<< Conseil

Doubles sens cyclables dans les zones 30 : Pour des trajets à vélo plus simples, plus directs, plus rapides et plus sûr !
lundi 12 juillet

Doubles sens cyclables dans les zones 30 : Pour des trajets à vélo plus simples, plus directs, plus rapides et plus sûr !

Gildas
25Je partage

Doubles sens cyclables dans les zones 30 : Pour des trajets à vélo plus simples, plus directs, plus rapides et plus sûr !

Les fans de Vélib’ se sont déjà bien familiarisés avec les doubles sens cyclables dans les zones 30. Ils permettent des trajets à vélo plus simples, plus directs, plus rapides et plus sûr !

La généralisation de ces doubles sens dans toutes les zones 30 de Paris lancée depuis janvier dernier arrive aujourd’hui à son terme. Cela concerne près de 1000 rues dans 65 quartiers répartis sur 19 arrondissements (le 8e ne comportant pas de zone 30) ! Ces doubles sens permettent d’offrir un véritable maillage du réseau cyclable. La Ville de Paris augmente ainsi son réseau cyclable de plus de 30% en l’espace de 6 mois, ce qui constitue une prouesse technique et organisationnelle inédite. Quelque 185 km de doubles sens ont été aménagés !

Dans la capitale, la pratique du vélo s’est considérablement développée ces dernières années : le nombre de déplacements cyclistes a plus que doublé depuis 2001. La Ville de Paris encourage ce mode de déplacement en agissant concrètement pour que chacun puisse mieux rouler à vélo : création d’aménagements cyclables, signalétique adaptée, mise en place de Vélib’, sensibilisation des différents usagers…Si on compte déjà aujourd’hui plus de 630 km d’aménagements cyclables à Paris, les nouvelles places de stationnement de vélos ne sont pas oubliées non plus puisque Paris en connaîtra 2.000 nouvelles par an d’ici 2014 !

Plusieurs communes en France ont aussi mis en place les doubles sens avec succès : Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Colombes, Montreuil, Issy-les-Moulineaux…

Ce dispositif est également une réussite à l’étranger puisque les doubles sens cyclables ont été mis en place au Canada (Montréal), en Belgique, en Suisse, au Japon, en Allemagne ou encore au Danemark.

Les + du double sens cyclable

double-sensDes + pour tous : simple et efficace, le double sens cyclable a de nombreux avantages, à la fois pour les cyclistes mais aussi pour les automobilistes et les piétons.

Des déplacements plus propres : les doubles sens cyclables favorisent l’utilisation du vélo avec des trajets plus courts, plus directs.

Des déplacements plus sûrs : les double sens cyclables permettent souvent d’éviter les grands axes, plus dangereux pour les vélos. De plus, cyclistes et automobilistes peuvent établir un contact visuel et mieux anticiper.

Des déplacements plus simples : les double sens cyclables créent une continuité entre les trajets pour les cyclistes.

Des déplacements plus fluides : dans les quartiers où les doubles sens cyclables sont déjà en place, on constate une augmentation du nombre de cyclistes et une diminution de la vitesse des voitures.

Des déplacements cyclistes plus civiques : les cyclistes circulent sur la chaussée sans gêner les piétons sur le trottoir.

Les panneaux des voies à double sens

sens-interdit

 

Sens interdit sauf cyclistes

Rue à sens unique autorisée aux cyclistes dans les deux senssens-unique

Avec le double sens cyclable, ne soyez pas surpris de voir arriver des vélos face à vous !

croiser-velos

Les bons réflexes

scooterDeux roues motorisés

N’empruntez pas les doubles sens qui sont réservés exclusivement aux cyclistespietons

Piétons

Nouveau réflexe à avoir : pensez à regarder des deux côtés en traversant… un vélo ne fait pas de bruit !

Cyclistes

Laissez la priorité aux piétons et respectez les priorités à cyclistedroite.

Faites attention aux débouchés de véhicules sur la chaussée et aux sorties de parkings.

