<< Historique

La grande famille Vélib’, en province et à l’étranger
vendredi 2 juillet

La grande famille Vélib’, en province et à l’étranger

Aurelie
14Je partage

bicloovhelloSi vous partez en vacances dans une grande ville, vous avez de grandes chances de les croiser. Ouvrez l’oeil, il y en a de plus en plus. Je vous parle bien sûr des systèmes de vélos en libre service , cousins de notre cher Vélib’ parisien. Chaque système a son nom, son design, ses couleurs et particularités locales, pour un service dont l’esprit reste partout le même : mobilité urbaine, circulation douce, et simplicité d’utilisation à tout moment.

Petit panorama de l’offre actuelle.

velovV’hello, Vélocité, Cyclic, Bicloo…
Chacun son petit nom. Allons-y pour les présentations : le V’hello et son garde-boue rouge émaillé de vert pomme, est celui d’Aix-en-Provence. Le Bicloo, est aux couleurs de Nantes Métropole, quant au cousin de Lyon, le Velo’v, il se repère de loin à son garde-boue orange vif. Deux systèmes sont homonymes : il s’agit de Vélocité, à Besançon et à Mulhouse. Et noublions pas Velcom à la Plaine Commune, Cy’clic à Rouen, VélôToulouse à… Toulouse, Cristolib à Créteil, VélO2 à Cergy-Pontoise, Velam à Amiens, Le Vélo à Marseille, et VelOstanlib’ à Nancy ! Parmi tout ce petit monde – sans vouloir faire ma parisienne sectaire – je trouve que c’est notre Vélib’ qui a le nom le plus sympa, et le logo le plus joli. Mais tout ceci n’engage que moi. De toutes façons, par habitude, en week-end à Toulouse je n’avais de cesse d’appeler leurs Velô « Vélib’ »…

velov2Après Paris, c’est à Lyon que le système a le plus abouti
Les usagers Lyonnais adoptent l’abonnement longue durée et certains en font une véritable alternative aux transports en commun. Habitant du quartier de la Part-Dieu, Christian me confie faire de plus en plus de vélo grâce au Vélo’V : « 6 000 km par an en ce moment ». « Depuis que Velo’v est arrivé, j’ai presque complètement renoncé à l’usage de ma voiture dans Lyon », m’explique-t-il. Quant à Matthieu, étudiant en Droit à Lyon III et résidant à Villeurbane, il est toujours à Vélo’v « Pour aller à la fac, à la gare de la Part-Dieu, faire des courses, et même une petite balade au Parc de la Tête d’Or ou à Gerland…en deux ans, presque 3 000 kilomètres ! ». « J’ai remarqué que Lyon a beaucoup changé depuis qu’on y circule à Vélo », ajoute ce Vélo’veur convaincu qui constate que la ville est plus agréable et les gens de meilleure humeur…

A Paris, avec 8 stations et 94 vélos pour 10 000 habitants, nous sommes davantage équipés qu’à Lyon (5,6 stations et 66 vélos)* – Ces deux villes étant, de ce point de vue, bien mieux pourvues que les autres. De même, une trentaine de communes voisines de Paris sont dotées du Vélib’, une ouverture à la petite couronne qui n’a d’équivalent nulle part ailleurs…

villoUn service présent dans de grandes villes d’Europe… et même au Japon !
Si les systèmes de vélos en libre service se développent dans l’hexagone, ils ont vu le jour en 2002 sous les traits du CitybikeWien , en Autriche. Les Eco-Bici et Gijón-Bici ont ensuite débarqué en Espagne, à Cordoue et Gijón. En huit ans, en plus de tous leurs cousins provinciaux, les vélos de JC Decaux ont fait leur apparition à Bruxelles (Villo !), Séville (Sevici), Dublin (Dublinbikes), Luxembourg (Vel’oh), et à Toyama (cyclOcity) ! Et ce n’est pas fini : d’autres projets sont en cours cyclocity-toyamaen France, mais aussi aux Etats-Unis et en Australie…

Avez-vous déjà eu l’occasion de tester certains de ces modèles ? En ce qui me concerne, jamais hors de France. Si vous prévoyez d’embarquer pour l’une de ces destinations, c’est un petit plus bien appréciable à vos échappées touristiques. N’hésitez pas à nous faire partager vos expériences sur le blog.

* Source : Lyoncapitale.fr, juin 2010

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

sabrina dit :

bonjour je voudrait vous demander comment je dois faire je vient le weekend prochain a paris pour 3jours et j »aimerais loué 2vélo velib pour mon séjour mes je sais pas command faire je n’ai pas de carte visa juste des cartes bancontac.
Pouvez vous me dire comment je dois faire merci d’avance merci de m’aider

pierre dit :

tu as des sources sur la régulation ?

PhilippeP dit :

Suis depuis peu utilisateur de Villo! à Bruxelles , je profite pleinement de l’offre d’abbonement gratuit en 2010.
Cet abonnement gratuit est à mon avis une très bonne idée pour inciter les gens à essayer le systeme , et puis une fois la carte en poche , je pense que beaucoup continueront les années suivantes … Perso , je ne suis pas très vélo , je préfère de loin la marche mais cela permet d’alterner .

