<< Bobo

Dan Colen et Vélib’ : en grève
lundi 25 octobre

Dan Colen et Vélib’ : en grève

Marion
7Je partage

L’artiste Dan Colen a réalisé une installation inédite et de dernière minute à l’occasion de la FIAC, Foire internationale d’art contemporain. Vous n’avez que jusqu’à demain soir pour découvrir « En grève » chez Colette.

Colette, une institution parisienne

La Gagosian Gallery et Colette présentent cette installation exceptionnelle à l’occasion de la semaine de la FIAC (19 – 26 octobre). L’artiste américain souhaitait réaliser une installation inédite et éphémère pour la FIAC chez Colette, LA boutique tendance parisienne par excellence, qu’il s’agisse d’art, de design, de mode, de beauté. On ne compte plus les créations inédites vendues en exclusivité chez Colette, au 213 rue Saint-Honoré…

Grève et Vélib’, « so french »

Comme expliqué dans une vidéo trouvée sur le net (in english my dear), c’est en 48 heures que les réflexions et la sensibilité de cet artiste l’on conduites à créer cette installation. A partir de trente Vélib’, indissociables de Paris, l’installation « En grève », a été dévoilée pour le 19 octobre, jour de grève. Le Vélib’ et la grève, deux éléments « so french » explique l’artiste.

 

Image de prévisualisation YouTube

« Objets inanimés, avez-vous une âme? »

Alphonse de Lamartine posait déjà la question de l’âme des objets qui nous entourent. Dan Colen « libère et contrarie ce qui nous est familier » explique-t-on à la galerie Larry Gagossian qui expose cet artiste qui « explore de nouveaux terrains en empruntant le dialogue jadis entamé par Marcel Duchamp et ses Readymades ».

Enchevêtrés, les Vélib’ n’ont évidement pas été maltraités pour cette création et retourneront à leur fonction première dans la semaine. Ils porteront cependant la marque invisible de l’artiste. Peut-être d’ailleurs faudrait-il demander leurs numéros et les chercher dans Paris pour pouvoir dire que l’on a chevauché un élément constitutif d’une œuvre d’art contemporain.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

duhamel dit :

mouaiiissss! pas nouveau ca l accumulation ou compression a la césar/arman! franchement ya vraiment pas de quoi entré en transe boulot très facile quand on a un nom derrière et une grosse galerie ,n importe quel plasticien peut le faire! mode bobos et autres codes d une société en mal d originalité$$$ comme le disait si bien Balzac des « faiseurs » ou dutronc tiens!  » l opportuniste » je retourne mon vélib et rentre chez moi…. LUC DANTON

PierreCO dit :

Pas mal. Très bon même. Je voulais aussi trouver qqch de marrant et là c’est bien trouvé.

Matt dit :

En y réfléchissant, on comprend mieux pourquoi la FIAC est organisée aux antipodes calendaires du 1er avril. Parfois le risque de confusion est vraiment trop important.

Matt dit :

Mais quelle vision, quel Artiste !!!
Aux chiottes Kundelic et vive Colen !

Hervé dit :

Oui, d’ailleurs les salariés Vélib passent tous les jours devant des tas comme celui-ci dans les entrepôts Cyclocity. Personne n’a jamais remarqué que c’était de l’art. « Mais puisqu’on vous dit que c’est de l’art » Et si on vous dit n’importe quoi vous le croyez vous?

Paul dit :

Ah bon et en quoi entasser des objets c’est de l’art? Moi aussi je peux décider de faire un tas avec des bancs parisiens ou des lampadaires. Je ne serai pas un artiste pour autant. Personne n’osera dire à ce brave monsieur qu’il n’a rien fait qui ressemble à de l’art? Il n’a pas plus de compétence artistique qu’un quidam croisé dans la rue. Oui Mozart ou Monet sont des artistes. On voit que du temps et des compétences ont été nécessaires pour accoucher de leurs œuvres.
Vous osez appeler ça un artiste? J’appelle ça un fou ou un escroc qui profite de la stupidité des gens.

tom4 dit :

je savais que j’aurais du faire artiste

tom4, j’ai beaucoup de mal avec « l’art » moderne

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...