N’hésitez pas à vous servir de votre sonnette pour vous signaler.

Automobilistes

Ne stationnez pas sur les aménagements réservés à la circulation des autoscyclistes.

Une fois votre véhicule stationné, vérifiez qu’aucun cycliste n’arrive avant d’ouvrir la portière. Attention quand vous sortez d’un garage, regardez bien des deux côtés. Enfin, veillez à ne pas croiser les cyclistes de trop près.

Pour plus d’informations

La carte des zones 30 où se déploient les doubles sens cyclables

Vous pouvez télécharger cette carte sur le site www.paris.fr, rubrique déplacements.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Mathieu_CO dit :

@ toki : R110-2 du code de la route « bande cyclable : voie exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues sur une chaussée à plusieurs voies ». Le stationnement y est donc illégal.

toki dit :

je râle aussi toujours sur les soi-disant pistes cyclables que sont les contresens, et les bandes dessinées sur le côté de la route.. qui finalement nous mettent plus en danger qu’en séurité; elles sont devenues des bandes de stationnement et de circulation pour scooters.. Et le pire c’est que je ne suis pas sûr que ce soit illégal du point de vue du code de la route, comme ce ne sont pas des PISTES CYCLABLES. Idem en ce qui concerne la transformation des voies de bus en places de parking la nuit tombée, c’est un danger public.

alan dit :

alors on me débite une caution de 150€ pour une histoire de velo soit disant mal raccroché en juillet(alors que je suis certain de l’avoir remis en place), puis trois mois après on me laisse un message sur mon répondeur pour me dire que le vélo a été retrouvé, d’ envoyer mon rib pour qu’ils me versent 50€!
belle arnak vélib !

cecile dit :

Je ne trouve pas du tout cela sécurisant… c’est une aberration terriblement dangereuse. Je ne vois même pas comment on peut imaginer qu’une piste cyclable, à contre sens, sans parapet de protection le soit…

C’est tellement dangereux, avec des voitures qui -bien sûr !- roulent sur les pistes cyclables, que dans mon quartier (métro la chapelle) les cyclistes roulent sur les trottoirs.

l’idée d’une piste cyclable a contre sens est une idiotie absolue. une absurdité qui pourrait être rigolote si elle n’était pas criminelle.

PierreCO dit :

Mais toki a raison, s’il n’y a pas de signalisation, il y a des risques de se faire pruner

Mathieu dit :

Non c’est l’inverse : toutes les zones 30 doivent être en double sens, sauf arrêté motivant clairement les raisons d’interdiction pour les rues en question.

toki dit :

Attention, les contresens ne sont autorisés que si c’est indiqué.
La mairie est libre d’ouvrir certains contresens, mais ce n’est pas systématique. Elle doit faire son choix en fonction de critères de sécurité, ou de besoins.

MLS dit :

Je remontais hier une rue en zone 30 à contresens. Deux sympathiques flics m’ont dressé une amende de 90 euros.
Quand je leur ai parlé de zone à 30 et de l’autorisation pour les vélos d’emprunter à contresens, ils n’en ont pas tenu compte et ont finalisé leur amende. Ce qui m’oblige à la contester par courrier à la préfecture.
L’information n’a sans doute pas circulé dans leurs équipes.

toki dit :

Tiens il y a de la censure ?

toki dit :

Personnellement, je trouve les contresens sécurisants. Même si on n’a pas forcément énormément de place, au moins on voit les voitures arriver, et on peut ainsi éviter les dangers. Pareil pour les voitures en stationnement: on voit quand il y a des gens dedans, eux nous voient, et même s’ils sont aveugles, les portières font moins mal dans ce sens.
Prendre ces mêmes rues dans le sens de la circulation est bien plus dangereux: les voitures chercheront de toute manière à nous dépasser, sans qu’on s’en aperçoive, ou alors au moment où on se fait frôler. Ou alors on se fait « gentillement » prier pour serrer de très près les voitures en stationnement, afin de permettre de se faire frôler par celle qui dépasse; et les voitures en stationnement, sont alors très dangereuses, principalement du fait des portières.

pierre dit :

D’ailleurs je me demande comment les distances légales de sécurité (1m de chaque côté) peuvent être respectées dans certaines rues ?