Comme le dit pierre , les stations sont encore fort concentrées sur le centre de Bruxelles mais cela s’améliore doucement mais surement …Il y a bien une regulation entre les differentes stations mais peut etre pas assez efficace.

La toute bonne idée serait évidemment que les différentes versions des velos JC Decaux soient compatibles , que l’on puisse employer sa carte pour s’identifier et prendre un vélo dans une autre ville.

Mathieu dit :

Demain, lancement du « Barclays Cycling Hire » à Londres (notez le sponsoring du système), qui utilisera le système de l’entreprise québecoise Bixi (qui a donné son nom au réseau de vélos en libre service de Montréal).

Les tarifs correspondent à peu près à ceux pratiqués ici, 400 stations prévues pour l’ouverture, reste à suivre comment va fonctionner le système donc (enfin si JCDecaux le permet, puisque c’est un système concurrent 😉

Léon dit :

J’adore le lien du dessus au sujet du Bicloo 😀

J’ai pu utiliser le Bixi à Montréal (qui n’est pas géré par JC-Decaux). J’y ai trouvé plusieurs avantages :
– Pas de ticket d’abonnement courte durée, on ré-enfile sa carte bleue dans la borne et hop on est reconnu et autorisé à prendre un vélo.

– On peut prendre jusqu’à 2 vélos par carte bancaire.

– Il y a à chaque borne un plan de la ville qui montre l’emplacement de toutes les stations. Petit malin, je l’ai pris en photo si bien qu’en zoommant je pouvais voir la station la plus proche de moi à n’importe quel moment 😉

– A oui, Les stations sont enlevées l’hiver et je n’ai constaté aucune dégradation sur les vélos. On est au canada pas en France me direz vous ;-D

pierre dit :

Intéressant : un retour d’expérience sur l’utilisation du Bicloo (Nantes)

http://www.terra-economica.info/JC-Decaux-m-a-tuer-Memoires-d-un,9035.html

Quand on compare avec ailleurs Velib c’est génial finalement !

pierre dit :

Hé non les systèmes bien qu’à priori compatibles techniquement sont spécifiques par zone, pour une question de coût essentiellement je pense (les tarifs de location sont différents selon les villes)

JEROME dit :

Peut on prendre un velo ds ces villes avec la carte velib. Là ce serait une vraie bonne idée!?

Netwee dit :

Des velibs à l’étranger ça je ne savais pas, merci pour l’info

pierre dit :

Un bel article de com’ mais bon la réalité est un peu différente.
Les systèmes ne sont pas équivalents entre les différentes villes !
Dans certaines villes il y a à peine une page web et un service client quasi inexistant.
J’ai pu tester un peu l’autre jour Villo à Bruxelles, c’est pas mal mais on est loin de Paris.
Il y a quand même 2 fois moins de stations en densité et apparemment aucune régulation (plein de stations vides ou pleines). Or c’est pourtant une condition essentielle de l’utilisabilité du système… Les interfaces des bornes sont beaucoup plus limitées que celles de Vélib (alors qu’elles sont loin d’etre extraordinaires pourtant). Il n’y a pas de système de stations V+ ni de bonus… ni de blog lié au site. Apparemment les municipalités se sont moins impliquées dans le système, certaines communes autour de bruxelles-ville ont des stations (et c’est récent), et d’autres pas.
Par contre point positif, le vélo en lui-même est plus sympa, il à 7 vitesses.
Les belges étaient peut-être plus nombreux à avoir déjà un vélo à la base, en tout cas je n’ai vu quasi personne sur un villo dans la rue; donc le concept là-bas n’a pas vraiment accroché la population pour le moment on dirait, d’ailleurs ils ont décidé de faire l’abonnement gratuit cette année (30€ normalement).
Mais peut-être que ce n’est pas qu’une question de cout ?

Emmanuelle dit :

ce qui fait plaisir dans ce descriptif c’est que les bonnes idées s’exportent très bien et le concept velo en libre service est vraiment génial
aujourd’hui l’offre vélo est incontournable dans une grande ville alors qu’il y a quelques années les cyclistes étaient si rares…

Nicolas SYMPLYHIS dit :

Très bon article.

J’ai moi même testé le « Vécub » à Bordeaux. L »avantage à Bordeaux c’est que la ville est trés bien pourvue en pistes cyclables. Par contre à Nancy avec le «  »VéloStan » (Non testé) il n’y a pas beaucoup de station.

Mathieu dit :

Effectivement, la grande force de Vélib est d’avoir un système suffisamment dense et vaste pour être utilisable pour quasiment n’importe quel déplacement. Ainsi, je ne vois pas un très bel avenir Cristolib et ses 10 petites stations par exemple…

Joli résumé sinon, dommage de n’être restés qu’aux frères du Vélib sans être allé comme annoncé jusqu’aux cousins (les systèmes concurrents tels que SmartBike, BIXI, Véloway, pour ne citer que les plus gros) 😉

martingalle dit :

Bon article, informatif et fouillé !!!! 🙂

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...