<< Economie

Quizz : l’économie du Vélib’ et des VLS
vendredi 29 octobre

Quizz : l’économie du Vélib’ et des VLS

Marion
5Je partage

Poids du vélo en France, potentiel de développement et poids économique du secteur, économies réalisées, testez vos connaissances et idées reçues… A la suite de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (Fubicy), je me suis intéressée à la question du « vélo, un moteur économique » et plus particulièrement aux Vélib’ et aux VLS, Vélos en Libre Service. Avant de vous livrer les conclusions des experts et le point de vue de Christophe Raverdy, président de la Fubicy, tentez de répondre aux questions ci-dessous… Bonne chance !

Question 1 :19 à 24%, 30 à 36% ou 34 à 46% des Français déclarent utiliser le vélo comme moyen de déplacement ?

Question 2 : A Paris, 46%, 58% ou 67% des habitants n’ont pas de voiture ?

Question 3 : Le chiffre d’affaire des différents acteurs économiques dont l’activité est liée à la pratique du vélo est estimée en milliards d’euros à : 1,5 ; 3,2 ou 4,5 Md€ ?

Question 4 : Juchés sur leurs vélos en libre service respectifs, les usagers de Vélib’ et leurs cousins parcourent au total chaque année : 120, 160 ou 180 millions de kilomètres ?

Question 5 : Bénéfice santé : les économies de dépenses de santé liées à la pratique du vélo sont estimées à 3,4 milliards, à 4,2 milliards ou à 5,6 milliards d’euros ?

Question 6 :VLS plutôt que voiture personnelle : pollution, bruit et gaz à effet de serre les avantages environnementaux économisés tous les ans équivalent à 350 000 euros, 500 000 euros ou un million d’euros ?


Poids du vélo : 30 à 36% des Français déclarent utiliser le vélo comme moyen de déplacement et 5% pratiquent quotidiennement au niveau national. Le vélo représente ainsi une part non négligeable des déplacements et ne se cantonne pas à une pratique de loisir…

Pas de cocoricos intempestifs, nous sommes bien loin de nos voisins ! Les français parcourent en moyenne 87 km par an et par personne contre 300 km dans la plupart des pays du nord de l’Europe, les danois et hollandais affichant au compteur 800 à 1000 km par an…

58% des parisiens intra-muros n’ont pas de voiture et quand même 32% des habitants de la petite couronne, ce qui est bien supérieur à la moyenne nationale hors Ile-de-France (17%)…

A Paris, on sait que le vélo (Vélib’ inclus) représente 3% des déplacements effectués. Le potentiel de développement du vélo est particulièrement important à Paris quand on sait que par ailleurs 47% des habitants se déplacent principalement à pied.

Ces données expliquent probablement le succès du Vélib’, mode de déplacement complémentaire aux transports en commun…

Nationalement, 4,5 milliards d’euros de retombées économiques sont liées au vélo : tourisme essentiellement (cyclotourisme et loisirs à vélo), activité des industries ou commerces du cycle et des entreprises de BTP appelées à réaliser des travaux de voirie. Le secteur représente 35 000 emplois.

Or les systèmes de vélos en libre service (VLS) sont de bons déclencheur de la pratique cycliste… A Paris par exemple, le nombre de déplacement à vélo a augmentée de 126% depuis 2001.

120 millions de kilomètres sont parcourus tous les ans sur des Vélib’ et autres vélos en libre service !

Si le premier avantage des VLS selon cette étude est de faire gagner du temps à ses utilisateurs notamment pour les déplacements courts, le second est de décongestionner à la fois les réseaux de transports publics et la circulation automobile tout en occupant peu d’espace public.

Avec les VLS, une partie des déplacements sont effectués à vélo et plus en voiture ou en transport en commun. Sur les 120 millions de kilomètres parcourus chaque année en VLS, on estime que 60 millions auraient été sinon parcourus en transports en commun et 10 millions en voiture.

Attention, accrochez-vous : les coûts associés à la congestion sont évalués à 45 centimes d’euro (c€) par kilomètre parcouru en transports en commun et à 30 c€ en voiture particulière (coût marginal social). Étant donné les reports sur le vélo à la place des transports en commun et de la voiture, « l’économie » réalisée est de l’ordre de 25 millions d’euros d’un côté et 3 millions d’euros de l’autre.

