<< Borne

Nouveau : en juin, les palettes oranges s’arrêtent au rouge !
mardi 18 mai

Nouveau : en juin, les palettes oranges s’arrêtent au rouge !

Marion
37Je partage

Usagers du Vélib’, vous avez signalé sur ce blog notamment le paradoxe des palettes oranges. Installées sur les bornettes provisoirement mises hors service, elles ne sont pas détectables par le système informatique qui considère que la place sous vos yeux physiquement inaccessible… est bien disponible. Lors de la première réunion du comité des usagers Vélib’, une de vos représentantes Isabelle, rappelait ce problème. En avant-première, JCDecaux nous avait répondu que ce problème était en passe d’être résolu. Dès le 1er juin, ce sera chose faite !

Indispensables palettes

Les palettes oranges sont indispensables au bon fonctionnement du service pour « verrouiller » provisoirement des emplacements. Toute la station peut ne pas être encore ouverte ou être déconnectée temporairement du réseau pour des travaux de voirie par exemple ; la station « n’existe pas » informatiquement. Autre cas de figure, une bornette présente un dysfonctionnement que le technicien ne peut dépanner sur place. Il la « bloque » alors via cette palette pour éviter que ce dysfonctionnement ne génère un mauvais raccrochage (dont on se rend compte rapidement puisqu’une demande d’intervention sur cette bornette existe 😉

Mais oui votre vue est excellente !

Même si le nombre de bornettes concernées sur l’ensemble des points d’accrochage (on dispose d’environ 200 palettes pour les 39 000 bornettes) est faible, lorsque le système informatique nous affirme qu’il reste des places disponibles à cette station alors que là, sous nos yeux même daltoniens et ébahis, il n’y en a aucune, oui, ça énerve quand même un peu… Pour éviter que les usagers ne voient rouge, ce sont les palettes  qui passent au rouge !

A compter du 1er juin, les techniciens Vélib’ veilleront manuellement à ce que chaque palette orange installée, même très provisoirement, soit bien signalée au système de gestion informatique. Les bornettes concernées n’apparaîtront pas comme des places disponibles dans le système de gestion dynamique des places en station (d’où un voyant rouge) et, en cas de station pleine, vous pourrez donc être crédité des 15 minutes supplémentaires pour chercher une place disponible.

Et une évolution de plus pour, jour après jour, améliorer le service !

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

pierre dit :

Aujourd’hui et depuis plusieurs jours, à cause de travaux (annoncés nulle part), la moitié de la station 42006 (10 bornettes) est « fermée » avec des palettes oranges… toutes au vert au dessus.
C’est lourd…. ça va quand même faire 6 mois !

Mathieu dit :

Hier, station 18043, 4 bornettes avec palettes orange, 4 bornettes au vert.

Ça pourrait être un concours vélib en fait : le premier qui trouve une bornette avec palette orange ET au rouge gagne euh… on verra bien, qu’on la trouve déjà ^^

Steve dit :

Oui, ça m’arrive aussi de temps en temps, une fois la conseillère a même refusé de débloquer mon compte, me disant qu’une vérification physique de la bornette s’imposait ! Alors je dirais qu’il faut leur rappeler (à Decaux) l’existence de ces deux bugs et peut-être encore d’autres !

PierreCO dit :

Oui c’est assez fréquent. Il faut appeler dès que possible le service client qui annule la location dans ce cas là.
Quant à la suggestion d’améliorer l’architecture du système informatique et le rendre plus performant, ce point a déjà été soulevé de nombreuses fois sans qu’aucune réponse satisfaisante ne nous ait été donnée.
Un exemple des plus significatifs: quand on rend un vélo, il arrive parfois que malgré le bon raccrochage du vélo, la bornette passe au rouge. Il s’agit d’un bug du système, connu de tous les usagers réguliers comme des employés Vélib qui travaillent en station. t bien dans ce cas de figure, malgré le fait que l’utilisateur n’y soit pour rien, il est obligé d’appeler pour arrêter la location.

En effet, le système ne se rend pas compte qu’il y a un bug et alors qu’il faudrait une modification sans doute assez simple pour améliorer le programme afin qu’il s’interroge tout seul quand la bornette passe au rouge( c’est ce que fait le conseiller du service client qui vérifie sur son ordi et qui au bout de 10 secondes vous dit « Effectivement, le vélo est bien raccroché, j’arrête votre location »)
La vérification du conseiller, l’ordi peut la faire tout seul à mon avis; si le conseiller lit les infos sur son écran, le programme peut bien lire ses propres données.