Victor dit :

L’idée du contre sens parait fort saugrenue sur le papier mais force est de reconnaître qu’elle est bien meilleure dans la pratique.

C’est vrai qu’elle exige de l’information et un changement des mentalités , changement en cours me semble t il.

Le système est quand même surprenant pour bcp d’automobilistes.

Nicolas SYMPLYHIS dit :

Après avoir testé les contres sens, je trouve que l’idée n’est pas mauvaise. Sauf que beaucoup de rues à sens unique n’ont pas la place pour que des usagés de la route se croisent ! Et du coup, le danger est bien moins facile à appréhender et s’arrêter devient presque nécessaire.

Pour les automobilistes cela ne doit pas non plus être simple de croiser un vélo avec un espace de deux centimètres ! sans parler de l’hésitation des usagés de la route ni de leur agacement.

A mon sens, le contre sens est très bien s’il y à la place pour se croiser en toute sécurité. A Paris, je doute qu’il y ait beaucoup de rue à sens unique offrant un tel espace.

peter dit :

Pour ma part, très content des contre-sens cyclables. L’itinéraire que j’effectue tous les jours entre domicile et RER s’est ainsi vu raccourci de quelques secondes, c’est toujours ça de pris. Pas de mauvaise surprise pour l’instant, si ce n’est qu’il faut parfois penser à « rentrer » l’épaule quand une camionnette arrive en face (largeur camionnette + largeur rétroviseur + largeur cycliste = conflit potentiel…). Bref, une excellente initiative, mais il faudra un peu de temps pour éduquer l’automobiliste – et c’est pas gagné quand on voit que 3 ans après, les voitures forcent toujours le passage devant le T3 !

Scan le Gentil dit :

Anecdote véridique et romancée : – Je roule en vélo dans une rue à peine assez large pour qu’une auto puisse me doubler. Elle me colle. Et lorsque je tourne la tête pour l’observer, et voir une gentille famille dont le gentil papa s’est transformé en monstre sanguinaire depuis qu’il est au volant, je fais un petit écart vers le centre de la chaussée. Je me fait klaxonner. Gentiment klaxonner, pour un usager de la route qui n’est pas protégé par un carapace de métal, vous imaginez ce que j’endure de pollution au bruit. Lorsque la rue s’élargit, je me rabat plus à droite, pour laisser 2m70 de large à mon poursuivant. Il entame la manoeuvre de doubelement. Tout le temps qu’il me dépasse, il me longe. Particulièrement lorsque je suis dans son angle mort, il roule lentement, histoire de s’offrir le plus de temps possible l’opportunité de provoquer un contact entre mon guidon et une partie latérale de sa carosserie. Un fois que je suis totalement dépassé, le conducteur accélère, manifeste ainsi son exaspération, et m’offre un nuage de poussière et de gaz d’échapement. Il arrive enfin au bout de la rue, pour être bloqué par un feu tricolore au rouge depuis le début de noter rencontre. C’est à ce moment que je le rattrape, le dépasse et m’arrête au feu devant lui, sur l’espace qui m’est prioritairement réservé entant que cycliste. Ce qui l’exaspère à nouveau. Le feu passe au vert et nous exécutons à nouveau la même danse.

