<< Double-sens cyclable

Paris, ville de vélos et d’itinéraires cyclables
jeudi 24 juin

Paris, ville de vélos et d’itinéraires cyclables

Marion
23Je partage

schema-veloComme vous le savez peut-être, le schéma d’orientation pour le développement du vélo à Paris 2010-2020 a été adopté par le conseil municipal ce 8 juin. L’objectif de ce schéma est de mettre « un coup d’accélérateur » pour développer encore plus la place du vélo à Paris. Aujourd’hui, le vélo représente 6 à 8 % des « déplacements mécanisés » à Paris et d’ici 10 ans, la Ville ambitionne de multiplier par deux cette pratique.

Pour y parvenir, les mesures adoptées sont évidemment multiples : aménagements cyclables, amélioration des conditions de circulation des cyclistes, développement du stationnement vélo, plus d’information et de formation, etc. Toutes ces mesures constituent « les pistes qui offriront les moyens d’atteindre cet objectif » précise-t-on d’ailleurs dans l’exposé des motifs. Personnellement, ce sont les mesures destinées à développer un réseau cyclable parisien, c’est-à-dire des itinéraires continus et facilement repérables, permettant de sillonner la métropole parisienne, qui ont particulièrement attirées mon attention. Je me bornerais donc dans ce billet à vous parler des aménagements programmés (vous trouverez en fin d’article des liens vers des dossiers complets).

 

Être cycliste à Paris en 2014

Parmi les chiffres intéressants, j’ai relevé que, depuis 2001, 260 km de pistes cyclables ont été réalisés (soit +144%), 36 nouvelles zones trente créées et surtout que le nombre de cyclistes a explosé : +126% entre 2001 et 2008) !!! Un phénomène auquel Vélib’ et ses 75 millions d’utilisations en trois ans ont bien sûr a grandement contribué (vélibravo à nous tous !)…

Ce nouveau schéma d’orientation 2010-2020 et sa déclinaison d’ici à 2014, ont été conçus comme une nouvelle étape et l’objectif est de multiplier par deux la pratique du vélo à Paris en 10 ans. Pour y parvenir, il est ainsi par exemple prévu d’ici 2020, de porter le réseau d’aménagements cyclables à 800 km ce qui représente près du double du réseau en 2008. Actuellement, le réseau se développe déjà notamment grâce à la multiplication des doubles sens cyclables dans les zones 30. Cette mesure correspond à une densification du réseau cyclable de plus de 30% d’ici juillet 2010… L’un des axes fort du schéma (et significativement le premier évoqué par le Maire devant le Conseil) est de développer une continuité des aménagements, un maillage continu de la ville. La fluidité des déplacements à vélo favorise en effet le recours au vélo plutôt qu’à un autre mode de déplacement.

Fluidité des déplacements dans la métropole parisienne

carte-amenagements-2020Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, onze itinéraires cyclables sécurisés existent déjà, véritables « lignes » traversantes et circulaires pour sillonner Paris, nous en avions parlé ici-même. S’y ajouteront deux grands axes paysagers traversants d’ici 2014 : d’Est en Ouest pour relier les bois de Vincennes et de Boulogne et, du Nord au Sud, pour rejoindre l’Aqueduc de la Vanne en partant du canal de l’Ourcq. En parallèle, l’aménagement de l’axe symbolique des Champs-Elysées et une continuité cyclable le long de la Seine sont programmés, deux décisions qui raviront tous les amoureux de Paris.

L’autre mesure prioritaire d’ici quatre ans (et particulièrement intéressante à mon sens) est d’aménager les portes et notamment celles d’Aubervilliers, de La Villette, de Pantin, de Bagnolet, de Charenton, d’Ivry, d’Issy, de La Muette et de Champeret. D’autres suivront d’ici 2020 (comme mentionnées sur la carte ci-dessus). Cette dimension métropolitaine des aménagements est à mon sens primordiale. Comme je vous le disais il y a peu sur le blog, il me semble que Vélib’ en tant que mode de déplacement a modifié notre regard sur la ville et sur nos échelles : on dépasse plus facilement les limites de son / ses quartier(s) de prédilection à vélo pour pousser un peu plus loin, hors de nos sentiers battus. La Ville de Paris a proposé la création dès 2010 d’un club des « Villes Vélib’ » pour favoriser les échanges et imaginer des actions communes. Du côté du blog, si vous avez des idées de balades et de « Paris méconnu » hors les murs de Paris, nous sommes toujours preneurs…

A lire :

Un dossier complet a été consacré au schéma 2010-2014 sur le site de la ville paris.fr

Comme pour tous les Conseils municipaux, les délibérations et les vidéos du Conseil sont disponibles pour les plus curieux (séance du 8 juin).