Voilà un exemple très significatif de la conception de la relation client qu’a Decaux: pénaliser les usagers même si ce n’est pas de leur faute. C’est la même chose pour le temps de latence dont j’ai parlé dans un précédent post.

Steve dit :

J’ai un problème, rare mais fâcheux, a signaler. Il arrive qu’une station soit « en attente de connexion » (je crois que c’est le terme officiel), autrement dit elle ne peut pas communiquer avec le système informatique. Les bornettes d’une station dans cette situation peuvent pourtant rester au vert et on peut sans difficulté, et bien solidement, accrocher un vélo sur une bornette libre. La suite, vous la devinez : le système considère que ce vélo est toujours en votre possession. A vrai dire, je pense avoir constaté que les bornettes passent au rouge après un certain temps, ma suggestion est donc que le logiciel des stations soit mise à jour pour mettre très vite au rouge toutes les bornettes dès que la station se trouve « en attente de connexion ».

pierre dit :

Bien, nous sommes fin août, et je vois toujours plein de palettes oranges sur des bornes qui sont vertes…
Pourtant ce n’est pas le soleil qui tape trop fort en ce moment !
Marion, pourrait on savoir comment cela est ce possible ?
Je voudrais éviter d’avoir à trouver moi même les explications, qui pourrait dénoter sur ce nouveau blog tout beau tout propre…

X@vier dit :

Avec un peu de retard, mais merci pour les réponses Mathieu :o)
Le comité semble en effet assez varié, mais je trouve bizarre sa dénomination de « représentant » sachant qu’ils n’ont pas été élu.. c’est jouer sur les mots, amis pour moi ils représentent un « panel » des utilisateurs des vélibs plus qu’un « comité représentatif » (qui serait élu par les utilisateurs).

Enfin, d’après ce que je lis de vos interventions, le comité est aussi peu écouté que les utilisateurs… c’est quand même dommage car je pense que le vélib’ est vraiment une superbe idée et que, vu les moyens développés sur paris, il n’y a pas de raison pour ne pas se l’approprier. Quelques efforts de Decaux et il serait vraiment un exemple à montrer partout (mais j’ai encore vu pleins de bornes avec une attache arrachée empêchant de raccrocher un velib qui restent vertes, ou des palettes orange avec un voyant vert lors de mes pérégrination parisienne… est-ce si compliqué de régler ce problème ?)

fr dit :

Et hop, incroyable, demain, à 11h35, seuls 1% des points d’attache seront indisponibles 🙂

Ceci-dit, je n’ai aucune connaissance de l’architecture d’une bornette, mais je suppose qu’elle peut être plus complexe à réparer et surtout diagnostiquer qu’un souci sur un vélo.

Et comme d’habitude, pour corriger tout cela, il risque de falloir plus de monde pour entretenir l’existant.

Mathieu dit :

Incroyable, il aura suffi que je signale ces deux stations hier soir pour qu’elles soient toutes les deux rétablies aujourd’hui, l’une vers 11h30, l’autre vers 11h45. JCDecaux ne sait peut être pas communiquer, mais au moins ils lisent ce qui est écrit ici.

Ce qui soulève deux questions :
* Pourquoi vouloir interdire l’ouverture des données si cela permet aux usagers de signaler des problèmes comme ceux-ci ?
* Pourquoi est-ce aux usagers de rapporter de tels problèmes pour qu’ils puissent être corrigés ? N’y a-t-il aucun monitoring de l’état des différentes stations ?

D’autre part, de manière générale, 5% des points d’attache sont actuellement hors service, chiffre variable selon les arrondissements/villes et qui donc peut monter à plus de 10% localement (échelle arrondissement/ville). Pourquoi un tel taux d’indisponibilité ?

Et hop, encore quelques points pour le prochain comité d’usagers 😉

Mathieu dit :

Aujourd’hui, j’ai voulu utiliser un vélib sur deux stations.

La 1ère : 16034. Toutes les bornettes au rouge, l’écran qui ne réagit pas. Les statistisques « pirates » me permettent de voir que la station est dans cet état depuis le 20 juillet vers minuit.

La 2nde : 16023. Cette fois-ci, la station est complètement éteinte, pas de travaux de voirie aux alentours pourtant. Cette fois, la station est dans cet état depuis le 21 juillet vers 22h.