PICARD dit :

Bonjour,
mêmes constatations que les commentaires ci-dessus, les contre-sens sont une fausse bonne idée car restent impraticable et dangereux avec les automobilistes qui se prennent pour des redresseurs de torts.
Ils pensent systématiquement que nous roulons en sens interdit et nous le font savoir, injures, voitures qui font mine de vous foncer dessus, etc… jusqu’à provoquer un jour l’accident !
IL FAUT FAIRE DE L’INFORMATION !!!!
Les pistes cyclables sont tellement empiriques à Paris que plus personne ne sait quoi faire; Les vélos roulent à contre sens ici mais sont interdits là (pourquoi ?), la circulation dans les couloirs de bus sont autorisés dans ce tronçons mais interdits dans celui-ci, il y a une banquette de protection sur cette piste mais pas sur celle-là bref il y a un manque chronique de cohérence dans l’aménagement de la voirie des pistes cyclables.
Il faut réagir, la circulation à vélo est maintenant incontournable, il faut nous protéger !

HP dit :

bonjour, il serait bien aussi de prévenir l’ensemble des personnels de police. La semaine dernière dans une petite rue du XXième, une voiture me fonce dessus en roulant bien bien à gauche pour me montrer qu’elle va me serrer contre le trottoir. Comme toujours en pareil cas, je m’arrête et de loin je fais signe de la main qu’il faut ralentir. La voiture s’arrête à coté de moi, à l’intérieur deux policiers (dans une voiture en civile), un des deux d’un air vraiment rageur me montre ses galons, je fais signe que je suis dans mon droit en montrant la signalisation au sol. Il me remontre ses galons. Je suis parti rapidement avant que ça ne s’envenime, avec en tête les histoires pas sympathiques mais de plus en plus communes de garde à vue pour outrage à la police.
J’étais très en colère ce jour là.

Sandrine dit :

Certaines rues sont trop étroites pour mettre un couloir vélo à contresens, d’autant plus que la plupart de ceux que j’ai empruntés ne sont pas protégés, simplement matérialisés par une ligne blanche au sol – on se retrouve coincés entre les voitures stationnées et les voitures qui arrivent en face.

Aussi, j’ai le sentiment que les conducteurs n’ont pas assimilé ce changement de règle : appel de phares, insultes, voire un conducteur qui a viré vers moi dans l’espoir je suppose de me faire peur et qui a failli me faire tomber.

Je suis d’accord sur le manque de verbalisation des voitures garées sur les pistes cyclables. Venez rue Ramponeau dans le 20ème un dimanche après-midi, il y a des voitures tout le long de la rue, moitié piste / moitié trottoir et pas un agent de circulation pour verbaliser.

benjamin dit :

Et comme tous les ans à cette même période, la personne en charge de remonter les vélos doit être en vacances, résultat, quasi impossible de trouver un velib le matin er arrivé au boulot évidemment pas de place pour poser son vélib…toujours les memes problemes depuis le début !!!!

14JUILLET dit :

Bonjour Gildas et Marion,
vous passez votre temps a faire du copier/coller d’articles inutiles mais personne n’a eu la bonne idée de copier/coller sur le blog l’article suivant, ni même de le mettre sur l’appli iphone, voire de le emailer a votre mailing liste d’abonné(e)s!!!!! C’est quoi cette gestion clients???

Résultat, personne n’était au courant et hier autour du champs de mars, plus de 300 personnes avec des envies de meurtre et de casse tournaient avec leur velib sans pouvoir le remettre ds les stations car elles étaient toutes pleines ou neutralisées avec des caches oranges (plus de 400 places en moins!) et déclarées comme libres sur l’Appli iphone.
je croyais que ce pb de station fermée mais déclarée libre était réglé depuis le mois de juin cf votre article!.
j’ai du garer le velib à l’interieur de l’immeuble pour qu’il ne soit pas volé ou dégradé car bcp se vengeaient sur les velibs et les cassaient.
Je demande a être remboursé du montant débité sur mon compte.
Merci.

« Posté le 12…: A l’occasion des festivités du 14 juillet sur les Champs Elysées (défilé militaire) et sur le Champ de Mars (feu d’artifice), plusieurs stations Vélib’ seront fermées.