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

rebecca dit :

Tous su qui est pour le meilleur, c ma divise…

gk dit :

essai essai

PierreCO dit :

Oui en même temps, la Mairie et la Préfecture ont des échanges réguliers. On ne me fera pas croire qu’ils ne se parlent pas surtout dans le domaine de la prévention et de la sécurité routière. Si le Maire montre une volonté forte, le Préfet n’a aucun intérêt à se fâcher.
Le problème c’est que ni la Pref ni la Mairie ne montrent d’engagement fort en faveur des cyclistes.

Mathieu dit :

Le problème c’est que seule la Préfecture de Police a le pouvoir de verbaliser les usagers de la route à Paris (qu’ils soient sur la chaussée ou le trottoir), et que le rôle de la mairie de Paris ne peut être que donner des recommandations dont elle n’a même pas la garantie qu’elles seront prises en compte. A quand une opération « coup de poing » contre tous ces véhicules qui prennent les pistes cyclables et sas vélo au feu comme faisant partie de la chaussée sur laquelle il peuvent circuler ou se garer ?

Ce ne sont pourtant pas les cibles « faciles » qui manquent. Au hasard de mes trajets réguliers, deux exemples simples :
– l’Avenue Pierre Mendès-France. Où piste cyclable y est synonyme de stationnement.
– les quais rive gauche entre le Pont Sully et le Pont Royal. Où piste cyclable signifie « raccourci pour deux roues motorisés »

sansan dit :

je suis bien d’accord avec toi. Le we là bas, c’est toujours l’anarchie entre le monde, le marché… Pour info, une voiture est toujours garée sur la piste cyclable à bastille depuis dimanche… Le problème est que les voitures garées sur les pistes cyclables sont très rarement verbalisées (alors que moi, j’ai eu un pv car j’ai roulé sur 10 m de trottoir parce que des voitures étaient garées sur la piste cyclable…).
Tant qu’il n’y aura pas une politique claire sur la manière de gérer la circulation des vélos à paris, il faudra toujours savoir improviser rapidement devant tous les obstacles qui se présentent à nous…

Emmanuelle dit :

Sansan, je ne connaissais pas cette spécificité mais le hic c’est que j’ai constaté ces stationnements à 19h samedi, le marché était fini depuis bien longtemps ! et ce stationnement ne concernait donc pas des camions des commerçants !

sansan dit :

en ce qui concerne les voitures stationnées sur la piste cyclable bld richard lenoir à partir de la bastille, ce stationnement est autorisé les jours de marché… jeudi, samedi et dimanche!
en revanche, la station place de la bastille est neutralisée, et c’est aussi le cas de plusieurs autres autour de république. Quelqu’un aurait-il une explication?

PierreCO dit :

Appelez AlloVélib, ils vous donneront une adresse mail où écrire: 01 30 79 79 30

Genevieve Koehler dit :

Bonjour
je n’ai pas vu de commentaires à mon post du 8 juillet.
A qui puis je m’adresser pour avaoir une reponse ?
A ma grande surprise, la station Farman (près heliport), vient d’être amputée definitivement de 5 bornes (sur 20), alors que le quartier est en pleine constructions de 5 immeubles de bureaux (de 15 etages minimum chacuns …).

Pouvez vous me dire pourquoi on supprime ces bornes alors que le quartier se developpe ?