Et encore une fois : aucune communication de Decaux pour prévenir que ces deux stations est inutilisable. Les deux stations ont été bloquées avec respectivement 3 et 4 places libres, pourtant les deux stations étaient pleines, ce qui veut dire que 7 retours de Vélib n’ont toujours pas été enregistrés, et que la caution de ces utilisateurs sera prélevée…

Mathieu dit :

* Oui sur le blog et dans les commentaires
* la vingtaine d’usagers du comité, et suivant la réunion des gens de la mairie (vélib, aménagement de la voirie, etc) et de JCDecaux, ainsi que souvent Marion ou Aurélie.
* Désignés par la mairie (ou Marion ?) parmi les candidatures reçues lors de l’appel à candidatures diffusé ici. Pas vu la liste des personnes non retenues, mais la diversité dans la représentativité est très bonne je trouve.

X@vier dit :

Merci pour la réponse… ce n’est pas très rassurant tout ça :-p

Questions subsidiaires : est-ce qu’il y a des comptes-rendus de ces réunions ? qui y siège exactement ? comment les représentants des usagers sont élus ? j’avoue que cela m’a toujours intrigué :-p

Mathieu dit :

La remarque sur le plan mal foutu a été remontée dès la 1ère réunion du comité (et bien avant via ce blog), aucun retour ne nous a été fait (comme sur la plupart des remarques/propositions que nous avons faites d’ailleurs).

X@vier dit :

En effet, moi aussi je me suis posé la question du remerciement de la personne en charge de ce site ultra pratique… nouveau utilisateur de velib, je l’utilise quasi quotidiennement et c’est super bien pensé. Bref, un coup de chapeau a ce « pirate » qui n’a pas hésité à donner de son temps pour la communauté pour un résultat meilleur que ce qu’on pourrait attendre d’un professionnel !

P.S. : su les bornes vélib, quand c’est « complet », est-ce utopique d’espérer un jour à la place du plan « mal foutu », une info claire sur la borne vélib la plus proche ou une place est disponible ?

Mathieu dit :

Je sais, c’est pour titiller nos responsables que je mets « pirate » (entre guillemets d’ailleurs), JCDecaux ayant très (trop) bien briefé les responsables à la mairie de Paris sur « non il ne faut pas ouvrir les données », ammenant ces mêmes responsables à apporter des réponses parfois totalement fausses (car ne maîtrisant pas le sujet, un briefing express de JCDecaux n’est pas suffisant) pour justifier le refus d’ouvrir ces données.

A la prochaine réunion comme à chaque fois je réaborderai le sujet de l’ouverture des données, encore enrichi d’exemples plaidant en sa faveur : c’est par exemple grâce à ces sites collaboratifs qu’il a été permis de se rendre compte assez facilement de l’absence de mise à jour pendant près de 3 jours des données de remplissage des stations, qu’il est possible aux utilisateurs d’autres smartphones que l’iPhone d’avoir accès aux données sur leur téléphone, qu’il est possible de voir d’un coup d’oeil les quartiers pleins et vides dans Paris, qu’il est possible de savoir si à un certain de moment de la journée une station sera pleine/vide quasiment à coup sûr (sauf grosse perturbation météo), etc…

fr dit :

Mathieu, tu sais que « pirate » a une connotation très négative qui va dans le sens du verrouillage des données (même si pour les enfants, ça sonne comme l’aventure et le grand large). On ne pourrait pas dire « contributif » plutôt que « pirate », puisqu’il s’agit de l’heureuse contribution d’un internaute à la cause commune ? (Je me demande comment on le remercie, d’ailleurs, ça doit pouvoir se faire autour d’un verre, l’été)

Mathieu dit :

Aujourd’hui, station 19003, bornette #13 avec un cache, au vert bien entendu. Toujours pas revu de bornette avec un cache au rouge par contre.

Et puisqu’il n’y a toujours pas de formulaire de contact flexible sur le site Vélib, je signale ici qu’à la station 4017 (hôtel de ville), une bornette est vue comme libre même lorsque toutes sont occupées, ce qui empêche d’avoir le bonus de 15 minutes le temps d’aller trouver une place ailleurs.
Cela se constate assez facilement sur les sites « pirates » faisant des graphiques de remplissage : si cette station a souvent été remplie à 13/14 vélos, elle ne l’a plus été à 14/14 depuis au moins une semaine.

pierre dit :

Aujourd’hui, station 10153 (gare du nord), 2 bornettes ont un cache à cause de travaux à coté, mais sont restées au vert….