Bénéfice santé : la pratique du vélo en France permet d’économiser 5,6 milliards d’euros par an !

On le sait, le sport est bon pour la santé et aide à la préserver. On estime que chaque kilomètre parcouru correspond à une économie de 1,21 € et que 4,4 milliards de kilomètres sont parcourus annuellement à vélo en France. On économiserait ainsi 5,6 milliards d’euros !

Environnement et VLS plutôt que voiture personnelle : 500 000 euros économisés

Prendre un vélo plutôt que sa voiture contribue bien sûr à améliorer la qualité de l’air mais saviez-vous à quel point les bénéfices environnementaux enregistrés sont importants ? Selon l’étude du Commissariat général du développement durable (Ministère de l’Ecologie) « les coûts et les avantages des VLS », les 10 millions de trajets effectués en VLS plutôt qu’en voiture correspondent à une « économie » de 500 000 euros.

On considère en effet que l’utilisation d’un vélo apporte un bénéfice de 5 centimes d’euro (c€) par kilomètre de voiture évité. Ces 5 centimes recouvrent dans le détail 2,7 c€/km pour la pollution locale, 1,3 c€/km pour le bruit et 0,7 c€/km pour les gaz à effet de serre.

Mardi, retrouvez l’interview de Christophe Raverdy, président de la Fubicy sur la question du « vélo, un moteur économique ».

Sources : Vélocité n°105 et 106 d’avril et juin 2010 (magazine de la Fubicy) ; Hors série « Spécial Economie du vélo » (ATOUT FRANCE – 2009)

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

tom4 dit :

Hello
Je pense que les développeurs qui s’occupent du blog pourrait mettre une routine assez simple lors de l’enregistrement dans la BDD, pour ne pas accepter les commentaires contenant un lien web. ce n’est pas très compliqué à mettre en place, et ça permettrait de dégager nos « amis » de vieactuelle
tom4

emmanuelle dit :

merci pour toutes ces données, 126% d’augmentation du nombre de déplacements à vélo dans Paris depuis 2001, c’est important – sur mon vélo j’ai l’impression que ce phénomène continue de s’amplifier et c’est une bonne nouvelle ! alors continuons d’améliorer le système vélib, les pistes cyclables… pour que ces pourcentages poursuivent leur croissance

Marion dit :

Bonjour
je n’ai pas tenté de refaire les calculs mais pour les curieux, le Commissariat général au développement durable (qui a effectué les calculs) en rend compte sur le site de son ministère de tutelle, celui de l’environnement : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-couts-et-les-avantages-des.html ; quant à l’étude d’Atout France (Agence de développement touristique de la France) elle est en vente http://www.atout-france.fr/publication/special-economie-velo-etude-complete

Barnabé dit :

Le calcul final me laisse un peu sceptique. Il ne suffit pas de multiplier les kilomètres par leur cout direct. Si 10 millions de kilomètres supplémentaires étaient parcourus en voiture, cela impliquerait des bouchons supplémentaires, et donc ce sont l’ensemble des kilomètres parcourus en voiture qui seraient plus couteux, en pollution supplémentaire et temps perdu pour les automobilistes.

Paul dit :

Déjà, le terme d’écoliberté est vraiment débile. Il faudrait que vous vous en rendiez compte. Cela rejoint mon commentaire sur l’art contemporain. On se pâme d’un terme qui ne signifie rien. Débiliberté: la liberté d’être débile. Ouah vous avez vu, j’ai inventé un super mot. Qu’est-ce que je suis fort.

« Sur les 120 millions de kilomètres parcourus chaque année en VLS, on estime que 60 millions auraient été sinon parcourus en transports en commun et 10 millions en voiture. » D’où sort cette estimation? C’est bien gentil de citer deux sources à la fin de l’article mais
1 On en sait pas quels chiffres correspondent à quelle source
2 Il serait intéressant de connaitre la méthode de calcul. Si c’est un brave bénévole de la Fubicy qui fait des estimations à la louche, ça manque un peu de fiabilité.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...