Emmanuelle dit :

les pistes cyclabes c’est vraiment bien encore faut il que les usagers motorisés les respectent.
Quelle surprise aujourd’hui de voir, sur les pistes cyclables (des 2 côtés) partant de bastille vers le canal de l’ourcq, des voitures garées en épi sur la piste cyclabe
lors d’un atelier du comité des usagers du vélib, il avait été évoqué la possibilité de mettre des petits papillons informatif sur les voitures, motos ne respectant pas les cyclistes et les pistes. Je pense qu’il faut relancer ce débat car à quoi cela sert de faire des pistes envahies par les motards et les automobilistes ! le coût est trop élevé pour que cela devienne des aires de stationnement

Genevieve Koehler dit :

A ma grande surprise, la station Farman (près heliport), vient d’être amputée definitivement de 5 bornes (sur 20), alors que le quartier est en pleine constructions de 5 immeubles de bureaux (de 15 etages minimum chacuns …).

Pouvez vous me dire pourquoi on supprime ces bornes alors que le quartier se developpe ?

pierre dit :

Le filtre anti-spam a pas trop l’air au point pourtant 🙂

@Matthieu : la durée de blocage entre 2 locations est de 2 minutes

Mathieu dit :

Oui c’est bien ce qu’il me semblait, d’où mon « juger utile » entre guillemets (peut-être mal compris) 😉

Marion Admin dit :

Bonjour Mathieu,
Les commentaires comportant de nombreux liens sont automatiquement dans la file des commentaires à approuver pour essayer de limiter les spams. Le RSS ne réfléchit pas plus que cela 😉

Mathieu dit :

Puisque le RSS des commentaires ne semble pas « juger utile » de mentionner mon long commentaire, j’espère qu’il mentionnera celui-ci pour attirer l’attention sur celui juste au-dessus.

Mathieu dit :

Dans son édition d’aujourd’hui, Le Parisien confirme dans un article l’augmentation envisagée des tarifs de Vélib, comme indiqué dans le plan Vélo 2010-2014, information que les représentants de la mairie n’avaient pas souhaité commenter lors de la dernière réunion du comité d’usagers (consacrée à la nouvelle version du blog) : http://www.leparisien.fr/paris-75/les-tarifs-de-velib-devraient-augmenter-05-07-2010-988834.php

Bon certes on n’arrive pas non plus à la situation de Lyon (où l’abonnement annuel Vélo’v a tout simplement triplé, passant à ce qui reste un modeste 15€/an), mais on se demande pourquoi laisser un tel flou autour de ce qui est pourtant un service proposé par la mairie (organisme public).

Il est intéressant de lire d’ailleurs dans le compte rendu du conseil municipal pendant lequel a été adopté le plan vélo ( http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=86908 ) que les arguments de Mme Lepetit pour rejeter l’amendement n°100 déposé par M. Baupin, et visant à étendre la durée d’utilisation gratuite de 30 à 45 minutes, indiquent :
* d’une part que cette mesure coûterait 2 millions d’euros par an à la ville (il y aurait donc 5500 dépassements de la demi-heure gratuite chaque jour sans bonus abonnements annuels seulement, soit 11% des locations d’abonnés annuels, tant que ça ?) (chiffre établi à partir des différents chiffres donnés sur le nombre d’abonnés et de locations)
* d’autre part que la mairie réfléchit à d’autres formules d’abonnement, sans plus de précision, mais ce qui confirmerait les informations du plan vélo et du Parisien à savoir le passage à 45 minutes gratuites en payant bien plus cher (30% ?), et une augmentation drastique de la durée de blocage entre 2 locations (actuellement à 3 minutes il me semble, bien que JCDecaux ne souhaite pas communiquer dessus, comme ils l’ont déjà montré par le passé lors des différents changements de cette durée de blocage)

Quand pourra-t-on enfin avoir une communication claire et sans langue de bois sur l’évolution et les améliorations du service Vélib ? Quand pourra-t-on avoir un retour sur les idées proposées par les usagers ? Quand pourra-t-on avoir un vrai débat sur certaines mesures ? (l’ouverture des données, le temps de blocage entre deux locations, etc.) Même les rares améliorations communiquées, réclamées depuis le début du service (j’ai nommé « la mise au rouge de la borne en cas de palette orange ») ne sont même pas respectées… Faut-il vraiment en arriver à ce que le conseil de Paris doive voter un voeu (numéro 93) pour avoir un minimum de transparence ?