Mathieu dit :

Aujourd’hui, station 13007 (Le Brun – Gobelins), 3 bornettes à la suite équipées d’une palette orange (les 3 premières de la station)… et 3 même bornettes évidemment au vert.

Pour l’instant, depuis la mise en service annoncée de cette nouveauté, je n’ai dû voir qu’une seule bornette équipée d’une palette au rouge. TOUTES les autres étaient encore au vert, comme avant. Elle est cachée où la caméra ? C’est une blague là, c’est pas possible…

PierreCO dit :

Où sont les améliorations promises? Les bornettes, c’était pour début juin normalement.

Mathieu dit :

Encore une station croisée le long du canal St Martin avec une palette orange… et bien entendu une bornette toujours au vert. JCDecaux semble donc incapable de respecter des engagements dont la complexité est proche de zéro…

Mathieu dit :

Au passage, une idée de nos amis de Montréal pour leur système BIXI : les « stations dépôts ». Ce sont des « stations » (3 permanentes à l’heure actuelle, + certaines ponctuelles lors de manifestations culturelles/sportives) où des employés de BIXI récupérent les BIXIs des utilisateurs, créant ainsi une sorte de station de taille illimitée, éliminant les problèmes des stations toujours pleines aux mêmes heures aux mêmes endroits (qui a dit « Les Halles par exemple » ? 😉

Les stations permanentes sont ouvertes pour l’instant de 7h30 à 11h, afin d’absorber la pointe du matin. Quelques détails sur http://www.bixi.com/nouvelles/complete/troisieme-station-depot/

Il suffit également de consulter quelques articles de leur blog pour voir à quel point le système est bien plus dynamique qu’à Paris… (stations dépot, test d’un BIXI 7 vitesses, partenariat BIXI/STM (RATP locale), adaptation de la capacité de certaines stations en fonction des évènements ponctuels, etc.), espérons que l’inertie de la structure JCDecaux se flexibilise un peu plus.

Mathieu dit :

Vu le week-end dernier je ne sais plus où dans Paris, une station Vélib dont deux bornettes étaient équipées d’une palette orange… et qui étaient toujours au vert.

Marion Admin dit :

Bonjour Jacques, comme expliqué dans l’article, ce problème sera résolu début juin.

PierreCO dit :

J’ai justement posé la question au responsable d’exploitation à propos de cette station qui est vraiment très utile dans cette zone souvent blindée de vélos et il a été incapable de me répondre. Il m’a même dit que ce n’était pas eux qui avaient posé le contreplaqué (???) Les fermetures de stations de manière générale seraient dues aux travaux mais là il n’y a pas de travaux à proximité immédiate. Je n’ai pas compris. Quant à la coque plastique sur la borne, elle est censée protéger le borne en cas de manifestation mais le jour où on verra une manif rue Danton, ce n’est pas demain la veille. Pour les immobilisations longue durée( disons plus d’un mois), ce serait sympa qu’ils mettent une info sur le site Vélib avec l’explication. Là ça fait plusieurs mois si je ne m’abuse et aucune info n’a été donnée ni sur les raisons de la fermeture ni sur une estimation de date de réouverture.
C’est faisable à mon avis car il n’y a que peu de stations fermées en longue durée donc ça ne devrait pas leur demander trop de travail.

Jacques Bigot dit :

Il n’y a que des palettes oranges depuis plusieurs mois à la station du 11, rue Danton… avec en prime un superbe emballage plastique qui recouvre entièrement la borne et des caisses en bois sur la moitié des « bornettes » à vélos. Pourtant la station s’affiche obstinément avec des places libres sur toutes les cartes, y compris la nouvelles application Vélib dont vous êtes si fier… Pourquoi???

tom4 dit :

à propos des velib volé, il y a à coté de chez moi (bourg la reine, loin de toute station) un vélib accroché dans un parking à vélo. Etonnant, et ce n’est pas la 1er fois que j’en croise par ici.
par contre, je n’ai pas regardé s’il était accroché avec l’antivol vélib ou un cadenas perso.
comme le faire récuperer, il est loin des parcours des agents de régulation

tom4, notez, je peux toujours le « revoler » et aller le remettre sur une station:)

Mathieu dit :

Dans la même veine, serait-il possible de pouvoir récupérer 15 minutes de bonus aux stations fermées logiciellement ? (comme actuellement autour des Champs Élysées).

