<< Portrait

Ivan, ambassadeur du Vélib’ pour la Bulgarie
jeudi 5 août

Ivan, ambassadeur du Vélib’ pour la Bulgarie

Aurelie
5Je partage

Le mois dernier, Marion nous décrivait le parcours de notre premier « champion de Vélib’ », Guillaume. A mon tour cette fois de vous faire partager l’histoire d’Ivan. Cette année, avec 6 815 locations au compteur, c’est lui notre médaillé d’or. Originaire de Bulgarie, Ivan est arrivé en France au moment où le Vélib’ faisait son apparition. Depuis lors, tous deux n’ont cessé de tracer leur route ensemble…

Le Vélib’ comme compagnon de galères

Père de famille de 53 ans, Ivan est un homme enthousiaste et très avenant. Il m’explique être arrivé à Paris en juin 2007. Quelque mois auparavant, alors qu’il vivait encore à Sofia, il avait entendu parler de ce système sur le point d’entrer en service. « Je ne pouvais pas y croire », me confie-t-il. « Tout cela me semblait beaucoup trop compliqué… ». Une fois à Paris, il constate que les bornes sont en place, et les vélos arrivent deux semaines après. Dès le départ, poussé par son fils, Ivan se met au Vélib’. Lorsqu’il cherche un emploi, fait un peu d’intérim ou des petits boulots, c’est à Vélib’ qu’il circule. Pour se rendre à ses cours de français, à sa formations, à la chorale qu’il fréquente, ou aux nombreuses activités auxquelles il se livre « pour bien s’intégrer à Paris », là-encore, Ivan est à Vélib’.

« Bon pour la santé et pour le porte-monnaie »

Grâce au Vélib’, Ivan est plus mobile, mais ce n’est pas l’unique avantage. « J’ai lu récemment les propos de Jean-François Toussaint, directeur de l’Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (Irmes) », me raconte-t-il. « D’après lui, le vélo réduirait de 25 % les risques de développer des maladies cardio-vasculaires, de 15 % les risques de cancer du sein, et de 30 % les risques de dépression ». Ivan est donc convaincu, et le Vélib’ est pour lui un véritable choix : détenteur d’une carte Solidarité Transports, il ne l’utilise presque jamais. « Je suis content du service, et très admiratif : tout ceci ne doit pas être simple à exploiter », poursuit Ivan. Bien sûr, il a rencontré quelques soucis, dont le classique voyant rouge au raccrochage du vélo. « J’ai appris à me débrouiller : au départ, j’avais du mal à m’exprimer au téléphone, mais les opérateurs étaient toujours très gentils et m’ont apporté des solutions ». Au fil du temps, il constate également que le système s’est amélioré, et n’en retient que du positif.

Ambassadeur du Vélib’ pour la Bulgarie

« A Sofia, nous avons très peu de deux-roues. C’est une grande ville mais les conditions ne s’y prêtent pas ». En mai dernier, à l’occasion d’un vernissage au Centre culturel bulgare à Paris*, Ivan a eu l’occasion derencontrer le Maire de Sofia – Madame Yordanka Fandakova – ainsi que son Architecte général – Monsieur Petar Dicov. Il leur a parlé du Vélib’, qu’il aimerait voir un jour installé dans sa ville d’origine.

Aujourd’hui, Ivan est « heureux d’avoir un travail et un Vélib » ». Quelque chose me dit que ce champion sera très difficile à détrôner…

Merci à Ivan de s’être prêté au jeu et de m’avoir répondu en français. Je lui souhaite beaucoup de succès dans ses projets, et que son voeu de voir des cousins du Vélib’ arriver en Bulgarie se réalise.

*Le Centre culturel bulgare se trouve au 28, rue la Boétie, dans le 8ème arrondissement

Sur la photo : Ivan vient tout juste d’obtenir un Certificat de compétences de citoyen de sécurité civile (PSC 1, Brevet européen des premiers secours) delivré par le Président de la Croix-rouge française, M. Jean-François Mattei. « Je suis fier, parce que que cela peut m’aider à réagir rapidement et efficacement en situation d’urgence, quand je fais du Vélib’ dans les rues parisiennes, et en général dans la vie ».

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Alexandre FD dit :

Félicitations Ivan, le même système de vélos s’installe enfin à Londres, il faudra que vous veniez le baptiser officiellement. ;]

pierre dit :

sinon on pourrait savoir pourquoi les 2/3 de la station 13047 est éteinte ?

Livret dit :

C’est vraiment un bon ambassadeur.

Pierre.

Miroslav Petrov dit :

Quelle performance!!! Voici une tres bonne solution pour les chomeurs – chercher du travail a Velib! Pour marier l’utile a l’agreable. Et vivement le Velib en Bulgarie!

Marie-Claire Davy dit :

Bravo Ivan, nous sommes très fiers de toi, nous les cigales du Danube , Luc, Luce, Bega,Jean-Yves et tous les autres nous entamons un hymne vélocipèdique en ton honneur accompagné de ta voix aussi puissante que tes mollets sur l’air de la chanson « à bicyclette » chantée par Yves Montand(parole pour toià venir)

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...