds. Des conseils et des schémas vous indiquent dans quelle situation vous devez être attentif et quel comportement adopter. A droite, les zones rouges vous permettent de visualiser les angles morts du camion pour lesquels le conducteur n’a pas ou peu de visibilité.

Vous aussi, vous pouvez contribuer au bon fonctionnement du service et à l’entretien des vélos, en signalant les vélos volés ou abandonnés grâce aux formulaires de contact dédiés sur www.velib.paris.fr. Pour cela, indiquez le numéro du vélo ainsi que l’adresse complète où il se trouve.

[http://www.velib.paris.fr/Quel-est-votre-Probleme/Je-souhaite-signaler-un-velo-abandonne].

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Mathieu_CO dit :

En effet, le formulaire se trouve maintenant à l’adresse http://www.velib.paris.fr/Quel-est-votre-Probleme/Je-souhaite-signaler-un-velo-abandonne.

Toto dit :

Le lien vers le formulaire ne fonctionne pas.

PierreCO dit :

1) Difficile. Si vous n’arrivez pas à l’enlever, changez de vélo. Par contre, si vous y arrivez, vous pouvez régler facilement la selle et le collier de selle. Sur un collier de selle, il y a deux partie: l’attache et de l’autre côté, une vis. Au lieu d’essayer de serrer l’attache de toute ses forces, il suffit de desserrer la vis et de jouer là dessus pour ne pas avoir à serrer trop fort. Essayez, cela vaudra mieux qu’un long discours

2) Non. Il est impossible de déterminer avec précision les zones qui sont des déserts à vélo. Et puis, tout le monde souffre à un moment ou à un autre de la régulation. Ce serait: « pourquoi le voisin de la rue d’à côté y a droit et pas moi? » Ce serait sans fin. Par ailleurs, certains pourraient frauder et par exemple, donner l’adresse d’un ami qui habite dans le XXème pour avoir un mois en plus.

Joëlle dit :

1) Je suis une femme. Grande difficulté à régler la selle. Il faut une poigne d’homme. Peut-on régler cette questions?

2) J’habite dans le XX°. Est-il juste que l’abonnement soit au même prix que dans les quartiers où il y a toujours des vélos. Bien sûr, il y a les quart d’heures de bonus, (j’en ai 600 !), mais c’est toujours à nous de remonter les vélos et aucun vélo pour descendre vers le centre. Ce n’est pas le prix de l’abonnement, mais peut-être pourrait-il courir sur 13 mois ?

Mathieu dit :

Michel, ce ne serait quand même vraiment pas de chance que seules les puces RFID soient mal maîtrisées uniquement lorsqu’un vélib est emprunté par un abonné courte-durée… (95% des prélèvements de caution, totale ou partielle, le sont pour des usagers courte-durée). Et il suffit de constater qu’il suffit d’enfoncer correctement la plupart des vélibs sur bornette rouge pour que la bornette repasse au vert, et pour réaliser du même coup que la plupart des problèmes sont dûs à un manque d’attention de la part des usagers courte-durée qui ne prennent pas le temps (pourtant court) de vérifier que la bornette repasse bien au vert + 2 bips après avoir rendu un vélib.

Après, reste effectivement les rares cas où il y a réel dysfonctionnement, je ne le nie pas, mais la majeure partie du problème est bien moins complexe.

michel dit :

Dans le journal La Croix du mercredi 16 décembre 2010 Albert Asséraf déclare triomphant : « À chaque fois qu’une procédure a été lancée nous avons toujours gagné ». Il n’y a pas que le cadre et la fourche des Vélib qui se sont renbforcés. La morgue d’Albert Asséraf aussi. JC Decaux maitrise mal la technologie RFID alors il débite les comptes des vélos « mal raccrochés » de 150 euros. JC Decaux exploite ses salariés et écrase les faibles usagers de Vélib. Les élus parisiens semblent être complices. Si la Ville de Paris voulait discuter d’égal à égal avec JC Decaux, alors elle embaucherait des ingénieurs spécialistes en RFID, pour ne pas se laisser raconter d’histoires par les commerciaux de Decaux.

Emmanuelle dit :

C’est vrai que depuis le lancement de vélib on constate d’importantes améliorations et la qualité de la maintenance au quotidien est à signaler.
Concernant les autocollants sur le guidon, espérons que la suggestion faite par le comité des usagers de mettre des autocollants différents : le 1/4h supplémentaire, station V+… sera repris par JCDecaux

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...