Zorro dit :

Tout à fait d’accord avec toi Paul !!

Paul dit :

Voilà enfin un progrès notable. On se demande qui ils embauchent chez Decaux. Parceque prendre trois ans pour régler un problème aussi simple ça fait beaucoup. C’est bien l’emploi des séniors mais il ne faut pas les garder trop longtemps.
Pour la régulation, on voit clairement qu’ils ne prennent pas le problème à bras le corps. Dès qu’il fait beau, il est impossible de se rendre dans certains quartiers( les gares, le centre, les halles, Opéra…) et ils nous avouent volontiers qu’ils ne peuvent rien faire. A mon avis c’est pas qu’ils ne peuvent rien faire c’est qu’ils ne veulent rien faire. Alors bien sûr il faudrait employer des gens, acheter des véhicules( qu’ils les prennent électriques s’ils ne veulent pas polluer) se bouger un peu le train. Mais non, c’est comme ça et on y peut rien. On voit qu’ils aiment les challenges chez Decaux. Et qu’on ne vienne pas nous dire que ça leur coûterait trop cher et qu’ils sont malheureux. Ils voulaient ce contrat, ils l’ont décrochés alors oui ils n’avaient absolument pas prévu les conséquences mais tant pis pour eux. Quand on n’est pas prévoyant, on assume. On ne fera pas croire qu’ils sont dans le besoin. Decaux n’est pas une PME aux dernières nouvelles.

Quant à la Mairie, ils sont très forts pour baratiner, dire qu’ils aiment le vélo mais dans les faits, rien ou quasiment. Un seul exemple: les contresens en zone 30. On pourrait croire que c’est une idée de la Mairie pour aider les cyclistes. Pas du tout, c’est une obligation de l’Etat! Pourquoi n’ont-ils pas fait cela avant si ça leur tenait à cœur au lieu d’attendre le dernier moment? C’est sûr qu’ils sont très forts pour les discours mais pour agir il n’y a plus personne.

jerome dit :

Enfin. Bravo!
c’est bien de communiquer sur les améliorations utiles. Merci au comité de clients Velib qui visiblement fait avancer les choses. Il a hélas fallu attendre 3 ans et que toutes les idées proviennent des clients mais au moins on avance par nous même désormais.
Merci à l’équipe.

JuL dit :

Merci Pierre pour cet utile compte-rendu, et pour les chiffres qui pour une fois sont réalistes, et recoupent les données disponibles par ailleurs (hier encore on lisait ici le chiffre fantaisiste de 1.800 stations, et il a souvent été mentionné le chiffre de 25.000 vélos…).

Je partage par ailleurs ton analyse, si les gestionnaires du système (Decaux ou la Mairie, peu importe) communiquaient plus sur les petites améliorations cela contribuerait certainement à en améliorer l’image. Beaucoup plus en tout cas que ce pompeux buzz pour une ridicule appli Iphone…

Et effectivement je pense aussi que le problème de la régulation ne sera jamais parfaitement résolu. J’ai pris l’habitude avant chaque parcours de vérifier quand j’ai une connexion à dispo les stations au départ et à l’arrivée, ça évite bien des surprises…

Pierre dit :

Il n’y a pas vraiment de 3ème génération, il y a des améliorations qui sont apportées aux vélos au fur et à mesure qu’ils passent par les ateliers de maintenance. Pour les 50 détruits, on parle du cadre HS cad que comme dans une voiture, la structure n’est plus bonne, il faut tt changer. Dans ces cas là, on prend un cadre neuf et on remonte dessus tous les éléments utilisables du vélo dont le cadre est HS.
Les 100 vélos, moi aussi ça m’a paru énorme surtout depuis que le cadre a été renforcé. Je pense que ça doit surtout provenir des gens qui raccrochent mal leurs vélos( et il y en a beaucoup: perso je raccroche en moyenne 3 vélos par semaine qui ont été mal raccrochés). Si quelqu’un de mal intentionné passe par là, c’est facile de piquer le vélo. Je ne connais pas le pourcentage de vélos retrouvés. J’avais entendu dire qu’il y avait des gens qui les volaient pour alimenter des trafics de pièces( même si beaucoup sont uniques, on peut toujours vendre ça à des ferrailleurs) et dans ce cas, ils ne sont pas retrouvés. On n’a pas demandé combien de vélos étaient rachetés tous les mois mais ça serait intéressant de savoir.