Si cela peut en « rassurer » certains, le comité d’usagers ne sait rien de plus que les usagers normaux, aucune information particulière ne leur est accordée (à part la visite des ateliers de réparation soit, je ne considère pas le blog comme étant partie essentielle du service, même s’il devient la seule plate-forme de communication utilisable quotidiennement entre usagers)

Aline dit :

Mon mari et moi sommes nouveaux abonnés de Velib et complètement accros.
Cependant, on stresse beaucoup parce que les voitures ne nous font pas de cadeau. Elles nous frolent (souvent volontairement) ou nous collent au train dans les rues étroites en nous faisant bien sentir qu’on ne va pas assez vite à leur goût.

La mairie de Paris a pris une belle initiative il y a quelques temps : ouvrir en double sens pour les vélos les rues en sens unique. Ceci est très pratique, surtout dans le 17ème arrondissement où nous vivons, car il y a beaucoup de petites rues dans tous les sens, et ça permet d’utiliser des itinéraires plus calmes en évitant les grands axes.

Cependant, il y a quelques jours, un « Gang anti-vélib » a barré avec du scotch noir TOUS LES PANNEAUX.
Quelqu’un aurait des informations à ce sujet ?

Mathieu dit :

Malheureusement, les vidéos du conseil de Paris sont au format MS-RSTP, une adaptation fermée par Microsoft du format RSTP. Je ne peux donc pas voir ces vidéos uniquement parce que j’ai choisi de ne pas payer pour un système d’exploitation propriétaire de Microsoft mais d’utiliser un autre système d’exploitation…

On se retrouve un peu dans la situation dans laquelle JCDecaux et la mairie de Paris tentent de coincer les utilisateurs vis-à-vis des données Vélib : vous n’avez pas versé votre obole à Apple ? Dommage pour vous, vous ne pouvez pas accéder aux données Vélib depuis votre téléphone.

Enfin bref, quelqu’un aurait-il connaissance d’une version de ces vidéos dans un format ouvert et accessible ?

Mathieu dit :

Malheureusement, les vidéos du conseil de Paris sont au format MS-RSTP, une adaptation fermée par Microsoft du format RSTP. Je ne peux donc pas voir ces vidéos uniquement parce que j’ai choisi de ne pas payer pour un système d’exploitation propriétaire de Microsoft mais d’utiliser un autre système d’exploitation…

Quelqu’un aurait-il connaissance d’une version de ces vidéos dans un format ouvert et accessible ?

tom4 dit :

hello

pour les pistes cyclables, en 10 ans (dejà 🙁 ) de vie parisienne, j’ai effectivement constaté de nombreuses évolutions positives.
pour l’antivol qui pendouille, j’ai « ma « solution, je le fais passer dans 2/3 « trou » du panier, et apres je le remet dans son logement, en général, il ne bouge pas

tom4, pour fêter le retour du beau temps, j’ai déposé « mon » vélib à Luxembourg, hop, 15mn aussi

Sisyphe dit :

Il est même question d’une nouvelle manifestation qui pourrait voir le jour : la nuit du vélo à Paris ! Pour en savoir plus, la vidéo du Conseil de Paris : séance du 8 juin consacrée à l’adoption du Plan vélo.
Suggestion technique : pour la deuxième fois je trouve un Vélib’ avec l’antivol entortillé autour du moyeu de la roue avant, dans l’espace situé entre les rayons et la tige de fourche droite. Problème : ce genre de vélo peut être décroché et roule … mais attention si l’antivol se reprend dans les rayons c’est la chute par blocage de la roue avant !
Où en est-on dans les modifications techniques apportées au Vélib’ ? Est-il encore possible de remédier à l’antivol qui pend trop bas jusque dans les rayons de la roue avant ?
Bon, pour la nuit du vélo, vous pouvez d’ores et déjà accumuler des minutes de bonus (cf. mes précédents messages). J’en ai actuellement 2 610 : vivent les stations marquées « V+ » !

Mathieu dit :

Les spammeurs sont de plus en plus vicieux ^^

Celine dit :

Génial les balades à vélos dans Paris depuis tout ces aménagements.
J’ai acheté un vélo électrique depuis peu sur internet (www.buzibi.fr pour les curieux), je ne m’en sépare plus, même la nuit, la batterie recharge à côté de mon lit, pour vous dire !! donc c’est pistes sont une aubaines !! 🙂

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...