Le traditionnel feu d’artifice du 14 juillet sera tiré depuis les jardins du Trocadéro. Ce spectacle pyro-musical d’une trentaine de minutes aura pour thème « Les couleurs de la francophonie », une invitation au voyage au cœur des pays francophones. Conçu par le groupe Jacques Couturier Organisation, ce feu d’artifice a nécessité une semaine de montage et une vingtaine d’artificiers.
Pour profiter pleinement du feu d’artifice, il est conseillé de se placer du côté du Champ de Mars et de la Tour Eiffel.
A la demande de la Préfecture de Police, et par mesure de sécurité, plusieurs stations Vélib’ seront fermées du 13 juillet au soir au 15 juillet au matin. Ces stations se situent autour du Champ de Mars, des Champs-Elysées et de la Place de l’Etoile : n°1020, 7015, 7018, 7019, 7021, 7022, 7023, 7025, 8001, 8005, 8015, 8030, 8031, 8032, 8037, 8040, 8045, 8050, 8105, 8038, 15010, 15022, 15023, 15028, 15064, 15065, 15106, 16011, 16016, 17033, 17046.
Les vélos de ces stations seront également retirés des bornes.
Par ailleurs, il est recommandé aux usagers Vélib’ de déposer leurs vélos dans les stations les plus éloignées de celles dont les points d’attache sont neutralisés (7025, 8046, 8013, 8041, 15029, 15067, 16007, 16024).  » OUI BIEN SUR ON VA ALLER SE GARER PORTE DE CLICHY AUSSI!!!!
COMMUNIQUEZ UTILE POUR LES CLIENTS, CELA FAIT 3 ANS QUE TOUT LE MONDE VOUS LE DEMANDE AU LIEU DE RACONTER DES NIAISERIES SUR CE BLOG.
IL Y A CELUI DES TELETUBBIES POUR CELA OU CHANGEZ DE METIER.
MERCI.

jb dit :

Je suis d’accord les contre-sens sont une bonne idée mais c’est très dangereux. Les automobilistes cons prennent un malin plaisir à passer à la limite de la collision car ils ne savent pas que les cyclistes ont le droit de rouler en contre-sens. Le problème n’est pas le dispositif mais les voitures qui se croient toute puissante sur la route !

lezard dit :

Le cas décrit par Vera est visible dans toutes les rues étroites à stationnement des deux côtés-p.e. rue de Seine, rue des Beaux-Arts (6ème). Il est tout simplement impossible qu’une voiture et un vélo se croisent. La voiture a beau s’arrêter (ça arrive parfois !!!) mais le vélo ne passe pas, il faut chercher un refuge pour laisser passer la voiture. mais comme je l’ai déjà souligné, tout cela n’a qu’un but-la mairie pourra se vanter des dizaines de kilomètres de pistes en plus dans ses statistiques!

Vera dit :

Les pistes en double sens sont une catastrophe. Celles qui se trouvent près de mon domicile (proche station Ourcq) ont été marquées trop collées des voitures qui stationnent. Si on se retrouve face à une voiture on risque immanquablement de se prendre tous les rétroviseurs. C’est tout simplement dangereux et cela n’apporte aucun confort !

lezard dit :

Je viens de passer dans plusieurs rues du 11ème, toutes les pistes cyclables à contresens sont occupées par les voitures en stationnement. Les policiers croisés ne réagissent pas. Il ne suffit pas d’installer des dizaines de panneaux et peindre la chaussée. Maintenant il faut faire respecter ce dispositif. Malheureusement j’ai l’impression que tout cela n’a qu’un but-la mairie pourra se vanter des dizaines de kilomètres de pistes en plus dans ses statistiques.

JuL dit :

C’est bien, mais encore faudrait-il que les véhicules qui se garent sur la piste cyclable en contresens soient verbalisés ! Sinon cela oblige le cycliste à se déporter au milieu de la chaussée pour passer, il est donc à la merci des véhicules venant en face.

Exemple flagrant : la rue Friant dans le 14e, la piste cyclable est systématiquement occupée par des véhicules en stationnement.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...