tom4 dit :

à propos de nouveauté, j’ai roulé hiers sur un vélib « 3e generation », nouvelle fixation de panier (c’est ce que j’ai remarqué), il ne m’a pas semblé plus lourd qu’avant.
pour les 50 vélib detruit, est ce « completement détruit », ou « reparable » ?
les 100 velib volés/semaines me semble enorme, sont ils retrouvés ?

tom4

Pierre dit :

Petit feedback de la réunion du comité des usagers à propos de l’entretien et de la régulation:

Etaient présents, en plus des représentants des usagers, le responsable exploitation et le responsable de la relation clients pour Decaux, Aurélie pour le blog Vélib et une membre du service de Gildas (dont j’ai oublié le nom, qu’elle me pardonne).

Quelques chiffres pour commencer:
18500 vélos disponibles en permanence
1250 stations
100 vélos volés par semaine
50 vélos détruits par semaine
un grand nombre de vélos réparés tous les jours par les ateliers Vélib disséminés dans Paris dont l’atelier mobile situé sur la péniche que nous avons visité ce matin.
3000 vélos déplacés par jour( à comparer aux 100000 trajets en moyenne tous les jours, 40000 s’il fait mauvais, 150000 en cas de beau temps)
23 camionnettes de régulation( dont 18 travaillent aussi la nuit) transportant chacune 20 vélos
2 bus de régulation

De nombreuses améliorations ont vu le jour depuis le lancement( mais visiblement personne n’a communiqué dessus ce qui fait que quand on voudrait les remercier ou les féliciter on ne le peut pas car on n’est pas toujours au fait des améliorations mais que quand on veut râler c’est toujours possible). Je pense qu’il y aurait une amélioration à apporter là dessus. Si la Mairie et Decaux se plaignent de n’avoir que des critiques, ce serait bien qu’ils communiquent quand ils améliorent le système( d’ailleurs cet article montre la voie) pour que tout le monde voit que des gens y travaillent et que le système est constamment amélioré. Je pense que l’on ne se rend pas compte( moi le premier) du travail effectué depuis le début et du travail que ça représente au jour le jour de faire tourner un tel système car quasiment aucune communication n’est faite là dessus. A quand un reportage au service R et D ou une journée avec un cadre de la boîte?

Parmi les améliorations les plus visibles, il y a eu notamment le cadre, la fourche et les paniers qui ont été renforcés. Une amélioration qui va plaire aussi à ceux qui utilisent le Vélib sous la pluie: un petit trou a été percé sous les sonnettes pour permettre à l’eau de s’écouler( avant l’eau restait dans le mécanisme et rendait la sonnette muette)

Il nous a été confirmé qu’il fallait s’attendre à de grosses améliorations sur tout le système sous peu ce qui est une très bonne nouvelle.

Concernant la régulation, le problème paraît insolvable, au vu du nombre de trajets par jour et la situation ne pourra pas être améliorée du point de vue du nombre de vélos déplacés. Le centre de Paris continuera d’être blindé surtout les jours de beau temps tout comme certains quartiers( Opéra…). Des actions sont par contre envisagées pour diminuer les places vides situées dans les quartiers remplis de vélo( appli Iphone, nouvelle interface de la borne, bonus accordé…) mais cela ne permettra qu’une amélioration à la marge. Avant de préparer un trajet il faut donc systématiquement consulter le site Vélib( ou une appli) pour savoir si des places sont disponibles à l’arrivée. Il ne peut malheureusement pas y avoir de spontanéité et il faut toujours vérifier les places dispos à priori sous peine d’être obligé de tourner pendant 3/4h avant de devoir revenir à son point de départ. C’est dommage d’être obligé de prendre le métro les jours de beau temps mais cela continuera comme ça.
La régulation n’est pas organisée et planifiée à l’avance, c’est en fonction des besoins que les vélos sont déplacés. Cependant, les tournées sont à peu près les mêmes tous les jours.

Voilà sinon réunion très intéressante merci à JCD de nous avoir permis de découvrir le système et de comprendre le fonctionnement de Vélib.

JuL dit :

Ah, enfin du vrai nouveau qui concerne tout le monde !

Zorglub dit :

Chouette !
C’est vrai que c’était frustrant de tomber sur une station dans cette situation, et ne pas pouvoir au moins récupérer les 15 minutes.
Merci au comité des usagers (et à ceux qui tiennent compte de ses suggestions).

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...